>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Le chrono, star de l’année ?
Modes & Tendances

Le chrono, star de l’année ?

vendredi, 21 février 2020
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Avec le retour des montres-instruments sur le devant de la scène, les chronographes jouent les premiers rôles. Rééditions de montres de légende, nouvelles interprétations des modèles vintage, innovations techniques : les horlogers sortent la panoplie complète. La preuve par dix.

Plus on se moque des chronographes pour incarner l’exemple même d’une fonction parfaitement inutile et plus ils confortent leur position au rang des complications incontournables de l’univers horloger. La critique ne ménage en effet guère ces montres truffées de cadrans peu lisibles, au poignet de citadins peu aguerris aux subtilités d’une rattrapante, sans parler de la course au dixième, voire au centième de seconde mécanique fort discutable pour la cuisson des pâtes ou celle d’un œuf parfait. Il n’empêche, si l’on en juge par le succès de l’entreprise Dubois Dépraz, dont le module de chronographe à greffer sur un mouvement de base à fait le tour complet de la planète horlogère, force est de constater que cette fonctionnalité est parfaitement incontournable.

Deux raisons à cela : elle permet une animation de cadran de bienvenue grâce à un mouvement qui n’atteint pas des prix stratosphériques, bien au contraire. De plus, étant donné la complexité que représente le développement d’un mouvement de chronographe intégré, fiable et précis, sans être trop gourmand en énergie, les « grandes » Maisons de la branche peuvent clairement s’y exercer sans rougir. Si l’on ajoute à cela le retour des montres-instruments sur le devant de la scène, il est évident que les chronographes ont clairement leur carte à jouer en tant que pièces robustes, conçues pour l’action et dotées d’une fonction parfaitement adaptée aux activités de loisirs. Alors, le chrono, star de l’année ?

Breitling Avenger Chronograph 45 Night Mission

Les modèles Avenger complètent l’univers des montres de pilote de Breitling, aux côtés de l’Aviator et de l’emblématique Navitimer. Lancée en 2001, la collection connaît aujourd’hui une seconde jeunesse avec un design « inspiré par la performance ». Avec son boîtier robuste et léger de 45 mm en titane, cette version chrono « Night Mission » est taillée pour l’aventure.

Avenger Chronograph 45 Night Mission © Breitling
Avenger Chronograph 45 Night Mission © Breitling
Glashütte Original Seventies Chronograph Panorama Date

Les fans des années 1970 ne résisteront pas à ce chrono signé Glashütte Original. Tout y est, du cadran vert forêt à la lunette carrée, des attaches du bracelet à l’agencement des poussoirs. Avec, en prime, une belle symétrie entre les quatre indicateurs de la petite seconde avec réserve de marche, des heures en arc de cercle et minutes du chrono et de la grande date.

Original Seventies Chronograph Panorama Date © Glashütte
Original Seventies Chronograph Panorama Date © Glashütte
H. Moser & Cie Streamliner Flyback Chronograph Automatic

Pour sa première montre sportive, H. Moser & Cie n’a pas fait dans la facilité pour avoir jeté son dévolu sur un chronographe à affichage central doté de la fonction flyback sur la minute et la seconde, une première mondiale développée par Agenhor. À cette mécanique complexe répond un minimalisme pratique, parfaitement conforme à la philosophie de la marque.

Streamliner Flyback Chronograph Automatic © H. Moser & Cie
Streamliner Flyback Chronograph Automatic © H. Moser & Cie
IWC Montre d’Aviateur Timezoner Chronograph Edition « 80 Years Flight to New York »

Pour le 80e anniversaire du vol d’Antoine de Saint-Exupéry au-dessus de l’Atlantique à bord d’un hydravion Latécoère 521, IWC présente cette Montre d’Aviateur dotée d’un chronographe à un seul compteur pour les heures et minutes et de la fonction brevetée Timezoner, qui permet de régler le fuseau horaire d’une simple rotation de la lunette.

