>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La Haute Horlogerie passera le cap 2008 sans coup férir
Economie

La Haute Horlogerie passera le cap 2008 sans coup férir

vendredi, 30 janvier 2009
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture
L

Le Salon International de la Haute Horlogerie 2009 vient à peine de fermer ses portes et le sentiment général est plutôt au soulagement, notamment en raison du succès rencontré dans le segment des montres de prestige, souvent déclinées en éditions limitées. Mais à l’heure où tout le monde regarde l’année 2009 avec une certaine appréhension, qu’en est-il réellement des résultats enregistrés en 2008 ?

En extrapolant les chiffres de novembre, soit une baisse générale des exportations du secteur de 15,1% en valeur, sur le mois de décembre, on obtient une première lecture des résultats définitifs bientôt publiés :

Tableau n°1

  • En décembre 2008, la branche horlogère devrait avoir réalisé des ventes à l’exportation de montres-bracelets de l’ordre de 1,4 milliard de franc (-15,1%).
  • Cette contreperformance est toutefois fort différenciée selon les secteurs. L’horlogerie de prestige (CHF 4’500 – 9’000 prix publics estimés) est la plus touchée avec un recul de 36%, tandis que le moyen de gamme (CHF 1’500 – 4’500) baisse de 26% et l’horlogerie « populaire (moins de CHF 1’500) de 15%. Seul secteur à limiter les dégâts: la Haute Horlogerie (plus de CHF 9’000) avec une moins value de 5% sur décembre.

 

Tableau n°1
Tableau n°1

Tableau n°2

  • Reporté à l’ensemble de l’année 2008, ce scénario donne également une lecture contrastée selon les segments de marché. La Haute Horlogerie devraient avoir vu ses ventes à l’exportation augmenter de près de 18% en valeur ; l’horlogerie de prestige baisse de 13,3%, le moyen de gamme perd 4,8%, tandis que l’horlogerie populaire stagne à +1,2%.
  • Compte tenu du poids que représente désormais la Haute Horlogerie dans ces statistiques, soit une part de marché quelque 60% en termes de valeur des exportations, le résultat final 2008, tous segments confondus, ressort à 15,7 milliards de francs, soit une progression estimée d’environ 7% sur les ventes de montres-bracelets à l’étranger.

 

Tableau n°2
Tableau n°2

Tableau n°3

  • Selon les statistiques de la branche depuis 2001, on se rend compte que la Haute Horlogerie a enregistré un bond de 167% sur huit ans (environ 20% de croissance annuelle), contre +9,7% pour l’horlogerie de prestige et +7,2% pour le moyen de gamme.

Commentaire de Franco Cologni, président de la FHH : « Les professionnels de la branche commençaient à croire que les arbres pouvaient monter jusqu’au ciel. Alors soyons réalistes. L’année 2009 va être un simple retour à des niveaux connus il y a deux ans et certainement pas une dégringolade aux temps obscurs du Moyen-âge horloger ! »

Tableau n°3
Tableau n°3
Haut de page