>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La montre la plus compliquée au monde aux enchères chez...
Culture

La montre la plus compliquée au monde aux enchères chez Antiquorum

vendredi, 13 novembre 2009
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Les enchères sont à l’honneur cet automne à Genève avec la vente par Antiquorum du célèbre Calibre 89 de Patek Philippe réunissant 33 complications horlogères. La manufacture genevoise est également à l’honneur chez Sotheby’s aux côtés de Vacheron Constantin, Cartier et de deux collections montres de poche émaillées.

Entre 4,5 et 5,5 millions de francs, telle est l’estimation du désormais célèbre Calibre 89 de Patek Philippe qui sera mis aux enchères par Antiquorum lors de sa session d’automne à Genève*. Avec la vente de cette pièce exceptionnelle, la Maison entend souligner ses 35 ans d’existence qui en font le pionnier du secteur dans le domaine horloger. « Lorsque cette compagnie a été fondée en 1974, explique Robert Maron qui a repris les rênes de la société il y a un an, les collectionneurs de montres vintage étaient rares et leur passion encore au berceau. Les montres de poche et les montres-bracelets mécaniques étaient considérées comme des objets du passé au moment même où l’industrie horlogère suisse luttait pour sa survie. Trente-cinq ans plus tard, ce qui était autrefois un hobby de niche est devenu un marché global et sophistiqué pesant plusieurs milliards de dollars. » Un marché où Antiquorum, à qui l’on doit la vente de 44 des 62 montres ayant dépassé le million de dollars aux enchères, entend bien garder sa place.

A n’en pas douter la vente du Calibre 89 va certainement y contribuer. « Nous avons en effet le privilège de célébrer notre 35e anniversaire en offrant une nouvelle fois une magnifique sélection de garde-temps exceptionnellement rares, poursuit Robert Maron. Parmi ceux-ci, nous avons choisi le Calibre 89, une pièce parmi les plus importantes jamais mises aux enchères par Antiquorum, pour illustrer la première page du catalogue de ventes. Le Calibre 89 en or jaune de Patek Philippe représente en effet le pinacle de l’horlogerie suisse, à savoir la montre la plus compliquée jamais produite. »

 

Nouvel enthousiasme des collectionneurs

Avec ses 33 complications, le Calibre 89 n’a été réalisé qu’en quatre exemplaires, dans les différentes teintes d’or, jaune, rose, blanc, et en platine. Pour la petite histoire, celui en or jaune proposé à mi novembre provient de la collection Matsuda. Il avait déjà été vendu par Antiquorum en 1989 lors des enchères intitulées L’Art de Patek Philippe organisées en l’honneur des 150 ans de la manufacture genevoise. Antiquorum pourrait d’ailleurs facilement se dire « familier » de ce garde-temps hors norme pour avoir également vendu le modèle en or blanc en avril 2004, année du 30ème anniversaire de la Maison.

Mais le Calibre 89 n’est de loin pas le seul exemplaire, sur les 367 lots proposés, des pièces rares et de valeur émanant des ateliers Patek Philippe. On trouve ainsi également une montre Officier Répétition Minutes (estimation : CHF 350’000 – 400’000) réalisée à seulement 10 exemplaires en 1998 à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle manufacture genevoise de la Maison. La Référence 2497 calendrier perpétuel et phases de lune de 1995 (estimation : CHF 270’000 – 320’000) avec son cadran noir lumineux fait également partie des pièces parmi les mieux cotées du catalogue, tout comme la Référence 3979 Répétition Minutes (estimation : CHF 250’000 – 300’000) de 1998. A noter également une Tourbillon RM003 de Richard Mille à double fuseau horaire (estimation : CHF 120’000 – 180’000), une montre de poche Audemars Piguet en or blanc émaillée dotée d’un calendrier perpétuel, d’une répétition minutes et d’un chronographe à rattrapante (estimation : CHF 100’000 – 150’000) ou encore cette Rolex Galion au cadran à l’émail cloisonné de 1952. Fort de ces pièces d’exception, Antiquorum a bien l’intention de poursuivre sur sa lancée des mois précédents. « Les résultats remarquables réalisés lors de nos enchères de septembre et d’octobre viennent confirmer la force croissance du marché de la montre, conclut Robert Maron. Les collectionneurs montrent à nouveau un grand enthousiasme à enchérir sur des garde-temps rares et dignes d’intérêt. »

 

Concordance de dates

En cette même fin de semaine, les collectionneurs en question pourront également visiter la salle de vente de Sotheby’s** qui propose des pièces de Haute Horlogerie. « J’ai consacré beaucoup de temps à réunir toutes ces montres qui viennent de plusieurs pays d’Europe et suis heureux de pouvoir partager le résultat de ce travail passionnant avec des collectionneurs du monde entier, précise Geoffroy Ader, directeur du Département de Haute Horlogerie pour l’Europe et commissaire priseur de la vente. Nous avons le plaisir d’annoncer un vaste choix de modèles allant de montres en émail de la fin du XVIIIe – début du XIXe siècle à une grande variété de montres-bracelets signées Patek Philippe et Vacheron Constantin, en passant par des complications, notamment des calendriers perpétuels, des chronographes et des répétitions minutes. Nous sommes en outre fiers de proposer deux montres historiques présentées pour la toute première fois en vente aux enchères. »

Il s’agit en l’occurrence de la « Montre du Négus » offerte par l’Empereur Menelik II à l’ingénieur français Léon Chefneux pour sa contribution au premier réseau ferroviaire reliant Djibouti et Addis-Abeba, ainsi qu’une montre de poche Cartier commandée par Henry Davison, à la base de la création de la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge. Parmi les lots phares : la Référence 2499, une montre-bracelet chronographe en or jaune avec calendrier perpétuel et phases de lune de Patek Philippe, édition limitée et spécialement conçue pour le fameux revendeur Beyer à Zurich (estimation : CHF 300’000 – 400’000), une Vacheron Constantin en or rose Répétition Minutes dont il reste qu’un nombre très limité d’exemplaires (estimation : CHF 160’000 – 180’000) et des montres de poche émaillées destinées au marché chinois dont certaines pièces sont ornées de scènes inspirées de grands maîtres de la peinture ancienne comme Teniers, Boucher et Fragonard.

*Antiquorum Celebrating 35 Years of Making History in Time
Première session : samedi 14 novembre (lots 1 – 187), début à 15h00
Deuxième session : dimanche 15 novembre (lots 188 – 364) début à 15h00
Grand Hôtel Kempinski, Salon A, Quai du Mont-Blanc, 19, Genève

** Sotheby’s Vente aux enchères de Haute Horlogerie
Session le dimanche 15 novembre, début à 20h00
Hôtel Beau-Rivage, quai du Mont-Blanc 13, Genève

Haut de page