>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

L’année horlogère 2020 dans le rétroviseur
Actualités

L’année horlogère 2020 dans le rétroviseur

mercredi, 30 décembre 2020
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Au fil des mois, le FHH Journal a suivi l’actualité horlogère du côté tant des marchés horlogers que des entreprises et de leurs produits. Voici, en quelques flashs, les événements qui ont marqué cette année 2020 si particulière.

D’aucuns voudraient vite l’oublier, mais tout n’est pas digne d’une amnésie collective. À n’en pas douter, cette année 2020 aura marqué les esprits. Voilà pourquoi.

Janvier

L’année horlogère va brasser les cartes. Tel était le pronostic de janvier, en référence à la baisse alarmante des volumes d’exportation, à la situation de plus en plus préoccupante dans la région administrative spéciale de Hong Kong et à la multiplication prévue des rencontres professionnelles. Alors que LVMH s’apprêtait à entériner son rachat de Tiffany, ses marques horlogères tenaient salon à Dubai. À l’époque, on pouvait encore voyager…

Février

La douche froide. La Chine, touchée de plein fouet par le coronavirus, entame son confinement, pendant que la pandémie se propage. Les marchés d’exportation pour les horlogers suisses se ferment les uns après les autres. Ce qui n’empêche pas Chanel de souffler les 20 bougies de sa J12, d’ores et déjà considérée comme la première icône du XXIe siècle. Pour l’occasion, la Maison propose une montre entièrement en saphir, bracelet compris.

Mars

Selon l’étude Morgan Stanley sur l’horlogerie suisse, l’essentiel de la croissance enregistrée en 2019 par les quelque 350 Maisons de la branche est le fait des sept marques milliardaires, celles-là même qui semblent le mieux armées pour affronter l’année 2020. C’est le moment choisi par Swatch Group pour présenter, lors de son assemblée générale, la tant attendue T-Touch Connect Solar.

Avril

Covid oblige, Watches & Wonders, privé de salon physique, inaugure son écosystème digital conçu comme une plateforme d’échange et de présentation. Les premières tendances 2020 se dégagent avec une attention particulière portée aux montres astronomiques et aux modèles sport chic, le must de l’année. Une tendance qui sied particulièrement à Richard Mille, qui, de son côté, porte une attention marquée à l’univers féminin.

Mai

Présentée à Watches & Wonders, la montre Altiplano Ultimate Concept de Piaget et ses 2 mm d’épaisseur pose un nouveau jalon (imbattable ?) dans l’univers de l’extra-plat. Entré en production, le modèle remportera l’Aiguille d’or lors du Grand Prix d’Horlogerie de Genève en novembre. À la Bourse, les valeurs du luxe apparaissent comme une nouvelle opportunité d’investissement.

Juin

Tandis que le premier semestre se révèle désastreux pour l’horlogerie suisse avec des exportations en chute de 35 %, les Maisons cherchent l’antidote à la crise. Celui-ci va notamment prendre la forme de montres vintage parfaitement assumées chez Zenith et ses pièces « revival » ou Breitling, qui verse dans le moderne-rétro. Les premières bonnes nouvelles arrivent en provenance du détaillant Watches of Switzerland.

Juillet

Les initiatives en faveur de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises se multiplient. Dans ce registre, IWC fait œuvre de pionnier, tandis que Richemont adopte une démarche plus volontaire. Avec son programme « Perpetual Planet », Rolex se démarque par ses objectifs ambitieux et son soutien à divers programmes de recherche. Les scientifiques sont les nouveaux explorateurs du siècle.

Août

Pendant que la rentrée est marquée par des pièces très techniques, à l’instar du Chronomètre Ferdinand Berthoud 2RE, du Balancier S de Greubel Forsey ou de la référence 5303R Répétition Minutes Tourbillon de Patek Philippe, tous les yeux sont à nouveau tournés vers la Chine, la première grande puissance économique à sortir de la récession et premier marché horloger à renouer avec la croissance. La fin du tunnel en vue ?

Septembre

Après l’annulation de tous les salons professionnels, les Geneva Watch Days et la quinzaine de marques participantes à ces rencontres « physiques » apportent une bouffée d’air bienvenue. Tout comme Watches & Wonders, qui prend ses quartiers en Chine sous la forme d’un salon horloger à Shanghai puis à Sanya, salon accompagné d’une plateforme internet dédiée. La formule « phygitale » prend corps.

Octobre

Les études le confirment, les jeunes générations sont des plus sensibles au développement durable et, partant, aux questions liées à l’extraction d’or, de diamants et de gemmes de couleur. Un véritable défi pour la branche qui voit également le marché des montres de seconde main s’envoler. Et pour une raison bien simple : avec une croissance annuelle de 8 %, il s’agit du segment le plus prospère de l’industrie du luxe.

Novembre

Une montre de luxe plus vertueuse, plus écolo, plus green ? Le bout du tunnel n’est peut-être pas si loin. Doucement mais sûrement, quelques marques commencent à produire des montres qui intègrent des matériaux éthiques, recyclés ou upcyclés. De quoi tempérer les projections de Morgan Stanley ? Selon la banque, en 2020, les exportations horlogères suisses seront en baisse de 20 % à CHF 16 milliards pour atteindre des niveaux connus il y a une décennie.

Décembre

Le Suisse Richemont, le Chinois Alibaba et le Français Artémis (groupe Kering) investissent plus d’un milliard de dollars dans le Britannique Farfetch afin d’accélérer la conquête de l’e-commerce chinois de produits du luxe, et, peut-être, damer le pion à Amazon dans la conquête de la première place mondiale du luxe en ligne. Internet, le grand gagnant du confinement ?

Haut de page