>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2018 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La formation, sésame de la Haute Horlogerie
Culture

La formation, sésame de la Haute Horlogerie

lundi, 25 septembre 2017
fermer
Editor Image
Fabrice Eschmann
Journaliste indépendant

“Il faut se méfier des citations sur Internet !”

« Une grande histoire aux multiples auteurs : ainsi en est-il de la vie. Ainsi en va-t-il aussi de l’horlogerie. Sans rencontres, point d’histoire. »

Lire plus

CLOSE
9 min de lecture

Formation et certification font partie des missions essentielles de la Fondation de la Haute Horlogerie, qui a créé une « Académie » pour y répondre. Si celle-ci s’est d’abord concentrée sur la formation des professionnels de vente, elle s’adresse désormais à un large public.

« L’industrie se doit d’expliquer aux gens ce qu’est la Haute Horlogerie. Les marques mettent beaucoup d’énergie et d’argent dans le développement de produits horlogers de toute beauté et de grande technicité, mais peu dans la sensibilisation et la formation. Nous avons l’ambition de devenir la référence en la matière. Car personne d’autre ne fait ce que nous faisons. » Aurélie Streit, directrice de la formation au sein de la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH), est animée par l’énergie dont se nourrissent les pionniers. Fondée en 2005, comptant aujourd’hui 29 marques parmi ses partenaires, la FHH a depuis toujours l’information et la formation inscrites dans ses gènes. Portant jusqu’ici ses efforts sur les étudiants et les professionnels, elle s’ouvre de plus en plus au grand public, qui peut y trouver des moyens ludiques, mais aussi plus sérieux, de parfaire ses connaissances horlogères.

Les vendeuses et les vendeurs se trouvaient souvent désemparés, incapables de comparer des modèles entre eux, par exemple.
Aurélie Streit, directrice de la formation au sein de la FHH
La HH Academy

L’objectif de la fondation est de « promouvoir et faire rayonner la Haute Horlogerie dans le monde autour de quatre missions : informer, former, labelliser et organiser ». Pour ce faire, elle s’est dotée en 2014 d’un outil pédagogique : la HH Academy. But principal : former le personnel de vente. « Avec l’apparition des boutiques en propre, les marques sont devenues des détaillants, souligne Aurélie Streit. Mais en dehors des formations techniques qu’elles dispensent sur leurs produits, il n’existait pas d’enseignement de base solide, profitable à toutes. Les vendeuses et les vendeurs se trouvaient souvent désemparés, incapables de comparer des modèles entre eux, par exemple. »

Après un premier cours baptisé « Watch Essentials », construit principalement de manière à offrir une connaissance de base sur l’horlogerie, l’élève peut améliorer ses connaissances à travers des modules, ou « Class », dédiés aux complications, aux chronographes, aux tourbillons ou encore aux calendriers, aux montres à sonnerie, à celles dotées de multiples fuseaux horaires, sans oublier les pièces joaillières. À ce jour, près de 9 000 personnes ont été formées dans le monde entier, en 9 langues, par 23 formateurs. « Nous faisons appel à des locaux pour les formations présentielles, poursuit la directrice. Cela facilite les choses au niveau de la langue, mais également d’un point de vue culturel. C’est essentiel. »

Fondée en 2005, la FHH a depuis toujours l’information et la formation inscrites dans ses gènes.

Un tel enseignement resterait toutefois un exercice de style sans la sanction d’un examen final. C’est la raison d’être de la HH Certification. Ce test soumet au candidat entre 80 et 160 questions à choix multiples – selon le niveau de compétence – tirées d’un répertoire de 3 000 propositions évoluant dans quatre domaines de connaissance : la technique, l’histoire, les matériaux et les acteurs de l’industrie horlogère. Bien que lancée en avril 2016 seulement, cette certification – qui a demandé trois ans de développement – a déjà été décernée à près de 2 000 personnes : quelque 1600 candidats ont obtenu leur « Watch Essentials Test » et près de 300 leur « Watch Expert Test ». « L’intérêt de cette certification est qu’elle est scientifiquement éprouvée, précise Aurélie Streit. Les candidats ne doivent pas seulement répondre aux questions, mais également évaluer leur niveau de certitude pour chaque réponse. Cela permet de pondérer les points obtenus au degré d’honnêteté. »

Jusqu’à aujourd’hui, la FHH s’est beaucoup concentrée sur la formation des professionnels et des futurs professionnels ; le besoin se fait toutefois sentir de s’ouvrir au grand public.
Esprit d’ouverture

