>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

« Les marques horlogères ont une carte à jouer sur le...
Points de vue

« Les marques horlogères ont une carte à jouer sur le numérique »

lundi, 04 novembre 2013
Par Julie Mégevand
fermer
Julie Mégevand

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Le classement « Best Swiss Brands 2013 » recense les 50 marques suisses ayant le plus de valeur. Sur ces 50 marques, 16 marques horlogères. Rolex et Omega atteignent même le top 10 ! Pourquoi, comment ? Entretien avec Michel Gabriel, Managing Director chez Interbrand, société américaine de conseil pour les marques qui signe chaque année l’étude « Best Swiss Brands ».

L’étude Best Swiss Brands est menée une fois par an. Quels changements majeurs avez-vous constatés entre 2012 et 2013 ? Quelles marques sont sorties du classement ? Des marques horlogères ?

De nouvelles marques ont fait leur entrée dans le classement, comme Emmi et La Prairie, alors que Bank Sarasin et Jura en sont sorties. Nestlé a progressé sur le critère de la valeur avec une augmentation de 519 M CHF. Rolex et Omega sont dans le top 10. Longines, IWC et Chopard font partie des marques qui ont le plus grimpé dans le classement cette année.

Les marques horlogères ont véritablement leur place dans le monde des marques ; elles dominent le classement 2013. Comment expliquez-vous leur succès fulgurant ?

Les marques horlogères les plus fortes, les plus admirées, ont une histoire à raconter et sont parvenues à centrer leur marque sur cette histoire. Je pense par exemple à Omega, première montre portée sur la lune. Ou à Patek Philippe : la marque vante ses produits comme un atout pour les générations à venir, et le client est invité à « Fonder [sa] propre tradition ». IWC est un autre bon exemple, passée maître dans l’art de créer de véritables univers de marque autour de ses modèles comme l’Ingenieur, l’Aquatimer ou la Portugaise. Cette façon de créer un « monde autour de la marque » est un outil très puissant pour affirmer son caractère et créer de la valeur. Par ailleurs, l’augmentation de la demande en montres de luxe suisses sur les marchés chinois, arabes ou russes est un autre facteur de taille expliquant leur positionnement en haut du classement. Et puis, tout simplement, la qualité époustouflante et la longévité des produits suffisent à créer de la valeur.

Longines est la marque horlogère qui a effectué la progression la plus importante (+ 13 % par rapport à 2012). Avez-vous une explication ou un commentaire à ce propos ?

Plus que jamais, Longines s’est concentré sur son concept « L’élégance est une attitude ». La marque se situe au début de la fourchette de prix pour des montres de luxe ; il est donc intéressant pour elle de se tourner vers un public plus large. Longines a joué la bonne carte, particulièrement en Chine, en mettant l’accent sur les valeurs de la marque telles que la précision, la tradition, la performance, l’élégance et l’héritage suisse.

Pour lire l’intégralité de l’article

Article paru dans le WtheJournal.com

Haut de page