>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

La technique horlogère a trouvé son traducteur
Actualités

La technique horlogère a trouvé son traducteur

mardi, 07 juin 2016
Fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Avec son logiciel de CAO Tell Watch, la société AiM propose une solution entièrement dédiée à l’horlogerie. Celle-ci se décline désormais avec une extension conçue comme un lecteur 3D capable de générer des animations en temps réel. Une solution qui devait lui ouvrir les portes de tous les départements d’une Maison horlogère. Confirmation à l’EPHJ*.

Lorsque l’on évoque un logiciel de CAO destiné à l’horlogerie, la réaction est généralement celle d’un haussement de sourcil, synonyme d’incompréhension. De fait, la conception assistée par ordinateur, ou CAO, est un outil spécifique, ici généralement destiné aux constructeurs en charge du développement de mouvements et de modules horlogers. Autrement dit, une application informatique totalement absconse pour le commun des mortels. Mais ne nous leurrons pas, de nos jours, il n’est pas un seul professionnel actif du côté industriel de l’horlogerie qui pourrait s’en passer. Tous ceux qui travaillaient avec le compas et la règle à calcul sont aujourd’hui des dinosaures. Quant à ceux qui peuvent encore faire l’impasse sur les centres d’usinage à commandes numériques, on les range parmi les artisans-créateurs, autant dire des professeurs Nimbus en voie de disparition.

La force de Tell Watch : des fonctions d’analyse des chaînes cinématiques extrêmement performantes.
Éric Pascal, directeur Mobilité & Innovation chez AiM
« Un couteau suisse irremplaçable »

C’est précisément pour profiter de cette formidable marche en avant des systèmes d’information dans l’industrie que la société Polysoft a été créée dans les années 1980. Son objectif : face aux mastodontes multitâches qui envahissaient le marché, offrir une solution pensée et développée spécifiquement pour les horlogers, troisième force d’exportation helvétique. Mais de la coupe aux lèvres, le chemin sera plus long et tortueux qu’anticipé. Qu’à cela ne tienne, à force de persévérance, Polysoft sort son logiciel Tell Watch au début des années 2000, celui-là même que la compagnie AiM Services, repreneur de Polysoft en 2011, pousse aujourd’hui sur le marché. Non sans arguments convaincants. Au rang des références et utilisateurs de Tell Watch, AiM peut en effet citer Chopard Technologies, Montblanc et Zenith. Chez Hublot, on ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur les qualités de cette application, volontiers comparée à un « couteau suisse irremplaçable » par Christophe Lyner, constructeur mouvement au sein de la manufacture.

Un éclaté de montre visible à travers le visualiseur 3D Tell View

« La force de notre logiciel est qu’il peut être utilisé comme solution de base pour la construction horlogère ou alors comme outil complémentaire aux gros logiciels d’entreprise car parfaitement compatible avec l’offre existante sur le marché, explique Éric Pascal, directeur Mobilité & Innovation chez AiM. C’est d’ailleurs cette option qui a été choisie chez Hublot. La force de Tell Watch : des fonctions d’analyse des chaînes cinématiques extrêmement performantes. Les simulations générées sont rapides et des plus réalistes. » Système évolutif, Tell Watch intègre les derniers développements du département de recherche d’AiM – le calcul des ressorts à grande déformation dans le domaine non linéaire, par exemple –, mais également ceux réalisés par leurs utilisateurs. Récemment, Nicolas Déhon, inventeur de l’Échappement Constant dévoilé par Girard-Perregaux en 2013, présentait ainsi les principes de la Grille Pythagoricienne qui font désormais partie de Tell Watch. Cette application ciblée « métier » permet de trouver facilement des paires de points dont les coordonnées et la distance les séparant ont un nombre fini de décimal. Un cas de figure qui se présente fréquemment dans la construction horlogère, notamment lorsque deux roues dentées engrènent l’une avec l’autre.

Parce que Tell View démocratise l’information technique, nous voulons l’amener partout dans l’entreprise.
Éric Pascal, directeur Mobilité & Innovation chez AiM
L’Acrobat Reader de l’horlogerie

Inutile de dire que ce genre de spécificités ne parle pas à tout le monde. Raison pour laquelle AiM est allé un pas plus loin en développant Tell View. Cette nouvelle application présentée l’an dernier permet de simuler virtuellement, en animation 3D, les finitions du mouvement et de l’habillage pour ensuite explorer le modèle de manière tactile et interactive jusqu’au cœur des rouages via un éclaté dynamique. En d’autres termes, sur votre écran apparaît une montre que vous pouvez orner et disséquer à loisir pour mieux en comprendre la composition et le fonctionnement sous tous les angles. Autant dire un outil aussi bien ludique que didactique susceptible de devenir un support indispensable pour les départements de formation, de marketing, de service après-vente ou de communication. « Parce que Tell View démocratise l’information technique, nous voulons l’amener partout dans l’entreprise, résume sobrement Éric Pascal. Si l’on devait faire une comparaison, on pourrait dire que ce logiciel lit en animations 3D les données émanant d’un logiciel de CAO comme Acrobat Reader permet de lire un document en format PDF. »

Tell Watch
Pierre Amstutz, Directeur de l’Ecole d’Horlogerie, et Thierry G. Papilloud, CEO d’AiM Services avec le Digital Award

Pour s’en convaincre, les visiteurs du stand Émile Chouriet ont pu en faire l’expérience au dernier Baselworld avec une application développée par AiM spécialement pour l’occasion. Quant à l’École d’horlogerie de Genève, qui utilisait déjà Tell Watch pour la formation des élèves aux métiers horlogers, elle a également fait appel à AiM pour développer un « livre interactif ». Ce manuel interactif tactile, qui présente les concepts horlogers aux étudiants, a reçu un Digital Award en janvier 2016, prix venant récompenser les projets informatiques les plus innovants de Suisse romande. À n’en pas douter, la CAO a trouvé son traducteur.

* Salon EPHJ – EPTM – SMT
14-17 juin 2016
Palexpo Genève

AIM Services
Localisation : R66

Haut de page
Ivan Black Nebula Hive
Nouveautés
MB&F - « Et la lumière fut »
mercredi, 22 novembre 2017
La rédaction
7 min de lecture
4
Stand MB&F, Dubai Watch Week 2017
Evénements
La communauté MB&F vous salue
mercredi, 22 novembre 2017
7 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5