>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Jager-LeCoultre collabore avec l’artiste suisse Zimoun
Actualités

Jager-LeCoultre collabore avec l’artiste suisse Zimoun

vendredi, 6 novembre 2020
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Afin de célébrer la thématique de l’année The Sound Maker qui rend hommage à l’art du son en horlogerie, la Maison présentera une nouvelle « sculpture sonore », œuvre née de la collaboration entre Jaeger-LeCoultre et l’artiste suisse contemporain Zimoun.

En choisissant d’enrichir son univers culturel et créatif à travers cette collaboration artistique, Jaeger-LeCoultre élargit le dialogue existant entre l’horlogerie et l’art. Fidèle à la thématique The Sound Maker, la Maison a choisi de collaborer avec un artiste dont la majeure partie de l’œuvre explore et rend hommage à la nature du son.

« The Soundmaker », installation de Zimoun
« The Soundmaker », installation de Zimoun

Dans ses œuvres, Zimoun utilise de simples matériaux bruts et des composants industriels recyclés pour créer des fresques complexes et évocatrices générant des sons et mouvements qui révolutionnent les concepts de sculpture, d’espace et de temps. En évoquant son approche, l’artiste explique : « Je m’intéresse au son en tant qu’élément architectonique pour créer l’espace, mais également à sa manière d’occuper une pièce, à la façon dont il interagit avec celle-ci. Je travaille avec des structures sonores tridimensionnelles, en mettant en place des expériences dans un espace, et en explorant celui-ci, ainsi que le son, les matériaux, et la perception. »

« The Soundmaker », installation de Zimoun
« The Soundmaker », installation de Zimoun

Pour encourager la libre interprétation, Zimoun donne à ses œuvres des titres très techniques décrivant simplement les matériaux utilisés – éléments que le spectateur voit de toute manière. L’œuvre est conçue à partir de petits moteurs à courant continu, de câbles fins, de panneaux de fibres à densité moyenne et de presque 2’000 disques de métal très fins. Ces disques sont d’ailleurs des composants d’horlogerie provenant de la Manufacture Jaeger-LeCoultre pour servir de sources sonores. Connectés aux moteurs par des câbles, les disques tournent contre les panneaux de fibres à la manière d’une pièce tombant par terre. Ce frottement produit une structure sonore d’une grande complexité et le mouvement crée une surface scintillante.

Haut de page