>SHOP

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2018 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Les enchères au féminin consacrent la suprématie de Piaget
Evénements

Les enchères au féminin consacrent la suprématie de Piaget

vendredi, 03 août 2018
Par Geoffroy Ader
Fermer
Geoffroy Ader

Lire plus

CLOSE
8 min de lecture

Avec les enchères horlogères de pièces féminines qui s’activent, on assiste à une vraie redistribution des cartes. La marque emblématique qui se dégage est sans conteste Piaget avec ses créations joaillières.

Alors que le monde des enchères est en pleine ébullition depuis les dernières enchères phares de ce début de saison, en particulier face à la domination de Rolex devant Patek Philippe pour le premier semestre, il est un domaine qui bouscule la hiérarchie établie depuis des années dans l’univers masculin : celui de l’univers vintage dans l’horlogerie féminine. Si les montres pour femme figurent le plus souvent dans les catalogues spécialisés de bijoux, mises en avant au compte-gouttes dans des catalogues de montres, la thématique est à l’honneur auprès de la maison de ventes aux enchères Artcurial, qui organise à Monaco depuis le début de l’année une session spécialement dédiée sous l’intitulé « Le temps est féminin ».

Patek Philippe bracelet montre à secret à remontage manuel en or jaune 18k
Patek Philippe bracelet montre à secret à remontage manuel en or jaune 18k

Les résultats du premier opus de janvier dernier révèlent une véritable redistribution des cartes entre les différentes marques horlogères. C’est en effet l’une des caractéristiques de ce nouveau segment de marché qui met en avant une marque horlogère et joaillière en particulier : Piaget. Si l’univers des enchères de montres vintage au masculin est le théâtre de records souvent commentés et analysés sous tous les angles, il paraissait essentiel de s’intéresser à ce nouveau phénomène dans l’univers des montres vintage au féminin. Et plus particulièrement depuis les récentes acquisitions stratégiques du groupe Richemont dans le secteur de l’e-commerce. Un groupe qui cherche à mieux se positionner sur le marché d’occasion et du luxe en ligne. La marque Piaget est sans aucun doute un atout de poids dans le portefeuille Richemont qui peut ainsi bénéficier d’une marque leader dans les enchères de montres dame, comme en attestent les derniers résultats d’Artcurial.

La collection Gail et Robert Schwartz

La richesse de ce secteur jusque-là délaissé par le marché est ainsi sur le point de livrer ses trésors cachés. La thématique « Le temps est féminin » a ainsi replacé la montre dame à sa juste valeur dans l’aventure de la montre-bracelet. Si, au début du XXe siècle, les hommes se sont mis à porter des montres-bracelets, ils étaient déjà largement devancés par les femmes, qui ont certainement ouvert la voie dans ce domaine. Les premiers calibres de montres à complications, telles que les répétitions minutes, ont le plus souvent été adaptés à partir de la montre de col portée par les femmes. Un vrai tournant dans l’histoire de l’horlogerie !

Les années 1970, années de crise horlogère, ont pourtant été une source de créativité hors du commun chez Piaget.

Un surprenant constat s’impose au fil des pages du catalogue de la vente « Le temps est féminin II ». Les années 1970, souvent considérées comme des années de crise horlogère, ont pourtant été une source de créativité hors du commun chez Piaget. Avec l’utilisation de pierres de couleur, conjuguées avec des matières précieuses, la Maison s’est érigée en exemple pour la montre féminine. Si, dans l’univers masculin, la complication horlogère est un critère ultime, celui en vigueur dans l’univers féminin est avant tout lié aux couleurs et à l’esthétisme des pièces. L’horlogerie combinée à l’art joaillier est le terrain de jeu favori des créateurs de montres femme dans l’univers vintage.

