>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

IWCGirl nous parle du pouvoir des influencers Instagram...
Points de vue

IWCGirl nous parle du pouvoir des influencers Instagram dans la Haute Horlogerie

jeudi, 03 août 2017
Fermer
Editor Image
William McNish
Planneur stratégique chez RE-UP

“Il n’y a rien d’aussi beau que l’étincelle qui brille dans les yeux d’une personne à l’énoncé d’un sujet qui la passionne !”

Une étincelle novatrice doublée d’un esprit analytique : le duo gagnant !

Lire plus

CLOSE
13 min de lecture

Deborah Maldonado, plus connue sous le nom d’IWCgirl, a réussi à montrer que la Haute Horlogerie sur les médias sociaux n’est pas qu’un territoire d’hommes. Ses 17 000 followers et son influence – non-achetée – le prouvent. Nous l’avons rencontrée pour parler des médias sociaux et du pouvoir des influenceurs.

D’où vient le nom “IWC Girl” et pourquoi avoir choisi IWC ?

Lorsque j’ai décidé de créer ce compte Instagram, je voulais prendre part à la communauté des fans de montres, sans pour autant être influencée par qui que ce soit. Je suis tombée amoureuse des montres quand je travaillais dans une boutique IWC au Brésil, il y a 5 ans. IWC était ma marque préférée. C’est alors que j’ai choisi le nom “IWCgirl”. J’ai parcouru plusieurs comptes Instagram et j’ai remarqué qu’il y en avait peu sous cette marque, en-dehors du compte officiel. Ensuite, j’ai demandé son opinion à un ami qui m’a dit “Déby, c’est un super nom, car tu es une fille dans un univers d’hommes, et tu y parles de montres !”. À ce moment-là, je me suis décidée et aujourd’hui ce nom a encore plus de sens.

Au départ, ce compte était plutôt un hobby, mais je me suis vite rendue compte que plusieurs passionnés de IWC me suivaient. Je suppose que les gens ont vu d’un bon œil mon dévouement pour les montres. Petit à petit, ce qui n’était qu’un simple passe-temps s’est naturellement créé sa propre identité, sans que j’y mette vraiment d’effort. Je me suis fait des amis, j’ai commencé à rencontrer des personnes de cultures différentes aux quatre coins du monde qui se retrouvaient toutes autour de la même passion : l’amour des montres.

Quelle est ta montre IWC préférée et pourquoi ?

Ai-je le droit d’en choisir deux ?

La première est la Big Pilot Perpetual Calendar de l’édition “Petit Prince” (limitée à 270 pièces, édition de 2013). C’est la combinaison du cadran bleu (j’adore la technique du “soleillage”) et du calendrier perpétuel inventé par Kurt Klaus, la position du Petit Prince qui fixe les étoiles pile à 12h et le rotor spécial derrière le mouvement (c’est purement et simplement beau). La pièce est pleine de détails, comme vous pouvez le voir, mais le plus important est que tous ces éléments sont combinés dans la Big Pilot 46mm (à mon sens, c’est la montre IWC la plus iconique).

La seconde est une Vintage calibre 89 de 1940 en or, un cadeau très spécial car c’était ma première IWC. Elle est superbe, classique, dotée d’une belle histoire et parfaite à mon poignet.

A post shared by IWC GIRL (@iwcgirl) on

Es-tu une photographe confirmée ?

Non, pas du tout. Au départ, j’utilisais l’iPhone 5 pour prendre les photos que je publiais sur mon compte, puis je suis rapidement passée au Samsung Galaxy S6. Cela dit, j’ai mes “petits secrets”… Je vais en partager un avec vous. La première chose, ce sont les filtres. J’en utilise le moins possible. La seconde, c’est à propos de “l’heure magique”, tard dans l’après-midi, autour de 16 ou 17h. À ce moment-là, la lumière change constamment et tout est différent. Mais ce n’est pas si simple d’obtenir un beau rendu. Quand je regarde mes anciennes photos, je me dis “comment ai-je pu poster ça ?” Mais je vois aussi mon évolution et les progrès que j’ai fait. Je suis devenue plus critique et attentive aux détails. Auparavant, je prenais 2 ou 3 clichés et je les postais. Mais aujourd’hui, j’en prends 10 ! Je les regarde tous. Et seulement après trouvé la photo parfaite, je la publie. Cela demande plus de travail, mais j’aime beaucoup ça.

Comment fais-tu en sorte de maintenir l’engagement de tes “followers” ?

Je suis très reconnaissante envers tous ceux qui commentent, répondent à mes photos et suivent mon compte. Je trouve essentiel d’interagir avec toutes ces personnes. Elles sont constamment là et comptent beaucoup pour moi. Sans elles, la IWCgirl ne serait pas la moitié de ce qu’elle est aujourd’hui. J’essaie de toujours être attentive, je regarde et commente les comptes Instagram de ceux qui me suivent et je réponds à leurs questions. Je leur donne également mon avis lorsqu’ils décident d’acheter une montre IWC. C’est à ce moment-là que je me suis rendue compte que je faisais partie des “influenceurs”.

