>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Le monde des complications à la sauce aquatique
Actualités

Le monde des complications à la sauce aquatique

mardi, 14 juillet 2009
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Les horlogers l’ont bien compris, leurs montres de plongée ne sont de loin pas prisées pour leurs seules vertus aquatiques, tant s’en faut. Ce sont plutôt leur allure sportive comme leur robustesse qui convainquent. Dans ce contexte, pourquoi auraient-ils mis la pédale douce dans leur envie de « densifier » quelque peu des pièces qui, dans leur plus simple appareil, ne ressemblent finalement qu’à… des montres de plongée. Et dans ce registre, on peut faire confiance aux Maisons pour explorer les chemins dans lesquels ils excellent, à savoir ceux des complications de tous acabits.

Quelques exemples tirés de la dernière moisson horlogère : après avoir relancé sa légendaire Fifty Fathoms en 2007 avec le nouveau calibre automatique 1315, Blancpain a doté successivement ce modèle d’un Chronographe Flyback, d’un Tourbillon volant et réserve de marche 8 jours et aujourd’hui d’un GMT ; jamais avare de mouvements d’exception, pour une première montre de plongée, Richard Mille propose sa RM 025 Chronographe de plongée Tourbillon étanche à 300 mètres dotée d’une platine en nanofibres de carbone ; fidèle à sa tradition sous-marine, Jaeger-LeCoultre sort une nouvelle collection Master Compressor Diving Navy SEALs, du nom de ce corps d’élite de l’armée américaine, et ce en trois versions, Alarm, Chronograph GMT et Pro Geographic worldtimer, réserve de marche et profondimètre ; quant à Vulcain, la Maison propose son fameux calibre réveil Cricket V-10 dans son modèle Diver X-Treme.

Inutile de prolonger la liste plus avant, d’autant que nombre de ces garde-temps normalement voués aux grandes profondeurs sont désormais déclinés en titane (Ulysse Nardin Diver Perpetual, Panerai Radiomir Egiziano), voire en or (IWC Aquatimer Chronograph) pour bien s’assurer qu’ils ne franchiront jamais la barrière de corail. Finalement, la plongée n’est pas qu’une question d’immersion.

Haut de page