>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Jérôme Lambert, son bilan chez Montblanc
Interview

Jérôme Lambert, son bilan chez Montblanc

vendredi, 17 mars 2017
Fermer
Editor Image
Roberta Naas
Journaliste

“La vie est une question de temps, de ce qu’on en fait et comment on l’utilise.”

Roberta Naas est une journaliste chevronnée dans le monde de l’horlogerie avec plus de 32 années d’expérience à son actif. Elle est également auteure de six livres sur les montres et le temps ainsi que fondatrice de www.atimelyperspective.com.

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Dans l’un de ses derniers entretiens avant d’assumer ses nouvelles responsabilités au sein du groupe Richemont, Jérôme Lambert parle de ses années passées à la tête de Montblanc et des orientations prises au sein de la marque qui seront son héritage. « Comme nos montres commencent vraiment à faire le buzz, les gens comprennent que nous sommes également une Maison qui produit des montres de Haute Horlogerie », commente-t-il.

En quelques années passées à la direction de Montblanc, après avoir quitté celle de Jaeger-LeCoultre, Jérôme Lambert a transformé la division horlogère de la marque. Grâce à l’expertise et à l’héritage de la manufacture Minerva, pleinement transposés dans les dernières nouveautés Montblanc, il a en effet propulsé la Maison vers de nouveaux sommets horlogers. Jusqu’à fin mars et avant que Nicolas Baretzki, actuel responsable des ventes, prenne le relais, Jérôme Lambert reste encore CEO de Montblanc. Par la suite, il assumera de nouvelles responsabilités au sein du groupe Richemont pour avoir été promu au rang de Directeur des opérations. Au moment où il va refermer ce chapitre de sa carrière, il n’est pas inintéressant de citer quelques-unes de ses plus belles réussites comme les toutes dernières TimeWalker ou encore les collections Heritage et 1858. Sans oublier les montres à grande complication dévoilées lors du dernier Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) ou encore la Montblanc Summit, qui signe l’entrée de la marque dans l’univers des montres connectées. Une autre réalisation de Jérôme Lambert qui vient d’être dévoilée au grand public.

Montblanc TimeWalker Chronograph 1000 Édition Limitée 18
Montblanc TimeWalker Chronograph 1000 Édition Limitée 18
Nouveau départ pour la TimeWalker

« Évidemment, je regrette de quitter Montblanc, mais je suis encore à 100 % derrière la marque et ses récentes initiatives afin que tout soit en ordre lorsque Nicolas va reprendre le flambeau », explique Jérôme Lambert. Montblanc sera alors l’une des sept marques dont il aura la supervision dans le cadre de ses nouvelles attributions. « Je pense qu’aujourd’hui nous avons une vraie dream team pour diriger la marque. Nicolas, Davide et leurs équipes vont pouvoir continuer à renforcer la Maison sur des bases déjà extrêmement solides. » En évoquant cette équipe de choc, Jérôme Lambert fait référence entre autres à Davide Cerrato, appelé il y a un an pour diriger la division horlogère de la Maison. Loin d’être un inconnu, Davide Cerrato a notamment conduit avec brio le développement produit et marketing de Tudor. Et c’est à lui que l’on doit les dernières évolutions de la ligne TimeWalker, dont le succès ne s’est pas fait attendre.

Montblanc TimeWalker Chronograph UTC
Montblanc TimeWalker Chronograph UTC

« Lorsque j’ai rejoint Montblanc en 2013, j’ai vite compris que quelque chose n’allait pas avec la gamme TimeWalker, poursuit Jérôme Lambert. J’ai donc mis un stop à toute velléité d’expansion de cette ligne jusqu’à ce que je trouve la bonne personne. Celle capable de lui donner un nouveau souffle, un nouveau look. Cela fait maintenant deux ans que nous nous sommes remis au travail et, dès que Davide nous a rejoints, nous avons alors pu véritablement avancer dans notre projet. » Parmi les nouvelles TimeWalker imaginées par Jérôme Lambert auxquelles Davide Cerrato a donné corps, on trouve la Chronograph Rally Timer Counter Limited Edition 100 (inspirée par un chronographe Minerva du début des années 1900), le Chronograph 1000 Limited Edition 18 ou encore les Chronograph UTC et Automatic, sans oublier la TimeWalker Automatic Date, soit une toute nouvelle gamme présentée en janvier au dernier SIHH.

Quand on se présente comme une marque inspirée par la performance qui mesure le temps, c’est assurément une bonne chose d’avoir les produits pour le démontrer.
Bien plus que des instruments d’écriture

« Nous avons travaillé dur pour obtenir une véritable intégration des savoir-faire de Minerva dans les différentes collections Montblanc, commente Jérôme Lambert. Nous pouvons ainsi présenter des garde-temps à fort contenu comme la Rally Timer ou le chronographe au 1/1 000 de seconde. À mon avis, cela démontre bien les résultats auxquels nous sommes parvenus. On pense souvent à ce que pourrait être une montre une fois son développement terminé. Mais lorsque le produit fini dépasse tout ce que l’on avait espéré, c’est la meilleure des satisfactions. Quand on se présente comme une marque inspirée par la performance qui mesure le temps, c’est assurément une bonne chose d’avoir les produits pour le démontrer. » Cela faisait un certain temps déjà que Jérôme Lambert avait comme vision de fondre la riche histoire de Minerva avec les capacités manufacturières de Montblanc au Locle. D’allier les prouesses séculaires dans la mesure des performances sportives de l’un à la maîtrise industrielle de l’autre, qui conduit au fameux test des 500 heures. Ses efforts n’auront ainsi pas été vains pour faire passer le message selon lequel Montblanc est bien plus qu’une marque phare dans les instruments d’écriture.

Montblanc 1858 Chronographe Tachymeter
Montblanc 1858 Chronographe Tachymeter

« Comme nos montres se mettent vraiment à faire le buzz, les gens commencent à comprendre que nous sommes également une Maison qui produit des montres de Haute Horlogerie », dit encore Jérôme Lambert, selon qui le segment de marché pour les montres de plus de 20 000 dollars est celui où la marque enregistre la plus forte croissance avec des ventes qui ont doublé lors du dernier exercice. Il insiste également sur les montres femme, une catégorie qui ne représentait que 4 à 5 % du chiffre d’affaires horloger de la marque quand Jérôme Lambert est arrivé. Proportion qui, depuis, a passé à 20 %. En ces derniers instants à la tête de la Maison, Jérôme Lambert a donc toutes les raisons d’être fier.

Avis de l'expert
Temps et durée ne partagent pas le même cadran
mardi, 25 avril 2017
Luc Debraine
6 min de lecture
Ulysse Nardin Diver Le Locle
Nouveautés
Ulysse Nardin – Plongée dans l’histoire
mardi, 25 avril 2017
La rédaction
2 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5