>SHOP

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La montre de Marilyn aux enchères
Culture

La montre de Marilyn aux enchères

vendredi, 11 novembre 2016
Fermer
Editor Image
Yannick Nardin
Rédactrice indépendante

“Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles, mais par manque d’émerveillement.”

Gilbert Keith Chesterton

« Une montre c’est une fenêtre sur le génie humain ! » Et si tout n’avait pas été dit ?

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

L’heure est palpitante ! Entre glamour et mystère, la montre de cocktail Blancpain de Marilyn Monroe réapparaît en public pour la première fois depuis 1962. Quel prétendant – et quel porte-monnaie – s’en montrera digne ?

Bâton de rouge à lèvres, fourrures ou encore robes iconiques, Julien’s Auctions tient une vente exceptionnelle dédiée à Marilyn Monroe, du 17 au 19 novembre prochain. La Maison de ventes aux enchères, spécialisée dans les « stars », ne fait pas les choses à moitié. Il s’agit en effet de la plus vaste présentation de biens ayant appartenu à Marilyn, dont des pièces mythiques telles que la robe « Happy Birthday Mr President », alors cousue à même la peau de la star. Parmi les effets dévoilés pour la première fois figure l’un de ses rares bijoux  : une montre de cocktail Blancpain. Celle-ci fait partie des objets légués à Lee Strasberg, mentor de Marilyn, et aujourd’hui propriétés de sa veuve Anna.

Les enchères promettent d’affoler le cœur et le compte en banque des collectionneurs. « Nous estimons la montre entre $ 80 000 et 100 000. Mais nous attendons un prix de vente bien plus élevé », explique Darren Julien, fondateur et PDG de Julien’s Auctions. Ce qui en fait l’objet à l’estimation la plus haute de la vente ! Lorsque les montants atteignent des sommes aussi conséquentes, difficile alors pour les musées d’enchérir. La trace de ces objets, acquis par de richissimes collectionneurs, s’évanouit alors souvent au fil des reventes privées. Un espoir pour les admirateurs moins fortunés  : que ces pièces réapparaissent en prêt. Dans l’immédiat, la tournée d’exposition de la vente, commencée le 1er juin 2016 –   jour où Marilyn aurait fêté ses 90 ans  –, reste une occasion peut-être unique d’admirer ces objets.

Le bijou pourrait avoir été offert à Marilyn Monroe par son troisième mari, Arthur Miller, connu pour ses cadeaux extravagants.
La peau pour (presque) seule parure

Le 26 juin 1952, Marilyn témoigne au tribunal contre Kaupman et Kaplen, des usurpateurs qui ont utilisé son nom pour vendre des photos de nus. Sur les photographies et la vidéo de ce procès, Marilyn apparaît vraisemblablement avec cette montre Blancpain au poignet. Celle-ci attise d’autant plus la convoitise des collectionneurs que « Marilyn n’était pas réputée posséder beaucoup de bijoux de grande valeur », explique Scott Fortner, important collectionneur d’effets personnels de Marilyn Monroe et expert en la matière.

Blancpain Marylin Monroe
La montre Blancpain de Marylin Monroe © Atom Moore

Retrouvée parmi les effets de la star, la montre se trouvait dans une boîte portant l’inscription « Haimoff Jewelers », une boutique située autrefois à Los Angeles. Mais aucune trace de la transaction – et donc potentiellement de l’acheteur – n’a pu être retrouvée. L’origine exacte de la montre ainsi que ses spécificités restent également incertaines du côté de la maison Blancpain, qui ne peut garantir aucune information à ce sujet. Selon Scott Fortner, le bijou pourrait avoir été offert à Marilyn Monroe par son troisième mari, Arthur Miller, connu pour ses cadeaux extravagants.

Belles… peu ponctuelles ?

« J’arrive invariablement en retard aux rendez-vous, parfois jusqu’à deux heures. J’ai essayé de changer, mais les raisons qui me mettent en retard sont bien trop puissantes et trop agréables », écrivait Marilyn Monroe dans My Story. Heureusement pour la star, les montres féminines de l’époque, style Art déco, étaient créées avant tout pour exposer leurs charmes esthétiques. « Il s’agit d’une montre standard de 1930, mais quelqu’un a fait ajouter des diamants et une chaînette de sécurité », explique Darren Julien.

Marylin Monroe
La montre Blancpain de Marylin Monroe © Atom Moore

Sertie de 71 diamants ronds et de 2 diamants taille marquise, cette montre de cocktail porte l’inscription « Blancpain » sur le cadran et « Rayville Watch Co. 17 Jewels, Unadjusted Switzerland » sur le mouvement. À l’époque, la mention « Unadjusted » aurait surtout permis d’éviter les importantes taxes de douane américaine destinées aux montres « très précises ». L’inscription « Rayville » est quant à elle due au changement de raison sociale de Blancpain, à la suite du décès de Frédéric-Émile Blancpain en 1932. La gestion familiale de l’entreprise prend alors fin, cédant la place à une nouvelle direction assurée par des proches collaborateurs et désormais nouveaux acquéreurs, André Léal et Betty Fiechter.

À Melrose Place, le 18 novembre prochain, la montre de Marilyn Monroe trouvera nouvel acquéreur. Pourtant, tout comme la star, le bijou conservera certainement pour toujours son aura et ses secrets.

Haut de page
Modes & Tendances
Les 6 montres Blancpain les plus populaires sur Instagram
mardi, 29 novembre 2016
13 min de lecture
5
Evénements
Les meilleurs outils digitaux ne fonctionnent qu’avec une bonne stratégie
mercredi, 13 décembre 2017
Fanny Nicolet
6 min de lecture
4
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5