>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La magie des ambassadeurs indiens
Economie

La magie des ambassadeurs indiens

Tuesday, 23 February 2010
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Les célébrités indiennes œuvrant au service des grandes marques horlogères font un tabac sur Internet. Grâce à elles, des marques comme Longines, Audemars Piguet et Chopard se hissent dans les classements des ambassadeurs les plus en vue.

Avec une population d’un peu plus de 1,1 milliard d’habitants, l’Inde talonne la Chine et son 1,33 milliard de ressortissants. En termes de statistiques horlogères, on est toutefois loin du compte. Selon les chiffres portant sur les exportations de la branche en 2009, on constate que la Chine se positionne au septième avec CHF 700,2 millions ($ 644,2 millions) sur un total de CHF 13,2 milliards ($ 12,15 milliards). Et c’est encore sans compter Hong Kong, « région administrative spéciale » de la République Populaire de Chine, qui figure en tête des destinations horlogères helvétiques avec ses CHF 2,16 milliards ($ 1,98 milliard) d’importations, loin devant les Etats-Unis (CHF 1,47 milliard/$ 1,35 milliard). En comparaison, il faut descendre jusqu’au vingt-sixième rang pour découvrir l’Inde où les Maisons horlogères helvétiques ont exporté leurs produits pour CHF 74,9 millions ($ 68,7 millions) en 2009.

© IC-Agency
© IC-Agency
Incontournable Bollywood

Cette dichotomie n’empêche toutefois pas les Maisons de nourrir les plus grands espoirs sur le potentiel de croissance du marché indien. Certaines d’entre elles ne s’y sont d’ailleurs pas trompées pour avoir misé sur les personnalités en vue du pays pour porter haut leurs couleurs. Grand bien leur en a pris. Si l’on se réfère au classement établi par IC-Agency, agence spécialisée dans le marketing sur Internet qui réalise annuellement le World Watch Report recensant la présence des marques sur le réseau des réseaux selon leur cote de popularité auprès des internautes, les horlogers qui ont misé sur les vedettes indiennes ont certainement fait le bon choix.

Dans le classement répertoriant les ambassadeurs les plus populaires sur Internet, toutes marques confondues, on retrouve en seconde position Aishwarya Rai Bachchan, mannequin et actrice de Bollywood, qui incarne à la perfection l’élégance, cette attitude propre à Longines. Sachin Tendulkar, vedette de cricket indien, permet à Audemars Piguet de se hisser à la quatrième place. Quant à Preity Zinta, également mannequin et actrice de Bollywood, elle permet à Chopard de figurer au douzième rang du classement. Si l’on prend maintenant les ambassadeurs qui tiennent la vedette dans les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), on retrouve les mêmes personnalités en tête de liste, suivies de peu par Abhishek Bachchan, acteur de Bollywood qui représente Omega.

Hollywood menacé ?

Commentaire d’IC-Agency : « L’ajout de l’Inde dans l’étude propulse Audemars Piguet et Sachin Tendulkar en première place du classement des ambassadeurs de marques de « Haute Horlogerie » les plus recherchés. En effet, plus d’une recherche sur deux (55%) concernent le célèbre joueur de cricket indien qui relègue en deuxième place (13%) l’actrice Diane Kruger pour Jaeger- LeCoultre, qui occupait la première place de cette catégorie l’année dernière. Dans les années à venir, il est fort probable que d’autres ambassadeurs provenant des marchés du BRIC viennent rivaliser avec les acteurs d’Hollywood et autres sportifs réputés. »

Tiger Woods pour Tag Heuer, Nicole Kidman pour Omega, John Travolta pour Breitling, Roger Federer pour Rolex ou encore Eva Green pour Montblanc restent certes des valeurs sûres, quoi que pour Tiger Woods, l’avenir semble légèrement compromis… L’arrivée de cette nouvelle vague n’en démontre pas moins que le centre de gravité des exportations horlogères est clairement en train de se déplacer vers des marchés au potentiel intact.

Haut de page