>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Le Top 5 2017 des montres à cadran noir
Modes & Tendances

Le Top 5 2017 des montres à cadran noir

mercredi, 17 mai 2017
Fermer
Editor Image
William McNish
Planneur stratégique chez RE-UP

“Il n’y a rien d’aussi beau que l’étincelle qui brille dans les yeux d’une personne à l’énoncé d’un sujet qui la passionne !”

Une étincelle novatrice doublée d’un esprit analytique : le duo gagnant !

Lire plus

CLOSE
11 min de lecture

Ces dernières années, lorsqu’on parlait de cadran trendy, le bleu était sur toutes les lèvres. Depuis le SIHH, les cinquante nuances d’azur ont laissé place à une nouvelle couleur, confirmée à Baselworld : noir, c’est noir !

Après une année difficile pour le secteur de la Haute Horlogerie, les marques ont dû s’adapter à un nouvel environnement et déployer de nouvelles stratégies pour renouer le dialogue avec la clientèle. Les prix ont été globalement réduits ; les pièces d’entrée de gamme sont plus nombreuses ; les matériaux plus feutrés ; et les complications utiles prennent le pas. Mais si la montre mécanique devient plus « utilitaire », elle n’en reste pas moins sujet d’innovations constantes, comme aux temps des explorateurs. Kristian Haagen le disait également dans une interview récente : « les montres constituent une part essentielle de la panoplie des pionniers ». Les marques reviennent donc à des complications utiles, en accord avec cette quête pour des montres robustes et résistantes, gages d’intemporalité.

Alors pourquoi un cadran noir ? Parce que le noir est la couleur « fonctionnelle » par excellence. Indémodable, elle se porte avec tout et s’adapte parfaitement à l’univers horloger, même si les clients sont aussi sensibles aux solutions polyvalentes comme celles proposées par la Tag Heuer Connected Modular 45 totalement personnalisable. En un mot, la tendance « noire » au sein de la Haute Horlogerie s’impose comme une évidence.

Rolex Sea-Dweller

La montre : un visage connu avec de nouvelles caractéristiques. La réincarnation de la Sea-Dweller possède un boîtier de 43mm logeant le calibre 3235, mouvement à l’avant-garde de la technologie qui fait pour la première fois son entrée dans l’univers des montres professionnelles de Rolex. Etanche à 1 220 mètres, elle possède également une loupe cyclope sur le verre facilitant la lecture de la date.
Raisons du succès : cette année, cette montre de plongeur classique fête son 50e anniversaire. Clin d’œil au tout premier modèle de la gamme, le nom « Sea-Dweller » est inscrit en rouge. En conservant le style vintage de cette montre classique parée des toutes dernières innovations, Rolex en fait une pièce maîtresse pour ses aficionados comme pour les nouveaux venus dans l’univers de la marque.

A post shared by ROLEX (@rolex) on

Trilogie Omega

La montre : au centre de toutes les attentions à Baselworld, Omega a surpris son monde avec la réédition de ses trois montres cultes de 1957 : la Seamaster 300, la Railmaster et la Speedmaster. La marque célèbre donc cette année leur 60e anniversaire avec une édition spéciale réunissant les trois pièces dans un coffret de légende limité à 3’557 exemplaires. Omega a mit un point d’honneur à respecter en tous points les originaux, motorisation excepté.
Raisons du succès : ces trois montres ont forgé l’identité d’Omega et figurent aujourd’hui parmi les plus convoitées de la Haute Horlogerie ; elles sont même les plus photographiées sur Instagram. Conçues comme des montres instruments avec des « complications utiles », elles ont connues plusieurs vies pour réunir tous les atouts indispensables à cette exceptionnelle longévité : bracelets acier, cadrans noirs, design vintage parfait, technologie de pointe.

A post shared by OMEGA (@omega) on

Audemars Piguet Royal Oak Calendrier Perpetuel Céramique

La montre : complication traditionnelle et esthétique moderne, cette montre aurait bien pu bouleverser le classement de cette liste. Pour réaliser le boîtier noir mat en céramique du modèle, pas moins de 600 heures en recherche et développement ont été nécessaires, auxquelles s’ajoutent 30 heures de travail mécanique pour polir et assembler chaque bracelet. Ce calendrier perpétuel porte les indications du jour, mois, année, semaine et phases de lune, complétées par l’année bissextile qui a fait sa première apparition sur les cadrans Audemars Piguet en 1955.
Raisons du succès : il s’agit probablement d’une des montres les plus en vue du SIHH 2017. Son cadran n’est certes pas tout à fait noir mais vu la « noirceur » de l’ensemble, nous l’avons incluse dans ce classement. A noter son boîtier inrayable en céramique et le célèbre motif « Grande Tapisserie » du cadran. Cette montre est tout simplement parfaite en toutes occasions, pour les randonnées comme les soirées de gala.

Montblanc Timewalker Rally Timer 100

La montre : inspirée par un chronomètre Minerva du début des années 1900, ce modèle réellement innovant se transforme à souhait en chronomètre de sport, pendulette, rally timer de tableau de bord ou en montre-bracelet chronographe. En un mot, cette pièce est un vrai show qui dispose d’un des meilleurs calibres à remontage manuels existants.
Raisons du succès : la collection Montblanc Timewalker était la star du SIHH cette année, d’autant qu’un concours dédié était organisé en son honneur. Depuis, la Timewalker Rally Time 100 a été vue au poignet de plusieurs célébrités à la cérémonie des Oscars. Rien d’étonnant, avec son aspect délicieusement vintage servi par une motorisation de pointe, le modèle associe qualité et ingéniosité.

A post shared by Montblanc (@montblanc) on

Richard Mille RM 50-03 Tourbillon Split Seconds Chronograph Ultralight McLaren F1

La montre: réalisée en collaboration avec McLaren, cette nouvelle montre Richard Mille se décrit comme un « chef d’œuvre technique ». Avec son poids d’à peine 40 grammes bracelet compris, il s’agit de la montre chronographe la plus légère du monde dont le calibre ne dépasse pas les 7 grammes. Élaborée à l’aide d’un mélange de TPT (tributylétain) et de graphène, matériau novateur dans l’univers de la montre, la pièce combine un échappement tourbillon à une squelettisation accentuée des composants.
Raisons du succès : voilà une réelle innovation. Sans cadran, étant donné qu’il s’agit d’un modèle squelette, le noir l’emporte toutefois suffisamment pour inclure la montre dans cette liste. Ultra-résistante avec ses matériaux révolutionnaires, elle offre une esthétique sublime pour un poids plume. Facile à porter, robuste et ultra-innovante, un grand bravo à Richard Mille et McLaren.

Economie
Exportations horlogères : recul moins fort qu'attendu
mardi, 23 mai 2017
Communiqué de presse
1 min de lecture
3
Economie
Fin d’agitation du sismographe horloger
mardi, 23 mai 2017
6 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5