>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Les exportations horlogères de 2010 enthousiasment les...
Economie

Les exportations horlogères de 2010 enthousiasment les analystes

jeudi, 17 février 2011
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture
L

À la publication des résultats des exportations horlogères suisses pour l’ensemble de l’année 2010, les analystes financiers se sont montrés des plus satisfaits

« Nous ne pouvions espérer un meilleur moment pour vous souhaiter un excellent nouvel an chinois, écrivait la banque HSBC à sa clientèle le 3 février, date de publication des dernières statistiques de la branche. Les données de la Fédération de l’industrie horlogère suisse montrent en effet une forte croissance enregistrée en décembre (+ 26 %), portant le rebond annuel à 22 %, un rebond dominé par une forte hausse de la demande en provenance de Hong Kong (20 % des exportations totales en 2010 contre 16 % en 2009) et de la Chine (7 % en 2010 contre 5 % en 2009). À noter que, sur les 30 principales destinations de la branche, seules l’Allemagne, l’Australie et la Grèce ont connu un niveau d’exportations plus faible en 2010 qu’en 2009. »

Et la banque de souligner l’accélération de la croissance en fin d’année, d’autant plus remarquable que la base comparative était nettement moins favorable avec une baisse de seulement 2 % des exportations horlogères en décembre 2009. Dans ce contexte et avec des niveaux d’inventaires revenus à la normale, HSBC table sur un début d’année 2011 à nouveau marqué par un essor à deux chiffres et ce, malgré un effet de base de plus en plus négatif : + 3 % en janvier, + 25 % en février, + 33 % en mars. Conclusion de la banque : « Il est difficile de trouver une industrie avec de meilleurs fondamentaux que le luxe dans le contexte actuel. »

Source: Fédération de l'industrie horlogère suisse FH
Source: Fédération de l'industrie horlogère suisse FH
Élan positif sur les montres de prestige

Même analyse positive du côté du Credit Suisse. L’établissement met aussi en exergue les chiffes de décembre, qui « viennent clore un exercice remarquablement fort pour l’industrie. Ces bonnes statistiques et les tendances toujours positives observées en janvier par les détaillants avec lesquels nous sommes en contact viennent confirmer notre opinion positive en ce qui concerne les compagnies du secteur et particulièrement Swatch ». La banque note également les hausses exceptionnelles enregistrées en Chine sur le mois de décembre dernier avec une progression de 71 %, à Hong Kong (+ 59 %) et en France (+ 37 %), tandis que la reprise se confirme au Japon (+ 18 %). Pour ce qui est de la segmentation des prix, elle relève l’excellente tenue des exportations de montres au prix ex-usine supérieur à CHF 3’000 – avec une hausse de près de 30 % en décembre suivant les + 39 % de novembre.

Haut de page