>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Kering : bonne performance opérationnelle au premier...
Economie

Kering : bonne performance opérationnelle au premier semestre

mercredi, 30 juillet 2014
Communiqué de presse
fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture
K
  • Chiffre d’affaires en hausse de 4 % et amélioration de la marge opérationnelle en comparable.
  • Croissance solide des ventes des activités Luxe : +6 % en comparable.
  • Tendances positives dans le Sport & Lifestyle.
  • Impact négatif des taux de change.
  • Excellent niveau de cash-flow libre opérationnel.

François-Henri Pinault, Président-Directeur général, a déclaré : « Kering enregistre une bonne performance au premier semestre 2014, avec un chiffre d’affaires en progression de 4 % et une amélioration de sa marge opérationnelle en comparable. Les activités Luxe affichent une nouvelle croissance de leurs ventes, tirée par les magasins en propre, et un résultat opérationnel courant en hausse. Les ventes de l’ensemble des activités Sport & Lifestyle progressent. Cette évolution est encourageante alors que le plan ambitieux en cours chez Puma se déroule selon les prévisions. Au global, les performances de notre Groupe confirment la solidité, l’attractivité et la complémentarité de nos marques. Dans un environnement incertain, nous poursuivons la mise en œuvre de notre stratégie et demeurons vigilants en matière de maîtrise des coûts et de préservation des marges brutes. Ceci nous permet d’envisager une amélioration de nos performances opérationnelles au second semestre 2014. »

Performances opérationnelles

Dans une conjoncture économique globalement dégradée, le chiffre d’affaires des activités poursuivies de Kering s’élève à EUR 4’747 millions au premier semestre 2014, en progression de 1,5 % en données publiées et de 4 % à périmètre et taux de change comparables par rapport au premier semestre 2013. Kering affiche une croissance de son chiffre d’affaires en comparable de 4,1 % au premier trimestre et de 4 % au deuxième trimestre (respectivement 1,2 % et 1,8 % en données publiées).

Sur le semestre, les fluctuations de taux de change auront affecté négativement le chiffre d’affaires à hauteur de EUR 196 millions.

Au premier semestre 2014, les activités Luxe enregistrent une croissance de 5,7% en comparable et notamment de solides performances dans les magasins en propre sur l’ensemble des zones géographiques. Les activités Sport & Lifestyle affichent des tendances en amélioration et enregistrent une croissance de 0,4 % en données comparables dans un environnement de marché encore contrasté et toujours difficile sur la catégorie chaussures en Europe de l’Ouest.

L’équilibre du Groupe en termes d’implantations géographiques et de formats de ventes lui permet de mieux résister aux fluctuations des environnements économiques, et ce malgré le contexte économique mondial volatil depuis plusieurs trimestres. Le chiffre d’affaires réalisé hors de la zone euro a progressé de 4,9 % en comparable au premier semestre 2014 et représente 78 % des ventes, contre 79 % en 2013 en données publiées. La progression du chiffre d’affaires est soutenue dans les pays matures (+3,1 % en comparable) tirée par le Japon et l’Amérique du Nord. Les pays émergents (+5,6 % en comparable) représentent 38,1 % des ventes, dont 26,2 % en Asie-Pacifique (hors Japon).

Au 30 juin 2014, le résultat opérationnel courant de Kering s’élève à EUR 810 millions, en diminution de 3,9 % par rapport à celui du premier semestre 2013, mais en progression de 6,2 % à taux de change comparables. Le taux de marge opérationnelle du Groupe s’établit à 17,1 % au 30 Juin 2014 (18% au premier semestre 2013 et 17,0 % à taux de change comparables).

L’EBITDA du premier semestre 2014 s’établit à EUR 967 millions, en diminution de 1,7% en données publiées par rapport au premier semestre 2013, mais en hausse de près de 8 % à taux de change comparables. Le ratio d’EBITDA rapporté au chiffre d’affaires s’élève à 20,4 % au 30 juin 2014, en diminution de 0,6 pt en données publiées, mais en hausse de 0,4 pt à taux de change comparables.

