>SHOP

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Le Campus, un pôle d’excellence au cœur d’un écosystème...
Economie

Le Campus, un pôle d’excellence au cœur d’un écosystème attractif

mardi, 24 mai 2016
Communiqué de presse
7 min de lecture

Initié par Richemont en 2010, le Campus Genevois de Haute Horlogerie (CGHH) est un lieu d’échange et de transmission des savoirs vise à perpétuer et à promouvoir les métiers de la haute horlogerie.

Le Campus Genevois de Haute Horlogerie (CGHH) a été inauguré ce jour à Meyrin dans le canton de Genève. Initié par Richemont en 2010, ce lieu d’échange et de transmission des savoirs vise à perpétuer et à promouvoir les métiers de la haute horlogerie. Au cœur d’une « ville dans la ville » écologique, 1’000 collaborateurs, dont plusieurs Maisons horlogères, occupent actuellement les 45’000 m² de cet espace ouvert à tous les acteurs de la haute horlogerie. Pierre angulaire de ce pôle d’excellence à dimension internationale, l’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie propose des formations ainsi que des certifications et évaluations de compétences destinées à un public varié. Exemplaire en matière d’environnement et de développement durable, le site distribué sur cinq bâtiments peut en outre se targuer d’un bilan énergétique qui affiche 100% d’énergies renouvelables et zéro émission de carbone.
Le Campus Genevois de Haute Horlogerie prend son essor aux portes de Genève, au cœur de l’horlogerie suisse. Créé par Richemont, ce pôle d’excellence, espace d’échange et de transmission dédié à la haute horlogerie, accueille à ce jour quelque 1’000 collaborateurs répartis en cinq bâtiments. Avec l’ambition de se développer dans les années à venir, le CGHH s’ouvre à l’ensemble des acteurs de la haute horlogerie. Formation, recherche, innovation, défense et promotion des métiers horlogers et d’artisans, activités industrielles et administratives préfigurent le dynamisme et l’attractivité de cet écosystème unique dans l’univers horloger.

Résidents du Campus

Assurément amené à croître et à accueillir de nouveaux résidents sur son site de 45’000 m², le Campus Genevois de Haute Horlogerie se compose aujourd’hui de neuf résidents. Outre l’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie qui dispense de multiples formations, le Campus héberge certaines activités des Maisons Cartier, Jaeger-LeCoultre, Roger Dubuis, Vacheron Constantin et Van Cleef & Arpels. La Fondation de la Haute Horlogerie, l’Atelier de Maroquinerie et Richemont Europe complètent cet incubateur unique et innovant de compétences. A l’horizon 2020, le Campus Genevois de Haute Horlogerie pourrait accueillir près de 1’200 collaborateurs.

A l’horizon 2020, l’Ecole comptera une cinquantaine d’apprentis, sept formateurs et 20 nouveaux diplômés par an.
Transmission des savoirs

Au cœur de ce lieu de synergies à vocation internationale, l’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie se consacre à la transmission des connaissances et des savoir-faire. Elle propose à ce jour des formations initiales certifiantes (AFP : Attestation fédérale de formation professionnelle, CFC : Certificat fédéral de capacité), des cours de perfectionnement et « Découverte », ainsi que des évaluations et certifications de compétences dans les domaines de l’horlogerie, de la micromécanique et des métiers d’art. Ouverte à l’ensemble des acteurs de la haute horlogerie, l’Ecole ambitionne d’organiser une multitude de formations, de coordonner les cursus de plusieurs écoles dans le monde, de transmettre et de certifier des connaissances ainsi que de susciter des vocations pour ces métiers. Avec le concours de Maisons partenaires (Vacheron Constantin, Roger Dubuis, Piaget, Van Cleef & Arpels, Panerai), l’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie compte actuellement 32 apprentis et s’ouvre à l’ensemble des marques de haute horlogerie désireuses de l’intégrer. A l’horizon 2020, l’Ecole comptera une cinquantaine d’apprentis, sept formateurs et 20 nouveaux diplômés par an.

Le Campus Genevois de Haute Horlogerie (CGHH), Van Cleef & Arpels @ Luca Fascini
Ville dans la ville

Pensé comme une ville, le Campus Genevois de Haute Horlogerie est l’œuvre du cabinet d’architectes genevois De Planta & Portier. En réponse au cahier des charges élaboré en 2010, le Campus intègre différents types d’activités (industrielles, administratives et de formation) et allie des éléments fédérateurs (restaurant, école, auditorium, bibliothèque et salons) à des espaces autonomes (les bâtiments des Maisons horlogères), favorisant les échanges et les synergies entre les membres diversifiés de cette communauté horlogère. Le Campus Genevois de Haute Horlogerie est ainsi un projet évolutif qui peut se transformer à mesure des exigences et besoins. Un parti architectural qui se formalise par un socle fédérateur percé de patios dédiés aux activités communes et par différents bâtiments qui se placent comme des boîtes laissant apparaître des rues, des cours ou des places

2’600 m² de panneaux solaires photovoltaïques, plus de 50% de béton recyclé, 40 sondes géothermiques et un système d’aérorefroidisseur adiabatique couvrant près de 80% des besoins annuels en froid.
Exemple environnemental

Dès sa conception, le Campus Genevois de Haute Horlogerie se voulait exemplaire en matière d’environnement et de développement durable. Conforme aux labels les plus exigeants, le site industriel fait œuvre de pionnier affichant un résultat remarquable : 100% de ses besoins énergétiques sont issus d’énergies renouvelables et il ne rejette aucune émission de carbone.
A relever également : 2’600 m² de panneaux solaires photovoltaïques, plus de 50% de béton recyclé, 40 sondes géothermiques et un système d’aérorefroidisseur adiabatique couvrant près de 80% des besoins annuels en froid. Par ailleurs, des surfaces naturelles favorables à la faune et à la flore locales occupent plus de 30% du site. Cet ensemble d’exigences environnementales est complété par un concept de mobilité douce proposé à tous les résidents. En outre, la localisation et les liaisons optimales du site, de même que son concept paysager luxuriant contribuent à la qualité de vie et à l’agrément de chacun.

Ancrage helvétique

En établissant le Campus Genevois de Haute Horlogerie à Meyrin, dans le canton de Genève, Richemont démontre une fois encore son attachement à la région, berceau de l’horlogerie et point de rayonnement de ce savoir-faire suisse dans le monde entier. La création de ce centre de compétences, de connaissances et d’enseignement, est un acte de foi en l’avenir qui renforce la présence du groupe de luxe mondial dans le tissu économique suisse et genevois. Acteur majeur de l’excellence horlogère, Richemont soutient les métiers, la recherche et la culture de la haute horlogerie et s’est donné pour mission de contribuer à la sauvegarde, au développement et à la dynamique de ces savoir-faire, y compris les plus rares ou les plus recherchés. Dans cet esprit, le rôle du Campus est de former un personnel de pointe, d’assurer la relève, d’éduquer et de sensibiliser le public à la haute horlogerie, en les mettant en prise directe avec ces acteurs majeurs.

tags
Haut de page
RM 07-01 © Richard Mille
Nouveautés
Richard Mille – La RM 07-01 ose le sertissage sur céramique
mercredi, 13 décembre 2017
La rédaction
2 min de lecture
Evénements
Les meilleurs outils digitaux ne fonctionnent qu’avec une bonne stratégie
mercredi, 13 décembre 2017
Fanny Nicolet
6 min de lecture
4
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5