>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Les montres féminines en mouvement
Nouveautés

Les montres féminines en mouvement

vendredi, 24 avril 2015
fermer
Editor Image
Carol Besler
Journaliste

“Les montres sont un art fonctionnel.”

Carol Besler assure une couverture mondiale de l’horlogerie et la joaillerie.

Lire plus

CLOSE
7 min de lecture

Il y a une dizaine d’années, une montre féminine équipée d’un calibre automatique était suffisamment rare pour disposer d’un important effet d’annonce. Pour ce qui est des garde-temps destinés aux femmes, il était question essentiellement de design et finitions dans les discussions d’alors. Mais même si la plupart des mouvements étaient à quartz, les montres femme commençaient clairement à se profiler dans le domaine des métiers destinés aux terminaisons horlogères.

Cette époque s’annonçait déjà comme des plus intéressantes. De nos jours, non seulement les métiers d’art ont clairement pris racine dans l’univers de la mesure du temps, mais les mouvements à qu‚artz sont vraiment devenus dépassés. À leur place, des calibres automatiques très pratiques, dont certains ont été spécialement créés pour les collections féminines, conçus avec des micro-rotors ou d’autres composants qui les rendent plus petits et donc plus faciles à porter.

Les avancées de ces dernières années, notamment dans le silicium, les composants amagnétiques ou sans friction et les roulements à billes en céramique, ont été initialement intégrées dans les montres homme appartenant aux collections de prestige. Depuis que les capacités de production de ces pièces ont été accrues, ces percées technologiques ont commencé à faire leur apparition dans les gammes féminines. Le calibre Co-Axial d’Omega fait maintenant partie de l’offre de base des collections Pluma et Constellation. Les calibres éprouvés L.U.C de Chopard se déclinent désormais dans les montres L.U.C pour femme, comme en atteste la L.U.C XPS Esprit de Fleurier équipée du mouvement L.U.C 96-23-L décoré des gravures Fleurisannes propres à la région de production de ces montres. D’autres marques encore, comme Louis Vuitton, Graff ou Manufacture Royale, proposent des mouvements dotés d’un tourbillon spécialement produit pour les amatrices du genre.

Christophe Claret Margot
Christophe Claret donne le ton

En dehors de cette tendance de fond, il est à relever qu’en matière de montres pour dame il est aujourd’hui beaucoup question d’animation. En d’autres termes, les horlogers s’échinent à allier les fonctions d’un mouvement compliqué avec les savoir-faire de métiers d’art comme le sertissage, la gravure ou la marqueterie pour mieux animer ces garde-temps. Comme si une montre féminine sertie et émaillée ne suffisait plus. Il leur faut maintenant pivoter, vibrer, éclore et graviter. Christophe Claret a été l’un des premiers à explorer ce nouveau terrain d’expression l’an dernier en présentant la Margot, montre à sonnerie qui égrène la comptine « Je t’aime, un peu, beaucoup… » au son d’un carillon et ce, à mesure que les pétales de la marguerite disparaissent. Voilà bien une montre ludique pour femme.

Richard Mille a suivi le mouvement en janvier dernier avec l’introduction de la Tourbillon Fleur RM 19-02 dotée d’un automate floral qui éclot au-dessus de l’échappement à tourbillon. Le couvercle, constitué de 5 pétales dessinés pour former une fleur de magnolia, s’ouvre et se ferme automatiquement toutes les 5 minutes ou à la demande, laissant découvrir le tourbillon. Le mécanisme dispose de deux barillets, l’un des deux étant entièrement dédié à la fonction permettant aux pétales d’éclore. Des pétales en or blanc, peints à la main et réalisés dans l’atelier des métiers d’art d’Olivier Vaucher à Genève.

À Baseworld cette année, plusieurs Maisons ont également présenté des montres animées de mobiles. La Jaquet Droz Lady 8 Flower dispose ainsi d’une fleur de lotus qui éclot sous un dôme en cristal saphir sur la partie supérieure du cadran, un peu comme un objet d’art dans un cabinet des curiosités. La partie inférieure est sertie de saphirs bleus et de diamants en forme de papillon, alors qu’une seconde version, avec une boîte en or rouge, est laquée de rouge. L’automate dispose de son propre mécanisme séparé du mouvement automatique, le calibre 615.

