>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2018 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Les 5 premières montres sur Instagram #SalonQP 2018
Evénements

Les 5 premières montres sur Instagram #SalonQP 2018

mercredi, 05 décembre 2018
fermer
Editor Image
William McNish
Planneur stratégique chez RE-UP

“Il n’y a rien d’aussi beau que l’étincelle qui brille dans les yeux d’une personne à l’énoncé d’un sujet qui la passionne !”

Une étincelle novatrice doublée d’un esprit analytique : le duo gagnant !

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Le SalonQP, qui se déroulait fin novembre sur trois jours, a célébré sa dixième édition en compagnie de prestigieuses Maisons horlogères. Mais quelles montres ont conquis les cœurs des passionnés sur Instagram ?

Durant trois jours, 43 marques horlogères, dont Breitling, Jaeger-LeCoultre, Vacheron Constantin, MB&F ou Urwerk, se sont réunies à la Saatchi Gallery de Londres. Au menu de l’événement organisé par QP Magazine : expositions, soirées et discussions menées par des experts de l’industrie. Si le Salon est certes porté par les professionnels, il n’en est pas moins prisé par les aficionados, invités à découvrir certaines des plus belles pièces du moment… et à les prendre en photo pour leurs réseaux sociaux. À cet égard, 6’000 clichés ont été partagés avec le hashtag dédié #SalonQP.

Méthodologie
Pour faire simple, nous ne différencions pas les anciens modèles des nouveaux. Par exemple, la MB&F Legacy Machine sera simplement classée telle quelle, indépendamment de la couleur du cadran, du matériau ou du bracelet. Comme le hashtag a été utilisé plus de 6’500 fois et que chaque image doit être visionnée individuellement, nous n’avons retenu qu’un échantillon de 1’000 photos pour calculer les pourcentages des montres les plus en vue. Voici donc par ordre descendant les 5 montres taguées #SalonQP les plus populaires sur Instagram.

The Dirty Dozen (9,5 %)

Histoire : The Dirty Dozen (en référence au film éponyme) regroupe 12 montres portées par les combattants lors de la Seconde Guerre mondiale, notamment les soldats britanniques. Alors que la plupart des hommes partis au combat ne portaient que des montres ordinaires, le ministère de la Défense britannique avait décidé de commander des pièces plus adaptées au combat qui devaient répondre à un cahier des charges bien précis. Douze marques ont répondu à l’appel d’offres : Buren, Cyma, Eterna, Grana, Jaeger-LeCoultre, Lemania, Longines, IWC, Omega, Record, Timor et Vertex, dont les créations étaient toutes présentées lors du SalonQP.
Pourquoi : Ces pièces représentent une partie de l’histoire britannique. De plus, il est plutôt rare d’avoir une collection complète sous les yeux. S’il ne s’agit pas des plus belles pièces que l’on pouvait admirer, leur importance historique justifie à elle seule l’engouement qu’elles ont pu susciter.

MB&F HM9 Flow (7,9 %)

Histoire : Cette pièce est un hommage au fameux bolide Napier Bluebird, qui a pulvérisé différents records de vitesse au début du XXe siècle. Hommage également à ces voitures de sport contemporaines comme la Bugatti Type 57 ou la Chrysler Thunderbolt. À cette époque, la quête de performance aérodynamique ne pouvait pas encore compter sur les souffleries.
Pourquoi : Cette montre a été dévoilée à grand renfort de communication par la marque auprès de ses fans. Son look, à la fois futuriste et nostalgique, n’a pas manqué d’attirer les regards d’une communauté conquise à la démarche singulière de la Maison.

AkriviA Chronomètre Contemporain (4,7 %)

Histoire : Rexhep Rexhepi, le surdoué qui a démarré sa carrière chez Patek Philippe à tout juste 14 ans, a dévoilé un modèle inspiré par les montres d’officier des années 1940 et ce, malgré son inclination pour des pièces jugées plutôt futuristes. Cette création propose un mouvement symétrique sous un cadran en émail Grand Feu qui laisse une impression générale très Art déco.
Pourquoi : Cette montre a gagné il y a quelques semaines le Prix de la montre homme lors du GPHG. Lancée à Baselworld 2019, la marque a créé le « buzz » sur les réseaux sociaux. Et le soufflé n’est pas retombé depuis. Le cadran noir joue les contrastes avec le boîtier en or rose. De quoi ravir les « Insta-photographes ».

Anderson Genève et Konstantin Chaykin Joker Automate (4,6 %)

Histoire : Cette montre signée Konstantin Chaykin et Anderson Genève, qui se joue du Joker, a été présentée l’an dernier. La grimace du Joker, dont la rotation des yeux sert d’indications horaires combinées avec une phase de lune dans la bouche, se conjugue avec un mouvement automate conçu par Svend Anderson qui anime le cadran du fond de la montre. Celui-ci met en scène le Joker en train de jouer une partie de poker avec Poison Ivy et Le Pingouin. Les yeux du Joker et ses mains s’animent au rythme du temps.
Pourquoi : La montre a généré un très fort enthousiasme pendant Baselworld cette année. Cette Joker Automate est à la fois esthétiquement étonnante et mécaniquement impressionnante. La version 2017 était d’ailleurs déjà présente dans notre classement SalonQP 2017.

Atelier AdC88 (4 %)

Histoire : L’Atelier de Chronométrie (AdC) a une formule magique pour toutes ses créations, à savoir une esthétique pré-« Seconde Guerre mondiale » avec mouvements Omega totalement revisités. Le cadran argenté mat divisé en quatre avec son centre guilloché relève totalement de cette approche.
Pourquoi : Sans récompenses prestigieuses à son actif ni communication tapageuse, l’Atelier continue à faire parler de lui à travers la beauté vintage de ses créations. Conçue en seulement 44 exemplaires, cette montre a su attirer l’attention d’une audience sans doute la plus experte du Salon QP.

En conclusion, les montres qui ont le plus marqué les esprits – sur Instagram – ne sont pas forcément celles des grandes Maisons, pas plus que celles dotées de grandes complications. Les modèles qui ont retenu l’attention sont plutôt ceux faisant preuve d’une beauté intrinsèque, voire d’une esthétique un brin décalée.

Haut de page