>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Lancement du Fine Watch Club à Genève
Modes & Tendances

Lancement du Fine Watch Club à Genève

jeudi, 12 septembre 2019
fermer
Editor Image
Marie de Pimodan-Bugnon
Journaliste indépendante

“Il faut absolument être moderne.”

Arthur Rimbaud

De la passion, beaucoup de curiosité et une bonne dose d’émerveillement ! La recette essentielle pour raconter les mille et une facettes de l’horlogerie…

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Piloté depuis Genève et lancé officiellement début septembre, le Fine Watch Club est un club international qui regroupe déjà 6’000 passionnés d’horlogerie. Leurs avantages ? Accéder à des éditions limitées et participer à des événements exclusifs.

Deux ans de gestation et une année de travail. C’est le temps qu’il aura fallu pour ficeler le projet. Le 2 septembre 2019 au petit matin, le Fine Watch Club a fait son entrée en scène officielle. Un coup d’envoi opérationnel pareil à une rentrée des classes. Cette fameuse première journée – un calvaire pour les uns, une joie pour les autres – où l’on découvre enfin le menu des festivités des prochains mois. Pour les membres de ce nouveau club international de propriétaires de montres, le programme s’annonce d’ores et déjà aussi riche que varié, rythmé chaque semaine par des ventes d’éditions limitées créées exclusivement pour le club, des événements VIP et des ventes privées d’accessoires ou de montres sorties des collections courantes.

Les marques cherchent à se rapprocher de leurs clients ; elles veulent mieux les connaître, créer des synergies.
Julien Haenny
Un lien différent

« Ce que nous proposons, c’est de la rareté, de l’expérience et de l’exclusivité », explique le fondateur du Fine Watch Club, Brice Lechevalier. Des arguments qui ont rapidement permis de recueillir l’adhésion de quelque 6’000 membres. Mais également celle des Maisons horlogères les plus prestigieuses sans lesquelles le jeu n’en vaudrait pas la chandelle. « Aujourd’hui, les marques cherchent à se rapprocher de leurs clients, elles veulent mieux les connaître, créer des synergies, ajoute Julien Haenny, directeur du Fine Watch Club. Nous avons la capacité de créer ce lien. Nous bénéficions d’un excellent réseau et d’un levier particulièrement intéressant avec notre banque de données. Nous connaissons l’âge, les collections, les références et les marques favorites de chacun de nos membres. Sans compter qu’en termes d’image nous produisons énormément de contenus, des textes, des vidéos, des photos. Pour les marques, c’est une vraie vitrine. » Un argumentaire qui a su convaincre. À commencer par Julien Tornare, CEO de Zenith : « Le Fine Watch Club est une excellente initiative pour toucher nos clients et leur parler différemment. Nous avons tous des boutiques et des points de vente, mais cette approche spéciale et privilégiée de notre clientèle correspond tout à fait au monde d’aujourd’hui. »

L’entrepreneur Brice Lechevalier, fondateur du Fine Watch Club © Loris von Siebenthal
L’entrepreneur Brice Lechevalier, fondateur du Fine Watch Club © Loris von Siebenthal

Concrètement, le Fine Watch Club propose quatre types d’offres : une série limitée mensuelle créée par de grandes marques pour les membres du club ; deux événements VIP par mois comme des visites privées de manufactures ou des invitations à des événements horlogers habituellement réservés aux professionnels ; des offres « mystère » permettant d’acquérir des accessoires, des bijoux ou de vivre des expériences ; des offres « privilège » comparables à des ventes privées à prix réduits de modèles qui ne sont plus sur les marchés. Cet éventail attractif, les membres y ont accès avec différents avantages en fonction de leur carte de membre allant de l’offre de base à un accès privilégié aux ventes privées jusqu’à une participation au processus de création des futures éditions limitées.

Notre mission consiste aussi à mettre en avant de petits créateurs, en un mot à faire découvrir l’horlogerie dans son ensemble.
Julien Haenny
Grandes et petites marques

Pour le lancement du site, les instigateurs du Fine Watch Club ont choisi l’une des montres les plus emblématiques de ces dernières années : la Bulgari Octo Finissimo Automatique en titane, personnalisée pour le club avec des aiguilles et des index couleur chocolat ainsi qu’une gravure spéciale côté mouvement. « Lorsqu’il y a un groupe de personnes qui aiment l’horlogerie et qui sont désireuses d’en apprendre plus, c’est toujours un plaisir de faire quelque chose de spécifique pour elles », s’enthousiasme Guido Terreni, Directeur de la division Montres chez Bulgari. Seuls 12 exemplaires ont été créés pour cette première vente d’une durée limitée à une semaine. Côté événements, quelques membres du Fine Watch Club auront l’occasion de participer au Monaco Yacht Show les 25 et 26 septembre pour y découvrir en avant-première les 50 montres présentées cette année pour la biennale Only Watch. En septembre, toujours, la vente « Privilège » proposera quelques pièces de la marque Fabergé.

La suite du programme ? Elle ne devrait pas laisser les collectionneurs indifférents. La vente d’une série limitée de 24 exemplaires de l’El Primero calibre A386 personnalisée avec un boîtier en acier et un cadran unique est prévue pour octobre. « Nous voulions démarrer avec de grandes marques incontournables, précise Julien Haenny. Mais notre rôle ne s’arrête pas là. Notre mission consiste aussi à faire découvrir d’autres choses, à mettre en avant de petits créateurs. En un mot, à faire découvrir l’horlogerie dans son ensemble. » Affaire à suivre…

Haut de page