La deuxième vente Artcurial entièrement dédiée aux femmes regroupait sans aucun doute l’une des plus belles sélections de pièces vintage Piaget jamais offertes aux enchères. En point d’orgue, cette magnifique collection provenant de Gail et Robert Schwartz, représentants de la manufacture Piaget en Afrique du Sud, dont la vie a été une succession de rencontres extraordinaires avec les plus grandes personnalités de l’époque. Johannesburg a été l’écrin de cette belle aventure, une passion de famille en somme, au carrefour du sport et de l’amour de l’horlogerie. Le père de Robert Schwartz, champion de boxe poids léger, surnommé « le joaillier des sportifs », sponsorisa des athlètes sud-africains au fil de l’expansion de son entreprise Schwartz Jewelers. Initié par son illustre père aux subtilités de la joaillerie, de l’horlogerie et de la gemmologie, son fils Robert a représenté en parallèle l’Afrique du Sud en 1960 lors des Jeux olympiques de Rome en natation et water-polo. C’est également grâce à lui que le système de chronométrie électronique Omega fait son entrée dans la course automobile en Afrique du Sud, avant qu’il n’obtienne la franchise Heuer pour son pays. Jusqu’à ce que le destin mette Piaget sur la route de ce passionné, lui permettant d’acquérir ses premiers modèles atypiques comme cette pièce de 20 $ équipée d’un mouvement ultra-plat 9P qui provoqua chez lui une fascination restée intacte tout au long de sa vie. L’histoire d’amour est désormais scellée. Robert et Gail Schwartz deviendront en 1966 les représentants officiels de la manufacture Piaget pour l’Afrique du Sud. Leur fille Isa Gesseau a aujourd’hui repris le flambeau familial, en même temps que cet héritage marqué par l’amour du sport et la passion des belles montres.

Des bijoux qui donnent l’heure

Quelques lots phares parmi la collection Gail et Robert Schwartz démontrent par leur élégance que Piaget a su imaginer avec talent le bijou qui donne l’heure. En témoigne cette montre manchette en or blanc et diamants avec un mouvement mécanique extra-plat 9P (lot 521 vendu € 62’400.-), ce même mouvement qui a scellé la passion de Robert Schwartz pour les montres Piaget. Tout à fait caractéristique du style créatif Piaget mêlant l’or et la couleur, le lot 541 (vendu € 22’100.-) est une montre manchette en or jaune, cadran œil-de-tigre, annonçant des codes aujourd’hui encore revisités dans les créations de la manufacture. À la frontière avec l’univers artistique, le lot 547 (vendu € 23’400.-) est une originale montre Piaget intégrée dans un bracelet en or jaune, composé d’anneaux en or jaune texturé et d’une pièce de monnaie Dalí d’or. Le corail rouge est à l’honneur puisqu’il compose le cadran du lot 561 (vendu € 28’600.-) autour d’un bracelet en or jaune texturé et sculpté, empreinte indélébile de Piaget à travers le temps. Enfin, le très original lot 562 (vendu € 49’400.-) se révèle un bijou d’exception composé d’un pendentif montre sur sautoir en or jaune, lapis-lazuli et turquoise, qui fait honneur à l’esprit créatif de la manufacture Piaget.

Piaget montre manchette à remontage manuel en or jaune18k et corail rouge
Piaget montre manchette à remontage manuel en or jaune18k et corail rouge

Signalons dans la vente quelques pièces emblématiques appartenant à diverses manufactures, tels que ce bracelet-montre à secret en or jaune signé Patek Philippe (lot 571 vendu € 9’375.-), ce pendentif-montre carré en platine et diamants (Patek Philippe, lot 579 invendu) ou encore ce magnifique serpent-montre Bulgari (collection « Serpenti », lot 600 invendu), qui atteste par son originalité de la vénération que porte Bulgari aux traditions culturelles. Le serpent, intimement lié à l’histoire de Bulgari, incarne à la perfection le savoir-faire de cette marque qui a su associer des techniques d’orfèvrerie de pointe à une créativité hors normes, pour le plus grand plaisir des amateurs d’une horlogerie raffinée et typiquement conçue pour les femmes.

Les plus grandes manufactures se sont penchées sur les désirs des femmes.

Les plus grandes manufactures se sont penchées sur les désirs des femmes en concevant pour elles des objets de pur raffinement qui revisitent les codes horlogers classiques. La collection Gail et Robert Schwartz dévoile ainsi les trésors créatifs de Piaget, rejoint sur ces sentiers d’élégance par d’autres manufactures de renom. Résolument, la femme a inspiré et suscité l’élan créatif de ces marques, à la frontière entre Haute Joaillerie et belle horlogerie. Grâce à ces réalisations de génie, dont quelques-unes figurent dans la vente d’Artcurial, la montre féminine entre désormais unanimement dans l’univers très prisé de la collection.

Haut de page