>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Les diamants en vedette
Economie

Les diamants en vedette

lundi, 24 juin 2013
fermer
Editor Image
Carol Besler
Journaliste

“Les montres sont un art fonctionnel.”

Carol Besler assure une couverture mondiale de l’horlogerie et la joaillerie.

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Souvent considérées comme les parents pauvres des grandes complications, les montres de Haute Joaillerie sont plus que jamais sous les feux de la rampe.

Les garde-temps de luxe, et particulièrement les montres joaillières, sont devenus les accessoires ultimes de cette nouvelle ère qui s’ouvre comme étant celle de l’ornement. Le feu des diamants sur une montre de femme n’a rien de nouveau, mais de récentes innovations dans les domaines de la technologie et du design ont encore élevé le niveau. Aujourd’hui, une marque ne peut plus se contenter de prendre un modèle de sa collection et de la paver de diamants brillants ronds. Nouvelles tailles de pierre, techniques de sertissage innovantes et codes esthétiques réformés ont donné aux montres de Haute Joaillerie un statut à part sur le marché des montres de collection, surtout lorsqu’elles sont animées par des mouvements mécaniques. L’ornementation horlogère est plus que jamais au goût du jour : la décoration extérieure des garde-temps est devenue aussi fondamentale que sa décoration intérieure, comme en attestent les nouvelles règles du Poinçon de Genève, l’un des plus prestigieux en horlogerie.

Des chefs-d’œuvre d’artisanat

Les montres joaillières les plus impressionnantes associent ainsi différents métiers et différentes finitions, des pierres aux formes, tailles ou couleurs variées. La nouvelle Omega Ladymatic, par exemple, combine des diamants en serti clos et des perles d’Akoya en serti aléatoire pour offrir l’un des bracelets les plus époustouflants jamais vus sur une montre. La lunette éblouit tout autant avec ses diamants sertis neige, dont les diamètres variés permettent de créer l’effet scintillant du grand manteau blanc.

Les tailles spéciales sont également la marque d’un artisanat de haut niveau, comme le démontre Harry Winston avec la nouvelle Premier Glacier. Son cadran est une mosaïque de diamants taille baguette fuselés et minutieusement taillés pour composer un motif complexe. Les 108 diamants, d’un poids de 8,88 carats environ, sont sertis sur une platine spécialement fabriquée et sculptée pour former une grille. Le bracelet est serti de 254 diamants taille baguette et le boîtier de 130 diamants, taille baguette également. Au total, la montre est ornée de 497 diamants, pour un poids de 30,59 carats. Elle ne sera fabriquée qu’en cinq exemplaires. Dans quelques années, vous la retrouverez probablement lors d’une vente aux enchères parmi les chefs-d’œuvre artisanaux les plus convoités, qui présentent également l’intérêt de donner l’heure.

Glacier © Harry Winston
Futures pièces de collection

Loin d’être en reste, la montre Happy Sport Diamantissimo de Chopard est sertie de 958 diamants taille baguette et de 1’978 diamants taille brillant pour un total de 65 carats, probablement un record pour une montre joaillière. Ceux du cadran, du boîtier et du bracelet sont montés en serti invisible.  Chaque diamant doit être parfaitement taillé pour créer une surface constellée sans aucun espace ni aucune monture apparents. Les « happy diamonds » emblématiques de cette collection sont ici embellis de diamants sur les côtés qui créent un effet encore plus spectaculaire. La montre Happy Sport inaugure en outre une nouvelle vague de montres joaillières pour renfermer un mouvement de manufacture Chopard, le calibre automatique L.U.C 96.17-L. Une future pièce de collection.

C’est cette combinaison de Haute Horlogerie et de métiers d’art qui fait de la Royal Ruby Tourbillon d’Ulysse Nardin la montre bijou moderne par excellence. Le pont et la platine en rubis synthétique offrent une fenêtre panoramique pour admirer le mouvement. La lunette intérieure est sertie de 12 rubis indiquant les heures et de 48 diamants supplémentaires, auxquels s’ajoutent 69 diamants sur la lunette externe et 92 diamants sur le boîtier, pour un total de 3,27 carats. Cette édition limitée à 99 pièces est dotée d’un boîtier en platine.

Pas pour tout le monde

Pour terminer, citons la contribution de Hublot à la notion de « montre sertie ». L’an dernier, sa Big Bang à 5 millions de dollars fut achetée par Beyoncé et offerte à son mari Jay-Z pour son anniversaire. Cette année, la marque présente la Classic Fusion Haute Joaillerie Tourbillon Skeleton sertie de 1’185 diamants taille baguette pour un total de 40 carats. Cette grosse montre au luxe ostentatoire est considérée comme une montre pour homme, ce qui est certes concevable si l’on s’appelle Jay-Z, l’une des rares personnes à pouvoir se parer d’un tel accessoire. Seulement huit exemplaires seront produits. Là encore de futures pièces de collection.

Haut de page