>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

L’héritage de Vacheron Constantin
Visite guidée

L’héritage de Vacheron Constantin

lundi, 21 janvier 2008
Par Florence Noël
fermer
Florence Noël

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Baptisé « Atelier Cabinotiers Commandes Spéciales », le département de création horlogère sur mesure de Vacheron Constantin a été mis en place au début 2007. Une démarche inédite, mais en droite ligne avec les valeurs de la plus ancienne manufacture horlogère au monde.

« Il y a 250 ans, Vacheron Constantin a démarré en vendant des pièces uniques. Nous jouissons donc d’une certaine légitimité dans ce domaine », remarquait à l’époque Juan-Carlos Torres, CEO de la manufacture genevoise. Au cours de son histoire, la société a comblé plus d’un collectionneur averti. A l’instar du célèbre banquier Henry Graves Jr., du roi Fouad d’Egypte ou encore de son fils le roi Farouk, tous propriétaires de garde-temps uniques de la Maison.

Puisant dans son héritage, la compagnie appartenant au groupe Richemont a donc décidé de mettre ses traditions horlogères au service de sa clientèle en conceptualisant la totalité de son désir horloger, qu’il s’agisse d’un cadran, d’une boîte ou même du mouvement développé. Etonnant ? Plutôt stratégique. « Nous avons créé cette structure pour répondre à une demande qui est chaque année plus forte », affirme Juan-Carlos Torres.

Comité d'éthique

Exclusivement proposé à la Maison en l’Ile à Genève, l’atelier comprend une dizaine de personnes travaillant en parallèle avec un comité éthique chargé de vérifier que les demandes correspondent aux valeurs de la marque. « Tout est possible à condition de respecter notre philosophie. Les créations devront ainsi être avalisées par ce comité », note encore le patron de Vacheron Constantin.

Les commandes spéciales de montres sur mesure doivent ainsi répondre à quatre séries de critères : choix du mouvement et de ses complications, choix du boîtier, de l’affichage ainsi que du cadran. Les finitions (chiffres, aiguilles, bracelet etc.) sont également décidées par le client au terme d’un entretien approfondi avec les experts de la manufacture genevoise.

Objectif : créer la montre parfaite pour celui qui la porte. Un processus qui prend du temps. « Actuellement, nous travaillons sur plus d’une dizaine de commandes, dont une devrait aboutir d’ici 2 à 3 ans », souligne Juan-Carlos Torres. Sans oublier le prix : de 30’000 francs à plusieurs millions. A terme, l’atelier Cabinotiers de Vacheron Constantin prévoit de produire 30 à 40 montres exclusives par année.

Haut de page