Les professionnels de la vente ne sont pas la seule population visée par l’offre de formation de la FHH. Les étudiants le sont aussi. Conçu comme une introduction à la Haute Horlogerie, un module d’une journée est dispensé en début de programme aux élèves du Crea (Genève), du MAS Luxe de la Haute École de gestion (HEG-Genève), de Sup de Luxe (Paris), de la Haute École du paysage, d’ingénierie et d’architecture (Hepia-Genève) et de la Haute École d’art et de design (HEAD-Genève), école où la FHH propose en outre des cours d’histoire horlogère et des journées d’immersion en entreprise, tout en assurant des tutorats à l’intention des étudiants en design horloger. Après plusieurs ateliers tenus à l’École hôtelière de Lausanne (EHL), des discussions sont là aussi en cours pour intensifier cette collaboration. Prochaines institutions sur la liste de la Fondation, l’École des hautes études commerciales (HEC-Paris) et la Bocconi University (Milan). « Nous sommes les seuls à proposer ce genre de cours, explique Pascal Ravessoud, secrétaire général du Conseil culturel de la FHH. Nous abordons aussi bien les marchés, la taille des différentes marques et leur positionnement que les tendances et les processus de fabrication. Autant de domaines difficilement appréhendables par ailleurs. Cela permet aux étudiants de comprendre plus facilement les intervenants qui passent après nous. »

La HH Academy propose de s'initier à l’infiniment petit en démontant et remontant un mouvement mécanique, sous la surveillance d’un horloger.

Jusqu’à aujourd’hui, la FHH s’est beaucoup concentrée sur la formation des professionnels et des futurs professionnels ; le besoin se fait toutefois sentir de s’ouvrir au grand public. À l’image des conférences thématiques, auparavant réservées à des entreprises horlogères, des clubs d’insiders ou des salons. Depuis quelque temps, ces événements sont également accessibles à une audience plus large, comme des étudiants ou de simples amateurs. « Dans un premier temps, nous avons beaucoup axé ces exposés sur les professionnels, soutient Pascal Ravessoud. Mais depuis, nous les avons vulgarisés et nos efforts se portent maintenant sur le client final. »

De même, si elle a été conçue de manière à couronner le travail d’apprentissage fourni par les acteurs de la vente ayant suivi les modules de formation, la HH Certification « peut également être proposée à toute personne souhaitant valider ses connaissances horlogères », mentionne la présentation de l’évaluation. Des personnes qui peuvent s’entraîner, depuis avril 2017, sur la toute première application mobile de la FHH, « Watch Essentials ». Disponible en quatre langues sur Apple Store et Google Play Store, elle propose à un large public aussi bien professionnel que néophyte de vérifier ses connaissances à travers 47 étapes constituées de quiz, d’animations ou de vidéos immersives. Dernière preuve, s’il en fallait une, que la FHH souhaite s’adresser au consommateur : « Nous travaillons actuellement sur un guide du service après-vente destiné au client final, lâche Pascal Ravessoud. Il contiendra toutes les informations utiles sur ce sujet sensible. »

Les formations de la HH Academy

INITIER – La HH Academy propose des ateliers d’initiation et des conférences. Les premiers permettent de toucher à l’infiniment petit en démontant et remontant un mouvement mécanique, sous la surveillance d’un horloger ; les secondes traitent de sujets divers en relation avec l’histoire, l’esthétique ou les complications. Elles sont organisées à la demande pour des groupes. Ces deux activités sont accessibles aux professionnels comme aux néophytes.

FORMER – Destinés aux personnels de vente, marketing ou communication des boutiques en propre ou des détaillants multimarques, les modules de formation sont au nombre de huit : « Watch Essentials », « Complication Class », « Chrono Class », « Tourbillon Class », « Calendar Class », « Timezone Class  », « Striking Class  » et « Jewelry Class ». Dispensés par 23 formateurs en 9 langues, ils durent chacun de 1 à 2 jours. La HH Academy prend également la voie des formations digitales.

CERTIFIER – Les modules de formation conduisent à la HH Certification, qui elle-même aboutit à un diplôme à l’issue d’un examen. Elle est destinée aux professionnels de la vente mais peut également être proposée à toute personne souhaitant valider ses connaissances horlogères. Quatre domaines sont abordés : les connaissances techniques, les acteurs du marché, les matériaux et finitions, la culture et l’histoire.

WATCH ESSENTIALS APP – Première application mobile de la FHH, elle est disponible en quatre langues sur Apple Store et Google Play Store. 47 étapes constituées de quiz, d’animations ou de vidéos immersives permettent à tout un chacun de tester ses connaissances horlogères.

Hors HH Academy
CURSUS BACHELOR ET MASTER – Introduction à la Haute Horlogerie destinée aux étudiants en économie, en design, en ingénierie ou des filières du luxe. Le cours d’une journée aborde les différents acteurs et marchés, les tendances ou encore l’industrie.

Haut de page