>SHOP

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Le Vintage pour les Nuls ! (I)
Regards de connaisseurs

Le Vintage pour les Nuls ! (I)

mercredi, 10 février 2016
Fermer
Editor Image
Pascal O. Ravessoud
Spécialiste horloger et collectionneur

“Le luxe, c’est l’absence de contraintes.”

« Des montres, des montres et encore des montres… L’immersion et la passion sont les mamelles du savoir ! »

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Comment faire ses premiers pas dans la jungle des montres « anciennes » ? Cet article en deux parties propose des solutions pour avoir les bons réflexes et éviter les nombreux pièges d’un monde si charmeur et pourtant si particulier !

Depuis quelques années, les montres « vintage » – terme anglais reprenant l’expression française contractée « vingt ans d’âge » – ont vu leur cote grimper. Quoi de plus cool et branché que de porter une belle montre chargée d’histoire, de patine et de charme ? Une montre qui a un look et une âme ! Les raisons de ce succès sont nombreuses. Mais face à la déferlante des nouveaux produits dont la flambée des prix répond à leur coût promotionnel, la principale tient au fait que ces montres offrent du sens et de la substance !

Dans une société en perte de repères, qui se caractérise par une surconsommation alimentée par le mitraillage incessant de messages en tout genre, les marques se sont d’ailleurs mises de la partie. Dans la même quête de sens et de substance, elles sont en effet de plus en plus nombreuses à offrir des montres d’inspiration vintage.

Mais de quoi parle-t-on, au juste ? Car le vintage, véritable alternative au neuf, se présente en une infinité de modèles, de spécificités, de variantes… et de pièges ! Peut-être débutez-vous dans l’achat de montres… Peut-être êtes-vous tenté de sauter le pas, de remonter le temps pour savoir, finalement, d’où vient cette montre qui me  fait tellement envie… Une réédition, un original ? Comme vous le verrez, la réponse n’est pas simple.

Plus fragiles, plus légères, plus sensibles aux chocs, les montres vintage ne sont pas davantage étanches.
Spécificités des montres vintage

Par rapport aux montres modernes, qu’ont donc de si différent les montres vintage ? Eh bien, à peu près tout, en fait! Voyons cela de plus près. Aujourd’hui comme hier, le cœur qui fait battre les montres est le même. Depuis plusieurs siècles, en réalité . Ce n’est toutefois qu’à partir des années 1980 que l’on peut véritablement parler d’« industrialisation ». En conséquence, la qualité de fabrication des montres antérieures à cette période s’en ressent. Plus fragiles, plus légères, plus sensibles aux chocs, elles ne résistent pas davantage à l’eau !

Une belle patine, des index qui jaunissent, des défauts visibles font partie de leur charme.

Mais l’un des attraits des pièces vintage est précisément qu’elles ont vécu. Une belle patine, des index qui jaunissent, des défauts visibles font partie de leur charme. Comme tout objet mécanique, les montres s’usent, esthétiquement et mécaniquement. Mais une montre mécanique, c’est une montre qui vivra tant qu’il y aura des horlogers formés pour la réparer. Peut-on en dire autant des montres connectées ? Il faut toutefois savoir que tout garde-temps constitué de plusieurs centaines de composants a une durée de production limitée, après quoi il se retrouve dans la nature. En d’autres termes, les marques sont dans l’impossibilité de conserver ad vitam aeternam toutes les pièces de rechange de toutes les montres produites. C’est tout simplement impossible.

Beaucoup de montres, très bien conservées en apparence, ont été refaites avec des composants qui ne sont pas d’origine.

Il est donc de plus en plus difficile de trouver des pièces de rechange, non seulement pour le mouvement mais aussi et surtout pour l’habillage (boîte, cadran, aiguilles, glace…). Par conséquent, beaucoup de montres sur le marché, très bien conservées en apparence, ont en réalité été partiellement refaites avec des composants qui ne sont pas ceux d’origine, généralement destinés à d’autres modèles. Les marques ne sont pas dupes. C’est pourquoi elles sont de plus en nombreuses à proposer des services de restauration au sein d’ateliers à même de reproduire tout type de composant. L’inconvénient, on l’aura compris, c’est le prix ! Et, accessoirement, le délai prévu pour ces travaux, souvent supérieur à un an.

S’informer, s’informer, s’informer…

Conséquence : il faut acheter une montre au mieux de sa forme tant mécaniquement qu’esthétiquement. Et le plus proche possible de l’original, en sachant que l’état dans lequel se trouve une montre vintage est déterminant pour son prix, qui peut ainsi varier du simple au quintuple ! La solution pour éviter les pièges : faire ses devoirs, apprendre à connaître son domaine afin de savoir au mieux ce qu’on achète. Mais ne nous leurrons pas. Pour trouver la bonne pièce, il faudra faire preuve de patience, la vertu de base de tout collectionneur vintage. Mais si le chemin est long, difficile, voire tortueux, pour savoir s’y reconnaître dans cette jungle de pièces chargées d’un peu d’histoire, la quête elle-même n’en est pas moins dénuée d’intérêt. Parfois même plus vive que le résultat poursuivi !

Une autre vertu, tout aussi importante, est d’« acheter » le vendeur tout autant que la pièce. Les possibilités de se fourvoyer dans ses emplettes sont en effet si nombreuses que la relation de confiance avec le vendeur est un point capital ! Dans une seconde partie seront abordées les questions liées à l’achat, et notamment les pièges à éviter, et à la valeur constitutive d’une montre vintage

Haut de page
Rolex Submariner 1953
Regards de connaisseurs
Le Vintage pour les Nuls ! (II)
jeudi, 25 février 2016
8 min de lecture
2
Regards de connaisseurs
Acheter une montre d’occasion en ligne : itinéraire d’une néophyte
vendredi, 06 novembre 2015
8 min de lecture
3
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5