>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Jaquet Droz et Béjart Ballet Lausanne à Versailles
Evénements

Jaquet Droz et Béjart Ballet Lausanne à Versailles

vendredi, 13 juin 2014
Communiqué de presse
fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Juin 1775, Henri Louis Jaquet-Droz, fils de Pierre Jaquet-Droz, est reçu à la cour du roi Louis XVI. Il y présente ses trois automates. Le roi Louis XVI a toutefois une exigence : examiner les différents mécanismes des androïdes une fois la présentation terminée. Le roi paré de gris et or, perruque blanche et ruban noir, parait aux anges. Il s’émerveille des trois ensembles de cames de L’Ecrivain et pose mille questions. La magie Jaquet Droz a encore une fois opéré.

Les 18 et 19 juin, la Maison Jaquet Droz vous propose de vous replonger dans la magie de Versailles en collaboration avec le Béjart Ballet Lausanne dirigé par Gil Roman, dont elle est devenue en décembre 2013 le Presenting Partner.

A travers l’art du mouvement mis en exergue par les chorégraphies du Béjart Ballet Lausanne, la Maison Jaquet Droz rend hommage au génie de son fondateur qui avait débuté ici même à Versailles grâce à la reconnaissance de Louis XVI.

Ses horloges, montres chantantes, objets d’art et automates humanoïdes vont fasciner les cours européennes au même titre que les représentations du Béjart Ballet Lausanne. L’extraordinaire Sacre du printemps (1959), la Symphonie pour un homme seul, l’Oiseau de feu, sont aujourd’hui encore à l’affiche des plus grandes capitales du monde. L’artiste hors du commun Maurice Béjart et l’ horloger d’avant-garde passionné Jaquet-Droz nous initient à l’Art de l’Emerveillement, « l’émerveillement de la rencontre avec l’unicité et l’harmonie ».

Emerveiller et surprendre, telle est la devise de la Maison Jaquet Droz.

Ses horloges, montres chantantes, objets d’art et automates humanoïdes vont fasciner les cours européennes au même titre que les représentations du Béjart Ballet Lausanne. L’extraordinaire Sacre du printemps (1959), la Symphonie pour un homme seul, l’Oiseau de feu, sont aujourd’hui encore à l’affiche des plus grandes capitales du monde. L’artiste hors du commun Maurice Béjart et l’ horloger d’avant-garde passionné Jaquet-Droz nous initient à l’Art de l’Emerveillement, « l’émerveillement de la rencontre avec l’unicité et l’harmonie ».

Véritable magicien du corps, Maurice Béjart a exprimé tout au long de sa vie une sensibilité qui n’est pas sans rappeler la poésie singulière de la Musicienne, du Dessinateur et de l’Écrivain, ces trois automates conçus par Pierre Jaquet-Droz et reproduisant avec un réalisme stupéfiant chaque mouvement des mains, des yeux, des bras. Un défi technique doublé d’une très grande subtilité, comme le sont tous les garde-temps estampillés des deux étoiles Jaquet Droz, comme les fameuses montres automates, « The Bird Repeater » et « The Charming Bird », desquelles des oiseaux semblent véritablement prendre vie.

Emerveiller et surprendre, telle est la devise de la Maison Jaquet Droz. La vision de son Président Marc A. Hayek renoue non seulement avec le lustre qui fut le sien, mais aussi avec une ambition inchangée depuis sa création : celle d’une excellence de tous les instants, où le dépassement horloger va de concert avec le meilleur des arts décoratifs.

Le temps d’une danse, la Maison Jaquet Droz et le Béjart Ballet Lausanne vous invitent donc au cœur de deux univers que finalement tout semble rallier.

Haut de page