Fabergé Lady Compliquée Peacock
Paons, papillons et scarabées

Fabergé propose cette année sa propre interprétation d’une telle montre sous la forme d’une minute rétrograde symbolisée par les plumes d’une queue de paon. Le calibre 6901 à remontage manuel qui l’équipe a été créé par Jean-Marc Wiederrecht, fondateur d’Agenhor, société spécialisée dans la conception de mouvements. Il vient donc animer cette Lady Compliquée Peacock richement sertie avec un affichage des minutes rétrogrades sautantes grâce au déploiement de la queue du paon. Les heures, indiquées par la queue fixe du paon, se lisent sur un disque en nacre gravée qui tourne à la périphérie du cadran. Le boîtier est en platine serti de 54 diamants. Des diamants également sur le cadran, aux côtés de tourmalines Paraïba et de tsavorites, en hommage aux couleurs d’un œuf Fabergé « Paon » datant de 1908.

Graff donne également dans le « flower power » cette année avec la collection Disco Butterfly. Les ailes du lépidoptère sont représentées par des diamants taille marquise, des émeraudes ou des rubis qui sont sertis sur des disques tournant autour du cadran, eux-mêmes mus grâce à une fonction alimentée par un rotor interne. Chaque papillon tourne également sur son axe propre, au gré des mouvements du porteur de la montre.

Le mouvement inversé avec un rotor décoré et positionné au-dessus du cadran a été popularisé il y a quelque temps par Dior et De Grisogono. Chez Dior, qui dispose d’un calibre inverse propriétaire, il s’agit d’ailleurs d’un thème récurrent qui s’exprime par exemple cette année à travers la Dior VIII Grand Bal Pièce Unique Envol. Le rotor est ainsi décoré qu’il évoque les collections d’inspiration moderniste de haute couture dessinées par le directeur créatif de la Maison Raf Simons. La marqueterie de la partie supérieure immobile du cadran est réalisée en carapace de scarabée à la réflexion iridescente naturelle. L’oscillateur mobile est fait de nacre, d’or, de laque, de diamants taille baguette ou de pierres serties en spirale. Cette combinaison a été voulue afin de donner à la montre le maximum d’éclat à chaque mouvement du poignet. La gamme est composée de plusieurs pièces uniques.

Cartier Ballon Bleu Serti Vibrant
Même les diamants bougent

Les mouvements rétrogrades à disques rotatifs sont également devenus un bon moyen de donner du mouvement et un peu de dramaturgie aux montres femme. Les disques rotatifs révèlent ainsi un décor mouvant, généralement sur 24 heures, pour avoir un effet jour/nuit reproduit via des techniques de sertissage, de marquetage (intégration de motifs superposés) et d’émail champlevé comme c’est par exemple le cas avec la Jour Nuit proposée cette année par Blancpain dans sa collection Women. Le dégradé de couleur bleue réalisé par décalque sous la nacre du cadran permet ainsi de différencier la partie jour de la partie nuit. La lune est quant à elle composée de 50 diamants et le soleil de 50 saphirs jaunes. Quelques points de nacre jaune sont disséminés sur toute la surface ainsi que 14 diamants représentant les étoiles. Cette pièce est équipée du calibre automatique rétrograde 1163JN, un mouvement chronographe à l’origine modifié pour cette collection. Il est doté d’un balancier en glucydur et de deux barillets pour une réserve de marche de 100 heures. Le disque jour/nuit effectue deux rotations quotidiennes, chaque changement s’effectuant en 4 minutes. Le réglage de l’heure et celui du disque jour/nuit se font de manière indépendante sans risque d’interférence.

À noter ensuite, les pièces vibrantes, serties de diamants de telle manière qu’ils bougent aux mouvements du porteur. Tout a commencé au Salon international de la Haute Horlogerie de janvier dernier avec la Ballon Bleu Serti Vibrant de Cartier, dont le cadran est pavé de 123 diamants montés sur de minuscules ressorts. Ceux-ci tressaillent ainsi à la moindre gesticulation. Cette technique n’est pas sans rappeler le sertissage « en tremblant » déjà pratiqué par Cartier depuis les années 1920. Cette Ballon Bleu Serti Vibrant est équipée du calibre 430 MC et présentée en une série limitée de 20 pièces.
Breguet s’est aussi mis de la partie en matière de sertissage singulier en créant une montre dont les diamants sont également mobiles, ici montés sur des charnières. Le motif floral de la B Crazy Haute Joaillerie a été réalisé avec pas moins de 70 carats de diamants baguette disposés en rangs asymétriques qui rayonnent depuis les flancs vers le centre du boîtier.

L’évolution des montres pour femme ne se reflète évidemment pas uniquement dans ces pièces d’exception. Les garde-temps de tous les jours qui leur sont dédiés subissent également des changements d’importance, notamment avec davantage de mouvements mécaniques et des éléments de décoration moins élaborés qui les rendent plus classiques au poignet. Mais il s’agit là d’une autre histoire.

Haut de page