Performances financières

Les charges financières nettes s’élèvent à EUR 105 millions au 30 juin 2014, avec un coût de l’endettement financier qui a diminué pour s’établir à près de EUR 87 millions.

Au 30 juin 2014, le résultat net part du Groupe s’établit à EUR 185 millions, en hausse de +7 % par rapport au premier semestre 2013 où il atteignait EUR 173 millions. Au 30 juin 2014, le résultat net des activités abandonnées constitue une charge nette de EUR 348 millions incluant une charge de EUR 300 millions au titre de Redcats.

Le résultat net part du Groupe des activités poursuivies s’établit à près de EUR 533 millions au 30 juin 2014, pour près de EUR 559 millions un an auparavant. Retraité des éléments non courants nets d’impôt, le résultat net part du Groupe des activités poursuivies s’élève à EUR 555 millions au 30 juin 2014. Il s’affichait à EUR 582 millions au 30 juin 2013.

Au 30 juin 2014, le résultat net par action de Kering s’établit à EUR 1,47 (EUR 1,37 au 30 juin 2013). Au 30 juin 2014, le résultat net par action des activités poursuivies s’établit à EUR 4,23 (EUR 4,44 au 30 juin 2013). Hors éléments non courants, le résultat net par action des activités poursuivies s’élève à EUR 4,41. Il s’affichait à EUR 4,63 au 30 juin 2013.

Faits marquants intervenus au cours du semestre

Kering réorganise ses activités Luxe pour accélérer le développement de ses marques
Pour accompagner l’expansion continue de ses activités Luxe, liée à la fois à leur dynamique de croissance organique et aux acquisitions réalisées ces dernières années, Kering a annoncé en avril 2014 la création d’un pôle « Luxe – Couture & Maroquinerie » et d’un pôle « Luxe – Montres & Joaillerie », rattachés à François-Henri Pinault, Président-Directeur Général de Kering.

Marco Bizzarri a été nommé Directeur Général du pôle « Luxe – Couture & Maroquinerie » et Albert Bensoussan, Directeur Général du pôle « Luxe – Montres & Joaillerie ». Gucci, sous la responsabilité de son Président-Directeur Général Patrizio di Marco, demeure sous la supervision directe de François-Henri Pinault.

Cession de La Redoute

Kering a annoncé le 3 juin 2014 avoir finalisé la cession de La Redoute et Relais Colis à Nathalie Balla, Présidente-Directrice Générale de La Redoute, et Eric Courteille, Secrétaire Général de Redcats.

Autres faits marquants

Au premier semestre 2014, Kering a procédé aux remboursements de l’emprunt obligataire de EUR 550,1 millions arrivant à échéance en avril 2014, émis en 2009 en deux tranches portant le financement initial à EUR 800 millions et racheté partiellement en 2011 pour EUR 249,9 millions, et de l’emprunt obligataire de EUR 150 millions émis en juin 2009.

Événement postérieur à la clôture du semestre

Le 30 juillet 2014, Kering et Ulysse Nardin ont annoncé avoir signé un accord en vue de l’acquisition par Kering de 100 % du capital de la marque de haute horlogerie. La marque rejoindra le pôle « Luxe – Montres & Joaillerie » de Kering dirigé par Albert Bensoussan. La transaction est soumise à l’accord des autorités de la concurrence et devrait être finalisée au cours du second semestre 2014.

Perspectives

Kering continuera à mettre en œuvre les plans d’action visant, pour chacune des marques de ses activités Luxe, à amplifier leur croissance organique et leur génération de cash-flow opérationnel, plans qui ont porté leurs fruits au premier semestre dans un environnement de marché difficile, et qui devraient notamment se traduire chez Gucci par un retour à des tendances de chiffre d‘affaires positives au second semestre.

Kering maintiendra sa gestion rigoureuse et exigeante dans le pilotage et l’allocation de ses ressources, permettant d’envisager une amélioration de ses performances opérationnelles au second semestre, dans un environnement cependant incertain.

Le Conseil d’Administration de Kering s’est réuni le 30 juillet 2014 sous la présidence de François-Henri Pinault et a arrêté les comptes consolidés résumés au 30 juin 2014, qui ont fait l’objet d’un examen limité.

Haut de page