>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

« La Grande Bellezza »
Points de vue

« La Grande Bellezza »

mardi, 11 mars 2014
fermer
Editor Image
Franco Cologni
Président du Comité Culturel de la FHH

“Le talent nécessite toujours de l’effort, de l’engagement, des heures passées à perfectionner un geste qui devient, jour après jour, un don.”

Entrepreneur dans l’âme, Franco Cologni, pourtant homme de lettres, s’est rapidement lancé dans les affaires pour devenir un personnage clé du groupe Richemont.

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

La Grande Bellezza, le film de Paolo Sorrentino qui a obtenu il y a peu l’Oscar du meilleur film étranger, a une grande qualité : celle de replacer la beauté au centre de la réflexion culturelle.

Modestement, depuis plus de dix ans désormais, j’insiste sur cette conception pour conférer de la substance à l’univers du luxe. Quand on s’occupe de Haute Horlogerie, raisonner en termes de beauté signifie manifester une attitude dénuée de préjugés face à une série de paramètres : la forme, le design, l’attrait, la curiosité pour des inspirations toujours renouvelées. Et pour l’innovation. La beauté est en fait le moteur de la curiosité, vu qu’elle nous « attire » vers quelque chose ou vers quelqu’un. Le besoin de découvrir, la saine curiosité de connaître sont à la base de tout progrès.

Dans l’univers de la Haute Horlogerie, la beauté est un avantage compétitif exceptionnel, indissociable du progrès technologique : les montres belles et bien faites possèdent une âme et une identité qui les rendent désirables et qui contribuent par conséquent à leur succès. Se concentrer uniquement sur les complications, les mécanismes et les fonctions ne satisfait pas à l’histoire et à l’identité de la Haute Horlogerie, qui a toujours aussi poursuivi un idéal de beauté propre à rendre compte du caractère précieux du temps : la beauté veut être vue, aimée et partagée. En cette époque de communication sociale omniprésente, ce partage est en soi un facteur de beauté.

La grande beauté est dans leurs yeux mais passe nécessairement par leurs mains.

Un facteur nouveau, certes, mais on sait que dans la Haute Horlogerie le beau et le nouveau vont toujours de pair et s’enracinent dans une tradition détachée du temps qui détermine des canons et des perspectives inédites. Un garde-temps de Haute Horlogerie nous fait rêver parce qu’il est précieux, parfait, beau : la beauté est ce qui nous transporte dans une dimension inattendue, onirique et néanmoins profondément liée au réel, au désir. Les jeunes maîtres horlogers et les jeunes designers nous l’enseignent : la grande beauté est dans leurs yeux mais passe nécessairement par leurs mains. Choyons-les, car ce sont eux les artisans de la beauté de demain.

Haut de page