Montre d’Aviateur Timezoner Chronograph Edition « 80 Years Flight to New York » © IWC
Montre d’Aviateur Timezoner Chronograph Edition « 80 Years Flight to New York » © IWC
Omega Speedmaster Moonwatch 321 Stainless Steel

Le calibre emblématique 321 d’Omega, le premier à avoir équipé la Speedmaster d’origine en 1957, reprend du service. Après une apparition initiale dans une Moonwatch en platine début 2019, ce mouvement revient dans un modèle acier, directement inspiré de la Speedmaster ST 105.003 qui équipait Edward White, le premier Américain à être allé dans l’espace, en 1965.

Speedmaster Moonwatch 321 Stainless Steel © Omega
Speedmaster Moonwatch 321 Stainless Steel © Omega
Panerai Luminor Luna Rossa Regatta – 47 mm (PAM1038)

Lors du Salon International de la Haute Horlogerie 2019, Panerai annonçait son partenariat avec Luna Rossa, Challenger officiel de la 36e Coupe de l’America. Un partenariat émaillé de modèles dédiés, dont ce chronographe flyback avec compteur à rebours de régate en Carbotech™, matériau high-tech, et cadran en sandwich revêtu de toile de voile.

Luminor Luna Rossa Regatta – 47 mm (PAM1038) © Panerai
Luminor Luna Rossa Regatta – 47 mm (PAM1038) © Panerai
Richard Mille RM 50-04 Kimi Räikkönen Tourbillon Chronograph à rattrapante

Avec cette pièce, Richard Mille rend hommage à Kimi Räikkönen, champion du monde de F1 en 2007, et à son écurie Alfa Romeo Racing Team. Le mouvement qui l’habite est un calibre doté d’une technique extrême avec un tourbillon chronographe à rattrapante réalisé en titane et carbone TPT® pour un poids total de… 7 grammes.

RM 50-04 Kimi Räikkönen Tourbillon Chronograph à rattrapante © Richard Mille
RM 50-04 Kimi Räikkönen Tourbillon Chronograph à rattrapante © Richard Mille
TAG Heuer Carrera 160 Years Silver Limited Edition

En 1860, Edouard Heuer fondait son atelier d’horlogerie à Saint-Imier, Suisse. Pour lancer les réjouissances des 160 ans de la marque, TAG Heuer présente cette Carrera inspirée du modèle original de 1962. Le Calibre Heuer 02 qui l’anime est toutefois de dernière génération avec son chrono à embrayage vertical et roue à colonnes, pour une autonomie de 80 heures.

Carrera 160 Years Silver Limited Edition © TAG Heuer
Carrera 160 Years Silver Limited Edition © TAG Heuer
Ulysse Nardin Diver Chronograph 44 Hammerhead Shark Limited Edition MM

En un an, Ulysse Nardin a complètement renouvelé sa gamme Diver. Après les modèles Diver 44 mm et 42 mm et après les Divers X et Lady Diver, la Maison présente le fer de lance de cette collection avec trois nouveaux chronos en version noir et titane, bleu et or rose ou encore cette édition limitée Hammerhead Shark bleu, rouge et titane.

Diver Chronograph 44 Hammerhead Shark Limited Edition MM © Ulysse Nardin
Diver Chronograph 44 Hammerhead Shark Limited Edition MM © Ulysse Nardin
Zenith Defy 21 Carl Cox

Carl Cox, DJ de renommée internationale, est le nouvel « ami » de Zenith. En tant que tel, il a évidemment droit à « sa » montre, une Defy 21 Carl Cox limitée à 200 exemplaires. Pour l’occasion, ce chrono au 1/100 de seconde est doté d’une lunette en fibre de carbone, de coutures du bracelet luminescentes et d’une petite seconde en forme de disque vinyle.

Defy 21 Carl Cox © Zenith
Defy 21 Carl Cox © Zenith
Haut de page