>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

L’avenir de Vulcain et Anonimo passe par Aldo Magada
Economie

L’avenir de Vulcain et Anonimo passe par Aldo Magada

lundi, 27 mai 2019
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Anonimo et Vulcain sont deux marques au passé glorieux ; mais toutes deux ont connu des moments difficiles ; toutes deux offrent néanmoins une horlogerie originale et pourtant abordable ; toutes deux, enfin, se retrouvent aux mains d’un même investisseur luxembourgeois qui en a confié la direction à Aldo Magada. Rencontre.

Aldo Magada est ce que l’on pourrait appeler un « poilu » de l’horlogerie, pour reprendre le vocable de l’ère napoléonienne. Sans vouloir retracer un parcours aussi riche que varié, on notera ses récentes fonctions à la tête de Badollet, une marque aujourd’hui en veilleuse, puis de Zenith, à un moment où la belle endormie peinait à se réveiller, et aujourd’hui de Vulcain et Anonimo, deux marques qui ont eu leur passage à vide, reprises par le même investisseur luxembourgeois en 2017 pour la première et 2012 pour la seconde. On l’aura compris, Aldo Magada est de ceux que les défis n’impressionnent guère. Et force est de constater qu’en parlant de Vulcain et Anonimo ils sont de taille. « En ce qui concerne Anonimo, nous avons déjà parcouru passablement de chemin, détaille Aldo Magada. Nous avons notamment travaillé nos collections en profondeur pour une offre qui repose désormais sur trois piliers : les Nautilo, montres instruments pour la plongée, la ligne Militare dans le registre des pièces robustes et fonctionnelles et, enfin, la dernière-née, la gamme Epurato, plus “habillée”, qui va également nous permettre de nous développer dans le segment féminin. Si l’on considère les débuts d’Anonimo, qui a fait sa réputation avec des montres de plongée professionnelles dont le cousinage avec Panerai était flagrant, on peut mesurer les progrès déjà réalisés. »

Anonimo, c’est une horlogerie robuste et fonctionnelle, sans se départir de cette touche d’élégance italienne.

De fait, fondée par l’ancien CEO de Panerai, dont la reprise par le groupe Richemont n’était pas à son goût, Anonimo s’est créé un succès d’estime, essentiellement en Italie, avec des pièces techniques et chères, avant de se perdre dans la création d’une multitude d’éditions limitées sans véritable dénominateur commun. Avec le passage de témoin, la Maison a connu une profonde remise en question qui devait nécessairement passer par une implantation au-delà des Alpes, Swiss Made oblige, et par un recentrage sur les lignes forces de la marque. Et celles-ci se déclinent en une horlogerie robuste et fonctionnelle, sans se départir toutefois de cette touche d’élégance italienne qui lui confère toute son originalité. On retrouve ainsi une couronne à 12 h sécurisée dans la ligne Militare ou, plus ergonomique, à 4 h sur les Nautilo, une configuration des marqueurs numériques en « 4-8-12 » sur les cadrans, sans oublier des boîtiers « coussin » en bronze, qui ont très vite constitué une des signatures de la marque avant la déferlante actuelle. En guise de motorisation, Anonimo équipe ses modèles des mouvements éprouvés Sellita, à savoir les S200, S260 et S300 avec module de chronographe Dubois Dépraz. Encore une fois, une démarche sensée et pragmatique pour occuper une niche de marché dans le milieu de gamme.

Vulcain, nouveau départ pour fin 2019

« Aujourd’hui, nous avons un assortiment qui fait sens, poursuit Aldo Magada. C’est sur ces bases que nous voulons construire, car avec notre positionnement de prix nous apportons une réelle valeur. C’est pourquoi je dis volontiers que 2019 est une année charnière dans la mesure où nous allons devoir travailler sur la distribution et l’image de la marque dans le but de créer une communauté Anonimo. La présence de la Maison comme chronométreur officiel du championnat du monde FIA des rallyes est à replacer dans ce contexte, en sachant qu’il s’agit d’une des compétitions sportives parmi les plus suivies avec plus de 800 millions de spectateurs par année. Dans le même ordre d’idées, Anonimo est également aux côtés de l’équipe Leopard Racing en Moto3, la cadette des catégories du championnat du monde. » Forte de ces deux partenariats dans les sports mécaniques où la dextérité du pilote doit exceller, et avec son style « massivement » florentin, Anonimo est en pleine campagne auprès de détaillants, il est vrai de plus en plus difficiles à convaincre de jouer le jeu des indépendants. Objectif : un seuil de rentabilité franchi en 2020.

Vulcain, c’est aussi 150 ans d’histoire !
Aldo Magada

Cette ligne fatidique n’est toutefois pas encore en vue en ce qui concerne Vulcain, une marque dont la dernière présentation produit date de 2016 avec, notamment, la présentation du V-40, la plus récente évolution du légendaire calibre à sonnerie Cricket qui a équipé la non moins célèbre montre des Présidents américains. Propriété depuis 2009 d’Excellence Holding, société qui détient notamment le détaillant helvétique Les Ambassadeurs, Vulcain n’a jamais véritablement redécollé. La revente était programmée. « Vulcain, c’est 150 ans d’histoire, rappelle Aldo Magada. L’histoire d’une Maison horlogère généraliste qui a toujours su positionner ses produits dans un registre classique et raisonnable. Mais qui dit “classique” ne dit pas “traditionnel”. Il s’agit d’une nuance importante, car il nous revient aujourd’hui de retrouver pour Vulcain une place en marge des grandes autoroutes horlogères, sur des départementales où la marque peut offrir une conduite plaisante, qui ne laisse pas indifférent, pour prendre une comparaison à nouveau “mécanique”. À Baselworld, nous avons ainsi renoué les contacts avec notre base clients, et nous sommes en train de monter un nouveau catalogue sur la base des références existantes, catalogue qui sera présenté à l’été 2019. À la fin de l’année, nous aurons ainsi une nouvelle Maison Vulcain, avec un mouvement original dérivé du calibre propriétaire de la marque. Notre chance : Vulcain dispose d’un important capital sympathie. À nous de le transformer en ventes. »

tags
Haut de page