>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

L’Apple Watch fait son entrée sur un marché sceptique
Nouveautés

L’Apple Watch fait son entrée sur un marché sceptique

jeudi, 18 septembre 2014
Par Félicie Roulet
fermer
Félicie Roulet

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Le 9 septembre, Apple a dévoilé sa nouvelle gamme de produits, parmi lesquels l’Apple Watch. Selon son directeur général Tim Cook, elle va ouvrir « un nouveau chapitre » dans l’histoire du Groupe. Revue de presse.

La smart watch d’Apple, dont la sortie est attendue depuis 2012, a finalement été présentée à Cupertino, en Californie. Pour mémoire, rappelons que le géant Apple est passé maître dans les révolutions technologiques, de l’informatique grand public à la musique en passant par la téléphonie mobile. Cependant, il semble bien que l’innovation réelle ait déserté la firme à la pomme depuis quelques années. De fait, elle tente aujourd’hui de reconquérir ce statut légendaire avec un nouvel artefact ultra-moderne, au design sobre et sexy, destiné au poignet de monsieur et madame Tout-le-monde. La revue en ligne c/net propose un bon compte rendu quant à l’utilisation de cette montre intelligente. Celle-ci permet ainsi de contrôler sa musique via son iPhone, d’officier comme assistant à ses séances fitness en calculant calories dépensées ou rythme cardiaque, d’envoyer et recevoir ses messages et appels et, finalement, d’offrir « à portée de main » un accès à d’autres applications présentes sur son iPhone avec lequel elle est connectée.

En comparaison des autres smart watches développées notamment par Sony, LG, Samsung ou Pebble, l’Apple Watch propose une innovation intéressante : elle permet de régler la note dans presque tous les magasins (du moins aux États-Unis dans un premier temps) à l’aide du Pay Apple. Cette montre correspond donc à un ordinateur portable miniature qui, par sa technologie et ses multiples visages (bracelets et couronnes interchangeables), devient un prolongement des besoins et de la personnalité de son propriétaire. Telles sont les promesses du Groupe. Il convient toutefois de noter que la présentation de Tim Cook, CEO d’Apple, n’a pas provoqué un engouement général. Un certain scepticisme était même perceptible à bien des égards

Le marché pour les bons bordeaux pourrait souffrir de l’arrivée d’une nouvelle eau vitaminée.
Concurrence pour l’horlogerie suisse ?

Cette nouvelle concurrence qui voit la nouvelle Apple Watch se frotter au monde de l’horlogerie suisse préoccupe passablement Bilan. Le magazine questionne cette rivalité naissante. Faut-il se préoccuper de l’impact futur de cette nouvelle smart watch sur le marché horloger ? Le bimensuel économique nous fait part d’avis contradictoires. L’inauguration du nouveau magasin Tissot sur la prestigieuse 5e Avenue de New York le même jour que la présentation de l’Apple Watch est un signe qui ne trompe pas. Considérant les gammes de prix proposées par les deux marques, soit une Apple Watch à USD 349 et des collections Tissot positionnées largement en dessous des USD 1’000, une concurrence potentielle s’esquisse. Selon certains experts, Swatch, autre grande marque du paysage horloger helvétique, devrait également s’inquiéter de cette prochaine émulation. Le groupe Swatch a d’ailleurs dévissé en Bourse de 1,76 % au lendemain de la présentation d’Apple.

Pour Ted Crunch en revanche, l’industrie horlogère suisse peut dormir sur ses deux oreilles. L’Apple Watch ne rentre tout simplement pas sur le même type de marché : « Suggérer que l’Apple Watch influencera les acheteurs des montres suisses, écrit-il, revient à dire que le marché pour les bons bordeaux pourrait souffrir de l’arrivée d’une nouvelle eau vitaminée. »

Pour nous, il n’a jamais été question d’être les premiers, il faut surtout être les meilleurs.
Tim Cook
Arrivée sur un marché sceptique

Et pourtant, comme le souligne Le Monde, l’événement s’est fait attendre. Et pour cause. Même si les ventes d’Apple se portent bien, la croissance de la firme n’est plus ce qu’elle était. Avec l’Apple Watch, va-t-elle inverser la tendance ? Pas difficile en effet de voir avec ce nouveau produit le besoin grandissant de la part de la marque d’affirmer un esprit novateur intact, du moins aussi vivace qu’au temps de Steve Jobs. Malgré le manque d’innovation largement souligné ces dernières années, la réussite de cette nouvelle montre réside dans sa réalisation. Comme l’explique le cabinet Eleven, Apple a fait de même lorsqu’elle a lancé ses iPhone : la firme est arrivée avec un produit qui existait déjà pour mieux démontrer comment il devait être afin d’attirer d’autres consommateurs que les technophiles. Avec ce petit plus qu’est la fonction Pay Apple pour cette montre connectée. Le charme va-t-il opérer ? D’aucuns voient l’Apple Watch comme un objet éminemment désirable.

Tout le monde ne partage toutefois pas cet avis. La déception est déjà palpable, comme InformationWeek s’en fait l’écho. La montre n’apporte aucun usage inédit, explique le magazine. Elle n’est qu’un prolongement de l’utilisation quotidienne de son smartphone. Malgré tout, Apple va-t-elle à nouveau séduire les foules ? La sortie de l’iPad, il y a quatre ans, suscitait les mêmes controverses. Le succès de la fameuse tablette a prouvé que la marque n’a pas forcément besoin d’innover pour réussir, comme elle l’avait fait avec l’iPod. Tim Cook l’a bien compris : « Pour nous, il n’a jamais été question d’être les premiers, il faut surtout être les meilleurs. Nous venons de lancer l’Apple Watch. Et si elle se trouve déjà catégorisée, elle n’en redéfinira pas moins ce que les gens peuvent attendre des produits de cette catégorie. »

Haut de page