>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La Grande Seconde se décentre en petite robe noire
Nouveautés

La Grande Seconde se décentre en petite robe noire

mercredi, 10 février 2016
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Entre mystère et poésie, Jaquet Droz dévoile sa Grande Seconde Décentrée et la drape d’un onyx noir aussi profond que lumineux. La tenue parfaite pour une soirée black tie

D’une épure saisissante au premier regard, la Grande Seconde Décentrée Onyx plonge au cœur même de l’histoire de Jaquet Droz et dévoile un visage d’un noir intense, aussi stylisé que contemporain.

Les artisans de Jaquet Droz avaient déjà offert à ce thème esthétique un « twist » plein de subtilité, en décalant légèrement le cadran des secondes à 7 h. En 2016, l’évolution se poursuit avec cette nouvelle version proposée pour la première fois dans une boîte en acier de 43 mm de diamètre, écrin magnifiant la magie du noir. Cette couleur exceptionnelle, célébrée depuis toujours par les artistes, prend avec la Grande Seconde Décentrée une tout autre dimension. Dans la grande tradition des cadrans minéraux propre  à Jaquet Droz, c’est ici un disque d’onyx qui a été minutieusement découpé et poli pour habiller le cadran. Son noir profond, d’une exceptionnelle intensité, a le mystère d’un flacon d’encre dans lequel un écrivain vient tremper sa plume, celui d’un satin de soie dans lequel un créateur taille un vêtement.

À chaque mouvement du poignet, des reflets presque liquides animent sa surface impeccablement homogène. Ce jeu de brillance voluptueux est d’autant plus saisissant que les artisans de Jaquet Droz ont ici choisi des index à l’élégance discrète, directement marqués dans les deux anneaux en or gris 18 carats des cadrans heures-minutes et secondes dessinant le « 8 » légendaire. L’éclat miroir du métal contraste avec les vagues de lumières  parcourant le disque d’onyx, révélant également la délicatesse avec laquelle les reliefs des rehauts et de la lunette ont été conçus. La couronne de remontage déplacée à 4 h apporte une touche de dynamisme supplémentaire à cette nouvelle icône, disponible également en version cadran opalin argenté, posée sur un bracelet en alligator.

Haut de page