>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Le complexe oriental des montres de luxe (II)
Economie

Le complexe oriental des montres de luxe (II)

vendredi, 19 décembre 2008
Par David Chang
fermer
David Chang

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

L’architecture et les monuments chinois mais aussi ses personnages historiques et ses symboles ont influencé les horlogers occidentaux.

En 1405, le célèbre navigateur chinois Zheng He (1371-1435) entamait son périple vers l’Occident. Pour commémorer la contribution des Chinois dans l’histoire de la navigation mondiale, Vacheron Constantin a créé en 2004 un modèle de montre de la série « Métiers d’Art » appelé Zheng He en utilisant ces techniques. On peut voir, sur la surface en émail, Zheng He, son précieux navire ainsi que les routes maritimes qu’il a parcourues. Elle a déjà acquis la même particularité que les autres montres à thème chinois de Vacheron Constantin : être capable d’incarner la culture chinoise de la meilleure manière. La même année, Cartier sortait en grandes pompes son dernier né, Tank Cintrée, en guise d’offrande majeure pour cette année de l’amitié franco-chinoise.

Le dragon a toujours été un symbole vénéré des Chinois. L’an 2000 a été l’année du dragon dans le calendrier chinois traditionnel. A cette occasion, de nombreuses maisons horlogères suisses ont proposé des modèles ayant pour thème le dragon, afin de montrer leur respect envers ce pays et sa culture. Corum a lancé la montre Classical Pearl Dragon, ornée d’un dragon rouge sur une mer déchaînée ; la marque Bovet Fleurier, qui a un long passé en Chine, a produit plusieurs montres arborant des motifs de dragons en émail, déjà profondément ancrés dans le cœur des Chinois.

Tank Cintrée © Cartier
Tank Cintrée © Cartier
Les douze rameaux célestes

Patek Philippe a créé un modèle en édition limitée, le Dragon de Jade Blanc qui puise son inspiration dans les disques de jade représentant des dragons de la dynastie des Han occidentaux. La composition de son cadran élégant et sobre présente un style unique de « recherche de l’ordre dans l’abondance » et de « recherche de l’espacement dans la densité ». Elle se distingue des formes de dragons dorés et resplendissants. Son cadran ne comporte que quatre couleurs : blanc, bleu, noir, rouge en émail. Ce choix des couleurs tire son origine de la théorie des cinq éléments : l’or, le bois, l’eau, le feu et la terre représentée par la couleur jaune du cadran. Cette œuvre témoigne de tous les efforts produits par Patek Philippe pour faire fusionner la beauté des cultures chinoise et occidentale. Panerai et Glashütte Original ont également, par le passé, sorti un modèle de montre orné d’un dragon produit à partir des techniques de gravure et de porcelaine.

L’utilisation des animaux comme années de naissance a une longue histoire en Chine. Selon les documents antiques et les données archéologiques, la série des douze rameaux terrestres ou douze animaux remonte à l’époque des printemps et des automnes, et peut-être même plus loin, jusqu’aux Zhou occidentaux. Selon le livre antique du Ri shu trouvé par des archéologues, la dynastie des Qin avait déjà lié les douze rameaux terrestres à douze animaux. On peut savoir en lisant le Lun Heng de Wang Chong des Han occidentaux que les couples « zi » (rat), « chou » (taureau), « yin » (tigre), « mao » (lapin), « chen » (dragon), « yi » (serpent), « wu » (cheval), « wei » (mouton), « shen » (singe), « you » (poule), « xu » (chien) et « hai » (cochon) étaient déjà entrés dans la culture commune. En 2004, soit durant l’année du singe, Chopard sortait sa montre Happy Sport, figurant les douze animaux et caractères chinois. L’année 2009 sera celle du taureau. Quelle marque nous sortira une montre sur ce thème ? Pour connaître la réponse, il nous faudra attendre l’ouverture de SIHH et de Baselworld.

*Auteur du livre « Watch and China » à paraître fin 2008

Haut de page