>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Le temps sort de sa réserve
Actualités

Le temps sort de sa réserve

lundi, 02 mai 2016
fermer
Editor Image
Mathilde Binetruy
Journaliste indépendante

“Et pourtant, elle tourne.”

Galilée

Le premier événement auquel elle a assisté, c’était la Coupe du Monde de football en 1998. Depuis, c’est le SIHH et Baselworld qu’elle vit de l’intérieur. Là aussi, on y joue la montre.

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

La course aux records d’autonomie a tout changé. Il peut désormais se passer une semaine, voire davantage, sans qu’il soit nécessaire de remonter sa montre. Red Bull, sors de cette réserve de marche !

Voilà ce qui s’est passé : au dernier Salon International de la Haute Horlogerie de Genève, Parmigiani Fleurier a réuni les acteurs de la profession pour leur présenter ses nouveautés 2016. C’était l’heure de la sieste, l’attention baissait un peu. C’est alors que la marque a annoncé une petite révolution qui a vite tiré l’assistance de sa torpeur. Nom de code : Senfine, « éternellement » en Esperanto. Késako ? Un concept qui fait exploser les frontières de la réserve de marche… Si, jusqu’à présent, il était commun de compter en heures, sinon en jours, voire en semaines pour les plus grandes réserves de marche, Senfine propose désormais un calcul en mois, sinon plus. Avant d’être un puissant réveil pour spectateurs assoupis, Senfine est un concept révolutionnaire, fruit de longues années de recherches du département R&D de Parmigiani. Nul doute qu’il y aura un avant et un après Senfine.

Parmigiani Fleurier Senfine Concept Movement
Parmigiani Fleurier Senfine Concept Movement
À la petite semaine

L’innovation du Senfine, qui fonctionne grâce à une source d’énergie conventionnelle, provient de son organe régulateur pour lequel Parmigiani a posé la problématique à l’envers. Pour obtenir un résultat optimal, la marque a ainsi pris le parti de s’attaquer aux dépenses énergétiques du calibre et non à l’augmentation du nombre et la taille des barillets. Le projet est encore à l’état de concept, et il faudra certainement encore quelques années pour le voir aboutir, mais il promet d’ores et déjà de révolutionner l’horlogerie en apportant une réserve de marche plus que conséquente. Imaginez une montre que vous déposez sur votre table de nuit avant de partir un mois en vacances et que vous retrouvez à votre retour à l’heure exacte. Un doux rêve ? Une musique d’avenir, plutôt.

Hublot MP-05 LaFerrari
Hublot MP-05 LaFerrari

Les hommes pressés que nous sommes tentent chaque jour d’échapper à l’accumulation de contraintes. Remonter sa montre en est une. Aussi les horlogers font-ils en sorte de nous faciliter la vie. Hublot, qui n’a jamais imaginé une montre en pensant qu’elle pouvait être mineure, a présenté une création qui va dans ce sens : la MP-05 « LaFerrari » Sapphire. La pièce est l’héritière de la MP-05 « LaFerrari » lancée en 2013. Le tourbillon de la MP-05 « LaFerrari » affichait une réserve de marche historique de 50 jours grâce à 11 barillets solidaires disposés verticalement au cœur de la montre. Ce parcours d’excellence a incité la marque à doter sa petite sœur – la MP-05 « LaFerrari » Sapphire – des mêmes attributs en lui offrant un écrin à sa mesure, une carrure tridimensionnelle en saphir qui révèle un mouvement visible à 360°. C’est contemplatif, ultra-futuriste et cela donne toute la latitude à son propriétaire de penser à autre chose que remonter sa montre.

H. Moser & Cie Venturer Big Date
En avant, marche !

L’idée d’accroître la réserve de marche au-delà des traditionnelles 40 heures moyennes, d’autres horlogers s’y consacrent depuis longtemps. H. Moser & Cie et sa Venturer Big Date en offre un bon exemple. En plus de son cadran fumé d’une grande beauté, le modèle se voit équipé du mouvement HMC 100 à remontage manuel doté d’un double barillet offrant une réserve de marche de 7 jours. Qui dit mieux ? Seiko, qui propose d’oublier pendant plus d’une semaine tout remontage de sa Spring Drive Réserve de Marche de 8 jours. Une prouesse due à l’intégration de trois barillets.

Panerai Luminor Daylight 8 Days Acciaio
Panerai Luminor Daylight 8 Days Acciaio

Habituée aux reprises de modèles historiques, la maison Officine Panerai, elle, ne faillit pas à la tradition avec son modèle Luminor Daylight 8 Days. Celui-ci reprend les caractéristiques historiques des calibres maison, soit un remontage manuel pour une importante réserve de marche. Les huit jours d’autonomie sont assurés par deux barillets montés en série sur le calibre P5000. Breitling s’illustre de son côté avec sa série limitée Superocean Héritage Chronoworks®. L’idée ? Réduire les frottements et l’inertie des composants mobiles, tout en assurant un fonctionnement optimal du mouvement de base et du chronographe. La combinaison de ces opérations accroît le rendement énergétique du calibre Breitling 01. Il a dès lors été possible de le munir d’un ressort plus fin, ce qui permet de faire passer la réserve de marche de 70 à 100 heures. Soit un gain de 45 %.

Breitling Superocean Heritage Chronoworks
Breitling Superocean Heritage Chronoworks

À l’instar de Breitling, ils sont aujourd’hui nombreux à s’engager dans cette quête de longévité. Une sorte d’Everest pour horlogers qui travaillent leur endurance. L’histoire ne manque d’ailleurs pas d’exemples. Ainsi, Rebellion et sa T-1000 Gotham gonflée à la testostérone et dotée de 1 000 heures de réserve de marche, A. Lange & Söhne et sa Lange 31 ou Jacob & Co avec la Quenttin Tourbillon, toutes deux affichant 31 jours de réserve de marche au compteur. Et des projets comme Senfine prouvent que la course aux records continue. Une réponse à donner au vertigineux « pourquoi » ? Une couronne (de remontoir) à celui qui trouve la réponse.

Haut de page