>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Les Maîtres du Temps, Chapitre Trois sous toit
Points de vue

Les Maîtres du Temps, Chapitre Trois sous toit

jeudi, 22 septembre 2011
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

C’est au prochain Baselworld que les Maîtres du Temps présenteront leur Chapitre Trois, un garde-temps sur lequel Kari Voutilainen travaille depuis 2008, rejoint l’an dernier par Andreas Strehler. Le secret reste toutefois bien gardé, question de brevets.

La nouvelle est passée quasi inaperçue, et pour cause. Les Maîtres du Temps annoncent en effet que leur garde-temps Chapitre Trois sera présenté au prochain Salon mondial de l’horlogerie et de la bijouterie en 2012 mais en se gardant bien de lever le voile sur les caractéristiques de la montre. Tout au plus annoncent-ils qu’Andreas Strehler fait partie de l’aventure depuis 2010, aux côtés de Kari Voutilainen, qui a commencé à travailler sur le mouvement dès 2008. « Il s’agit d’un calibre original que j’ai réalisé pour les Maîtres du Temps, précise le maître horloger Kari Voutilainen, à qui l’on doit des pièces remarquables comme l’Observatoire, la Répétition minutes 10 ou la Vingt-8. Au début, j’ai eu carte blanche, mais, durant ces quatre ans, le projet a évolué et l’idée de départ a changé. »

Un travail en duo

C’est donc à Kari Voutilainen qu’est revenue la construction du mouvement, Andreas Strehler œuvrant en tant que directeur technique, notamment pour ce qui est de l’interface entre calibre, complication et boîtier, tout comme pour la fabrication. Car si la Chapitre Un avait été produite en séries très limitées, de forme tonneau dans un premier temps puis arrondie, la Chapitre Trois devrait connaître un volume de production similaire à celui de la Chapitre Deux, de l’ordre de 200 pièces par an.

« Je connais Andrea depuis une vingtaine d’années, poursuit Kari Voutilainen. J’ai beaucoup de plaisir à travailler avec lui, d’autant qu’il a une longue expérience dans les développements horlogers réalisés pour des tiers. » C’est en effet Andreas Strehler notamment qui est à la base de l’Opus 7 de Harry Winston à affichage alternatif composé d’un indicateur à trois positions. Il est le créateur également, sous son nom, de la fameuse montre Papillon.

Papillon © Andreas Strehler
Papillon © Andreas Strehler
Dignes prédécesseurs

Inutile toutefois de vouloir en savoir plus, question de brevets à déposer pour protéger cette nouvelle création. Mais si la Chapitre Trois se révèle la digne héritière de ses devancières, il y a certainement de quoi se réjouir. Pour mémoire, la Chapitre Un, réalisée par Christophe Claret, Peter Speake-Marin et Roger Dubuis, est en effet une combinaison de complications de classe mondiale avec tourbillon, chronographe monopoussoir, quantième rétrograde, GMT rétrograde et deux rouleaux caractéristiques à 6 heures et 12 heures indiquant respectivement les jours de la semaine et les phases de la lune. Pour la Chapitre Deux, ce sont Roger Dubuis, Daniel Roth et Peter Speake-Marin qui ont imaginé un triple calendrier, grande date, indication des jours et mois, à saut instantané. La Chapitre Trois, quant à elle, reste à découvrir.

Haut de page