>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La première montre de Jennifer Aniston et toutes les autres…
Histoires de montres

La première montre de Jennifer Aniston et toutes les autres…

vendredi, 01 mars 2019
Par Frank Rousseau
fermer
Frank Rousseau

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Naturelle et sympathique, Jennifer Aniston, l’ex co-héroïne de Friends, est au fond à l’image de Rachel Green. Simple. Seul signe extérieur de richesse, un amour immodéré pour les montres suisses.

Dans Dumplin, bientôt au cinéma, vous incarnez Rosie, la maman de Willowdeen, une adolescente replète qui va s’inscrire à un concours de beauté local, présidé par sa propre mère : une ancienne Miss à la plastique irréprochable. Vous vous sentez dans la peau du personnage ?

Je me trouve mignonne, sans plus. À Hollywood, je peux vous citer des noms de filles beaucoup mieux fichues que moi. D’ailleurs, avant que je fasse un régime, mon père avait coutume de dire que j’avais un derrière qui aurait pu servir de table basse… Croyez-moi, il y a des jours où je me sens jolie, et il y en a d’autres où je préfère ne pas mettre le nez dehors ! Je sais que je ne suis pas parfaite.

Lorsqu’un homme vous séduit, qu’aimez-vous recevoir de lui en témoignage de son amour ?

Je ne suis pas très chocolat, car j’essaie constamment de faire attention à ma ligne. Par contre, un beau bouquet de fleurs, je ne dis jamais non.

Jennifer Aniston
Jennifer Aniston
Et des bijoux ?

Là, vous parlez d’une relation qui serait passée à la vitesse supérieure ! (rires) Je vais être sincère, des fleurs, cela me va tout à fait. Je suis une fille très économique, vous savez. A cheap date! (rires) Maintenant, si le monsieur souhaite vraiment m’offrir une montre, s’il insiste, honnêtement, je ne vais pas faire la fine bouche ! Le problème, lorsqu’un homme offre une montre à une dame, c’est que, bien souvent, il vise à côté. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai remarqué qu’en règle générale les hommes achetaient pour leur compagne ou leur copine des montres épaisses avec de gros cadrans. Des montres de mec, quoi ! Dans leur tête et inconsciemment peut-être, ils optent pour une montre d’homme un peu… féminine ! Résultat, quand vous l’avez au poignet, vous avez l’impression de porter une enclume ! (rires)

Moralité, vous aimez quel type de montres ?

Discrètes, bien dessinées, avec des matériaux nobles, mais il ne faut pas non plus qu’elle fasse trop girly-girl ! Je n’aime pas les montres qui ressemblent à une boule de disco. Vous savez, ces montres qui brillent de partout dès que l’on braque de la lumière dessus.

Le truc impardonnable quand on vous offre une montre ?

Rien de plus perturbant qu’un amoureux qui vous tend une montre et qui s’attend à ce que vous lui déclariez : « Whaouh ! Mais tu es fou ! Combien elle coûte ? » Comme si l’amour devait être indexé, proportionnel au prix d’un objet. J’ai quelques montres à la maison. Certaines valent beaucoup d’argent. D’autres moins. Mais elles ont toutes une histoire derrière elle. Elles ont toutes un vécu. Certaines ne sont pas si fines que ça, d’ailleurs. Comme ces petites montres riquiqui qu’il faut presque regarder avec un microscope tant les chiffres sont écrits en tout petit. Oui à la montre-bijou, mais tant qu’à faire il faut aussi que l’on soit capable de lire l’heure. N’est-ce pas la fonction première de cet objet ?

La première montre d’adulte ? Une Rolex achetée dans une boutique vintage.
Jennifer Aniston
Racontez-nous votre toute première montre.

Une montre avec Mickey dont les bras donnaient l’heure. Jusqu’au jour où la souris a dit stop pour de bon. Il faut préciser que je l’avais trempée accidentellement dans mon bain. J’étais inconsolable !

La première montre d’adulte ?

Une Rolex achetée dans une boutique vintage. J’avais très peur de la perdre. Pensez donc, la majorité de mes économies y était passée. Mais je ne l’ai jamais regretté.

Jennifer Aniston
Jennifer Aniston
Votre préférée ?

Ma Rolex Day-Date President en or. Le cadran n’est pas petit, mais quelle beauté, cette montre ! Dans un genre différent et en d’autres occasions, j’adore porter ma Rolex Milgauss et ma Lady Datejust blanche. Qu’importe les situations, les événements auxquels j’assiste, les tenues que je porte…, ces montres ne se démodent pas.

Quand vous achetez une montre, vous pensez « investissement » ?

Non ! Je regarde l’esthétique d’ensemble. J’essaie de me projeter avec cette montre au poignet dans quelques années. Comme pour un tailleur ou une belle pièce vestimentaire, j’essaie de m’imaginer comment elle va traverser le temps. Mais acheter une montre en me disant que j’investis dans quelque chose qui va prendre de la valeur et qui, à terme, va me rapporter plus d’argent, cela ne m’est jamais venu à l’esprit. J’ajoute que revendre un cadeau me poserait un vrai problème de conscience.

Friends a un peu été une bouée de sauvetage pour vous. Il paraît que vous songiez à une éventuelle reconversion lorsqu’on vous a proposé cette série…

J’avais participé à plusieurs shows auparavant qui s’étaient tous soldés par des échecs. Honnêtement, j’étais loin de m’imaginer que Friends serait l’exception à la règle. Je revois encore Jimmy Burrows, le directeur de la série, nous amener tous les six à Las Vegas et nous dire de prendre soin les uns des autres puisque personne n’avait aucune idée de ce dans quoi nous nous embarquions. M. Burrows nous alors donné à chacun 500 dollars en nous lançant : « Profitez-en, mes enfants, c’est peut-être la dernière fois que vous pourrez vous promener dans un casino sans vous faire déranger ! »

Et vous vous êtes acheté une montre ?

J’aurais bien aimé ! J’ai dû hélas payer des factures en retard.

Haut de page