Quel est le compte Instagram horloger que tu préfères ?

1 – Laurent Ferrier, parce que j’y vois l’âme de la montre. J’adore son design et son élégance. Moins on en fait, mieux c’est. Les photos sont naturelles et n’ont quasiment pas de filtres. J’adore le fait qu’on y voie chaque fois l’arrière du boîtier et le mouvement : c’est fantastique !

2- Omega a plusieurs genres de contenus. Des vidéos, des partenariats, des événements liés à la marque. Je trouve très bien qu’ils rendent toujours hommage aux astronautes et qu’ils publient souvent des contenus sur l’histoire de la marque, comme par exemple, sur un modèle de montre ancienne. C’est toujours impeccable.

A post shared by OMEGA (@omega) on

Penses-tu que les influenceurs deviennent essentiels au sein de l’industrie de la Haute Horlogerie ? Et pourquoi ?

Oui, parce que ces gens parlent et partagent leur opinion sans être payés ou entraînés pour le faire. J’adore voir quelqu’un de passionné me parler de détails spécifiques sur les moteurs Mercedes, sans être un ingénieur pour autant. Ce sera peut-être un avocat ou une passionnée de voitures… Ou encore, une personne qui parle de l’histoire des montres ou de toute autre curiosité qu’on ne trouve pas dans un manuel. Comment peut-elle savoir tout ça ? Les passionnés croient dur comme fer en ce qu’ils disent.

Par exemple, le chanteur John Mayer a beaucoup de followers sur Instagram. Certains d’entre eux ne sont peut-être pas nécessairement des fans de sa musique mais ils connaissent sa passion pour les montres. De cette façon, il est également un influenceur. En parlant de passion, je me suis presque évanouie lorsque j’ai vu John dans le “Talking Watches” de Hodinkee, disant qu’il serait cool de voir une fille porter une “Baby Pilot”, en faisant référence au modèle de 36mm. C’est ce que j’appelle une forte personnalité !

Exercer de l’influence est une forme importante de pouvoir et très souvent, les influenceurs n’en réalisent pas la portée car cela vient naturellement. Les marques devraient davantage utiliser cet atout, mais elles doivent aussi être vigilantes. Nous ne sommes pas stupides et nous ne voulons pas être tournés en bourrique. Nous souhaitons de l’authenticité, ce qui nous fera d’autant plus admirer la marque et ce qu’elle représente.

Quels autres influenceurs, présents sur Instagram, suggérerais-tu à ceux qui souhaitent s’intéresser à la Haute Horlogerie ? Pourquoi ?

SWISS WATCHES, WATCHBRASIL, NEW CAVENDISH JEWELLERS et MONOCHROME WATCHES. J’adore les photos qu’ils postent. Ils ont chacun leur propre identité et mettent souvent leur profil à jour.

Mr. Hast : mis à part le fait qu’il prend de très belles photos, il écrit très bien aussi. Je parcours souvent son compte Instagram et je lis aussi son site. C’est très élégant.

A post shared by Justin (@mr.hast) on

Kristian Haagen : un homme distingué qui écrit et photographie aussi bien. Il a un style unique lorsqu’il parle des montres.

Quelle montre choisirais-tu…

À porter en journée ? La Portofino Automatique cadran noir avec bracelet milanais. Elle est élégante et intemporelle.

À porter avec une robe ? La Da Vinci Automatique IW458310. J’adore la combinaison du rouge-or et des diamants. C’est vraiment un coup de cœur !

Pour faire du sport ? La Pilot chronographe édition “Le Petit Prince”, parce que j’adore la combinaison du cadran bleu et du bracelet brun. En plus, elle a la taille parfaite : 43mm.

A post shared by IWC GIRL (@iwcgirl) on

Si tu pouvais posséder n’importe quelle montre, laquelle choisirais-tu ?

Sans aucune limite ? Et bien en fait, ce ne serait pas une IWC, parce qu’il y a plein de diamants sur ma préférée… Je plaisante ! Le prérequis serait qu’elle ait la taille adéquate pour mon poignet.Je ne voudrais pas d’une montre hors de prix à devoir laisser sur ma table de chevet. Je veux une marque que je peux porter, une belle montre. Ce serait une édition limitée qui aurait certainement quelques complications. Oui, j’adore les complications. Elle aurait un remontage manuel avec un boîtier en platine. Ce serait une montre avec un côté mystérieux… quelque chose qui serait proche de ma personnalité, quelque chose d’un peu mystique. Mon choix se porterait donc sur la A.Lange and Sohne Grand Lange 1 Phase de Lune Lumen, en édition limitée.

Haut de page
Points de vue
Un moment avec... la blogueuse Lily O’Halloran
jeudi, 20 juillet 2017
6 min de lecture
Points de vue
Montres vintage, décryptage
mardi, 09 mai 2017
10 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5