>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Jaquet Droz – La sobriété pour signature
Nouveautés

Jaquet Droz – La sobriété pour signature

jeudi, 22 juin 2017
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Le propre des icônes est de savoir se réinventer pour traverser les saisons sans se soucier des affres du temps. C’est le cas de la fameuse Grande Seconde Quantième qui se décline dans deux nouvelles versions dévoilant un élégant cadran satiné soleil.

La recherche du beau a présidé à la réalisation des deux nouveaux modèles de la Grande Seconde Quantième. Cette montre est immédiatement reconnaissable par les connaisseurs grâce à ses deux cadrans décentrés, sa trotteuse et son aiguille de la date soulignée d’une touche de rouge ardent. Cette silhouette emblématique est aujourd’hui mise en scène sur fond de cadran satiné soleil, une finition qui permet de capter et diffuser les rayons lumineux, créant ainsi de fascinants miroitements. Deux teintes – anthracite et grise – sont proposées, équipée pour la première d’aiguilles en acier rhodié, pour la seconde d’aiguilles en acier bleui.

Jaquet Droz Grande Seconde Quantième Satinée Soleil
Jaquet Droz Grande Seconde Quantième Satinée Soleil

Chaque version est disponible en 39 et 43 millimètres de diamètre. Jouant avec les effets de la lumière et les volumes minutieusement étudiés des index en or gris, ces Grande Seconde Quantième Satinée Soleil diffusent un éclat tout particulier, auquel répond la lueur des nouveaux bracelets en alligator brun clair et gris ardoise, rembordés mains. La silhouette profilée des cornes, le bombé des appliques et le galbe parfait de la lunette et du boîtier en acier renforcent ce spectacle à l’épure remarquable. Enfin, le quantième situé sur un plan incliné apporte une touche supplémentaire de modernité à cet exercice d’architecture visuelle.

Haut de page