>SHOP

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2018 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La personnalisation des montres gagne du terrain
Modes & Tendances

La personnalisation des montres gagne du terrain

lundi, 12 février 2018
Fermer
Editor Image
Carol Besler
Journaliste

“Les montres sont un art fonctionnel.”

Carol Besler assure une couverture mondiale de l’horlogerie et la joaillerie.

Lire plus

CLOSE
7 min de lecture

Les marques de luxe entreprennent un retour aux sources en poussant comme jamais la personnalisation de leurs modèles.

Vers la fin des années 1990, les montres à la mode étaient souvent présentées dans des coffrets qui s’accompagnaient de deux ou trois bracelets interchangeables, voire de lunettes en plusieurs motifs et coloris. Ce type d’offre a tout d’abord été associé aux montres féminines, soit une astuce de vente dans les gammes de prix inférieures. Changer le bracelet n’était cependant pas une mince affaire. À l’aide d’un outil spécial – parfait pour rayer le boîtier ou pire –, il fallait accéder à un petit bouton encastré sous le bracelet pour libérer la barrette, processus qui vous coûtait bien souvent un ongle. Mais les temps ont changé. Les marques de luxe ont voulu ressusciter l’art de la personnalisation en commençant par les bracelets interchangeables. Et ce coup-ci ça fonctionne sans outils spéciaux ni ongles cassés. Ces bracelets ne sont d’ailleurs plus réservés uniquement aux femmes – les hommes savent aussi apprécier différentes options – et leurs variantes s’étendent des couleurs aux matériaux, textures, coutures…

Le système de bracelet QuickSwitch est l’un des éléments essentiels de la nouvelle collection Santos de Cartier, une innovation qui fait sens d’un point de vue non seulement pratique mais également historique. La Santos n’est-elle pas considérée comme la première montre de poignet avec son bracelet comme élément distinctif par rapport aux montres de poche ? Le système fonctionne par l’intermédiaire d’un mécanisme qui se fond dans la structure de la boîte. Il suffit d’appuyer sur un bouton afin d’ôter le bracelet pour le remplacer par un autre en acier, en or ou alors en cuir de veau ou d’alligator, avec un vaste choix de couleurs à disposition. En bonus, Cartier a créé un nouveau bracelet métallique qui s’adapte via un système appelé SmartLink permettant au porteur d’ôter ou ajouter des maillons sans outils.

Du bracelet à la montre

La nouvelle Panerai Luminor Due 38 mm a fait un tabac cette année grâce à sa nouvelle taille et à son système de changement rapide de bracelet. Celui-ci fonctionne également en activant un bouton qui vient libérer le bracelet horizontalement. Il existe plusieurs variations d’un tel mécanisme chez Panerai qui sont du reste devenues une attraction majeure pour Paneristi. La nouvelle ligne Possession de Piaget est également équipée d’un tel système, jusqu’alors réservé à la ligne Miss Protocole. Cette personnalisation de la collection via son bracelet se voit complétée par les multiples déclinaisons de ce modèle quartz proposé en or ou en acier avec différentes options de sertissage. Comme les bracelets sont de haute facture, le système est conçu en conséquence, techniquement au point et facile à utiliser.

Avec la généralisation des changements de bracelet, la personnalisation gagne le bracelet lui-même.

Avec la généralisation des changements de bracelet, la personnalisation gagne le bracelet lui-même, notamment dans la série limitée Excalibur Spider Pirelli de Roger Dubuis. Les bracelets présentent ainsi des incrustations de caoutchouc certifié, provenant de pneus Pirelli utilisés lors des Grands Prix de formule 1. Chaque bracelet est estampillé du code d’identification qui correspond à un pneu Pirelli spécifique. Les différentes couleurs représentent les différents types de pneus conçus pour s’adapter aux conditions du sol et de la météo. Là encore, les bracelets sont interchangeables à l’aide d’un système rapide et efficace. De fait, le changement du bracelet ne prend que trois secondes, explique Roger Dubuis, exactement le temps nécessaire pour changer une roue lors des arrêts au stand durant les courses de F1. La montre est accompagnée d’un certificat d’authenticité en caoutchouc. Roger Dubuis peaufine encore son offre avec une invitation faite aux acheteurs de ces éditions limitées Pirelli pour venir assister au Grand Prix. La montre elle-même peut également être personnalisée via le programme Rarities de Roger Dubuis, qui permet de singulariser son modèle au niveau des gravures sur le boîtier ou du cadran.

Roger Dubuis Excalibur Spider Pirelli Edition Limitée
Roger Dubuis Excalibur Spider Pirelli Edition Limitée

Les services de personnalisation de Parmigiani Fleurier ont été mis en valeur lors de la présentation de la Bugatti Type 390 au SIHH. Les acheteurs peuvent ainsi choisir le matériau du boîtier, la couleur des inserts latéraux, le type de glace saphir, la teinte de luminescence sur les index et les aiguilles, la numérotation des index, tout comme la couleur du bracelet et de ses coutures. Au choix, plus de 1’000 combinaisons différentes faisant de chaque création une pièce unique.

L’Atelier Cabinotiers de Vacheron Constantin élève le concept de personnalisation au niveau du « sur-mesure ».
Le « sur-mesure » gagne les montres-bijoux

La division des commandes spéciales de l’Atelier Cabinotiers de Vacheron Constantin élève le concept de personnalisation au niveau du « sur-mesure ». L’Atelier crée ainsi des pièces uniques imaginées par les maîtres horlogers de la Maison, pièces qui sont ensuite sujettes à tout ajustement désiré par l’acheteur. Les clients peuvent également passer commande pour une montre née de leur imagination, un modus operandi qui n’est pas sans rappeler la grande époque où des magnats comme James Packard et Henry Graves passaient commandes auprès des manufactures suisses pour des modèles à grandes complications. Un seul exemple : la Vacheron Constantin Ref. 57260, la montre la plus complexe au monde avec ses 57 complications, a été réalisée sur commande pour un client privé.

Pour ce qui est des montres-bijoux, le « sur-mesure » s’adapte parfaitement. De fait, dépendamment de la taille et de la couleur des pierres à apparier, la création de deux montres-bijoux identiques se révèle un défi bien plus difficile à relever que la réalisation de deux montres semblables. Backes & Strauss, une société diamantaire fondée en 1789 qui a accès aux plus belles pierres du monde, crée d’ailleurs fréquemment des modèles uniques utilisant des pierres précieuses d’une grande rareté. Parmi elles, l’Empress Rose de cette année sertie de 608 diamants pour un total de 30 carats, de tailles poire, coussin et brillant.

Malgré tout, quel que soit le niveau de personnalisation, il convient d’instaurer des limites aux désirs des acheteurs, principalement pour le bien et l’intégrité de la marque. Vartkess Knadjian, CEO de Backes & Strauss, admet volontiers que les exigences de clients qui ne fonctionnent pas esthétiquement ou techniquement avec les critères de la marque peuvent vite devenir un cauchemar. « Le propriétaire d’une montre sur mesure sera votre meilleur ambassadeur. Vous ne voulez donc pas quelque chose de vulgaire. Vous souhaitez que ça marche », explique-t-il.

Vacheron Constantin va même plus loin. Dans son Atelier Cabinotiers, on peut lire la charte suivante : « Toutes les requêtes, de la plus simple à la plus ambitieuse, sont méticuleusement examinées par un comité d’étique créé spécifiquement pour assurer que seuls les projets qui correspondent parfaitement aux valeurs et aux traditions de Vacheron Constantin seront approuvés. » Bientôt un standard vu le raz-de-marée de la personnalisation ?

Haut de page