>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Les riches et les pauvres
Points de vue

Les riches et les pauvres

lundi, 03 octobre 2011
fermer
Editor Image
Franco Cologni
Président du Comité Culturel de la FHH

“Le talent nécessite toujours de l’effort, de l’engagement, des heures passées à perfectionner un geste qui devient, jour après jour, un don.”

Entrepreneur dans l’âme, Franco Cologni, pourtant homme de lettres, s’est rapidement lancé dans les affaires pour devenir un personnage clé du groupe Richemont.

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture
L

Les dernières statistiques des exportations suisses, en août, confirment un résultat solide, même si les commentateurs redoutent une atténuation de cette tendance si favorable.

Je crois qu’en dépit des turbulences l’année se conclura par des niveaux d’exportation très positifs, surtout pour les modèles d’une valeur à l’exportation supérieure à CHF 3’000-6’000 (USD 3’250-6’500 / EUR 2’450-4’900). Aussi parce que les nouveautés présentées au début de l’année à Genève et Bâle – notamment les « compliquées » – commenceront à être vendues à la fin de cette année. Et le client visé figure à n’en pas douter parmi ceux qui veulent et peuvent, pas parmi ceux qui veulent mais ne peuvent pas.

Bien sûr, comme la presse spécialisée l’a déjà signalé, l’appréciation du franc causera une érosion des marges, sans parler du coût des métaux précieux, qui sera cependant partiellement atténuée par le marketing avec une hausse des prix dans les diverses devises.

Pour le moment, il n’est pas possible de faire des prévisions pour 2012. Nous sommes encore dans une zone prospère où les bénéfices seront à tous les coups inférieurs par rapport à un passé récent mais d’où les pertes devraient être exclues, sauf pour les petits, indépendants ou non, pour qui la distribution est plus problématique que pour les grands groupes.

Etre riches et vivre parmi les riches n’est certes pas une bonne raison pour oublier les pauvres. La responsabilité sociale est un sujet qui commence à intéresser l’univers du luxe et de la Haute Horlogerie.

Invité à Venise à une belle soirée qu’organisait Jaeger-LeCoultre pour présenter un projet caritatif au bénéfice d’Emergency et de l’hôpital pour malades cardiaques que cette ONG gère au Soudan, je réfléchissais de quelle manière notre monde du luxe pourrait, ou peut-être devrait, se faire l’interprète d’une sensibilité pleine de bonne volonté à l’endroit des plus faibles et des plus pauvres. Pas pour en attendre un retour : rien n’est plus méprisable que d’afficher sa charité pour se faire remarquer aux yeux du monde. Mais pour mettre nos capacités de pénétration, de communication et de persuasion au service de causes nobles, efficaces, concrètes, utiles.

Et je me demandais : si les manufactures haut de gamme ou de Haute Horlogerie, au-delà de ce qu’elles font déjà, consacraient un franc par montre vendue à une cause de ce genre, combien d’enfants auraient à manger ? Combien d’infrastructures pourrait-on construire ? Combien de médicaments pourrait-on acheter ?

Un franc, c’est peu. Surtout si on le calcule en pourcent du prix de vente d’une montre. Mais si l’on pense au potentiel qu’une piécette peut avoir sur un monde si vaste et si nécessiteux, on saura peut-être en apprécier le pouvoir et l’importance. Je le disais, ce n’est qu’une idée : si elle était prise en considération, merci. Il suffirait de recourir à la statistique des exportations pour créer un fonds communautaire : un franc donné, c’est énormément de francs et donc d’innombrables bénéfices.

Objectif : éliminer la pauvreté, la faim et la maladie dans le monde, pas seulement dans le tiers monde mais partout où existent des situations de gêne. « Vraiment, Père très saint, il est juste et bon… », récite l’officiant au moment de la consécration : il serait aussi juste et bon de consacrer une petite pièce à une grande cause.

Haut de page