>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Le matin donne le jour
Points de vue

Le matin donne le jour

mardi, 18 janvier 2011
fermer
Editor Image
Franco Cologni
Président du Comité Culturel de la FHH

“Le talent nécessite toujours de l’effort, de l’engagement, des heures passées à perfectionner un geste qui devient, jour après jour, un don.”

Entrepreneur dans l’âme, Franco Cologni, pourtant homme de lettres, s’est rapidement lancé dans les affaires pour devenir un personnage clé du groupe Richemont.

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture
L

Quand on parle de l’air du temps, on se réfère inévitablement à la météo, au temps variable, non pas seulement à l’endroit où l’on vit mais sur les cinq continents. Comme le dit le poème, « que le matin donne le jour », or le matin pour moi, c’est cette année 2010 qui vient de se clore pour l’horlogerie suisse, une industrie active aux quatre coins de la planète.

En attendant les chiffres définitifs des statistiques horlogères, je mets donc le doigt en l’air pour sentir d’où vient le vent. Et que me dit cette prise de température? Tout simplement que l’horlogerie suisse est engagée sur une voie qui devrait rapidement la conduire vers les records enregistrés en 2008.

Pour étayer mes dires, j’ai extrapolé sur décembre la croissance de 22% en valeur enregistrée sur les exportations de montres-bracelets lors des 11 premiers mois de l’année. Ce petit exercice donne ainsi des ventes à l’étranger de garde-temps helvétiques dépassant largement les 15 milliards de francs en 2010. Pour mémoire, l’exercice 2008 record s’était soldé par des exportations de montres-bracelets de 15,8 milliards de francs.

 

La conclusion s’impose: l’année 2011 pourrait bien faire tomber ce record que d’aucun jugeaient improbable il y a quelques années seulement. Et le segment de la Haute Horlogerie devait fortement y contribuer avec une croissance déjà nettement supérieure à la moyenne en 2010, notamment dans les gammes de prix comprises entre 3’000 et 6’000 francs (prix export).

Autre constat qui s’impose à la lecture des statistiques par continents, plus révélatrices que par pays: le poids des ventes à l’étranger est clairement en train de se déplacer vers l’Extrême Orient. Selon les chiffres de la Fédération de l’industrie horlogère suisse, cette région du monde n’a cesser de gagner des parts de marché pour représenter aujourd’hui 37% des exportations horlogères. Si l’on tient compte des achats effectués par les ressortissants étrangers en provenance de ces pays, et notamment de la Chine, on se rend compte qu’un acheteur sur deux de montres suisses est aujourd’hui Chinois, Coréen, Malais, Thaïlandais…

« Que le matin donne le jour », assurément un jour radieux qui nous attend en cette année 2011!

Haut de page