>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Louis Erard x Alain Siberstein, un triptyque collector...
Nouveautés

Louis Erard x Alain Siberstein, un triptyque collector unique

mercredi, 30 juin 2021
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Louis Erard repousse les lignes de la direction artistique avec un triptyque unique en son genre. Carte blanche a été donnée à Alain Silberstein, qui a conçu une suite de trois montres, comme un tableau en trois volets. Trois fois 178 exemplaires à des prix accessibles.

En 2019, Alain Silberstein revisite Le Régulateur de Louis Erard, modèle historique et emblématique de la marque jurassienne. De cette collaboration naquit une pièce d’exception, éditée en deux fois 178 exemplaires, vendue en quelques heures et immédiatement recherchée sur le second marché, avant même d’être sélectionnée au Grand Prix d’Horlogerie de Genève et de remporter un « Red Dot Award : Product Design 2021 ».

L’année 2021 marque une nouvelle étape de la collaboration entre Louis Erard et Alain Silberstein avec le lancement d’un triptyque. Trois montres œuvres d’art, trois membres d’une même famille qui éclairent de façon inédite la démarche artistique d’Alain Silberstein et la maîtrise de la production horlogère de Louis Erard. Chaque référence est limitée à 178 exemplaires, dont 78 vendus en coffret collection contenant l’ensemble de la capsule et une œuvre digitale signée par l’artiste. Avec un prix public qui tient du défi : entrée à 3’500 francs, coffret à 11’111 francs.

Le triptyque © Louis Erard x Alain Silberstein
Le triptyque © Louis Erard x Alain Silberstein

Le Triptyque Louis Erard x Alain Silberstein réunit trois instruments de lecture du temps, trois pièces signatures avec chacune leurs spécificités : La Semaine, Le Régulateur II, Le Chrono Monopoussoir.

Le triptyque commence par un clin d’œil avec le modèle La Semaine Louis Erard x Alain Silberstein. Ce modèle, trois aiguilles date et jour, est doté de l’ineffable semainier développé par Alain Silberstein et reconnaissable entre tous : les jours ne portent pas des noms, mais des smileys ludiques, petits visages stylisés symbolisant différentes humeurs et rappelant que le temps est un flux, un vécu, une émotion évoluant au fil des jours. Lundi gris, dimanche radieux, au gré des humeurs du porteur.

Semaine © Louis Erard x Alain Silberstein
Semaine © Louis Erard x Alain Silberstein

La pièce centrale est une nouvelle variation du régulateur – Le Régulateur Louis Erard x Alain Silberstein II. La signature du créateur est là encore omniprésente : grande aiguille flèche bleue pour les minutes, triangle rouge pour les heures, petit serpentin jaune pour la seconde. Le temps se lit de manière dissociée, dans une écriture joyeuse, aussi sophistiquée qu’enfantine, avec toute la profondeur artistique et philosophique propre au travail d’Alain Silberstein : jeu de proportions, références au Bauhaus, références à l’histoire de l’horlogerie.

Régulateur II © Louis Erard x Alain Silberstein
Régulateur II © Louis Erard x Alain Silberstein

Le troisième volet du triptyque est un chronographe inédit pour l’artiste invité : Le Chrono Monopoussoir Louis Erard x Alain Silberstein. Heures et minutes centrales, trotteuse du chronographe au centre et compteur 30 minutes à 12 heures. Comme sur le modèle La Semaine, le chronographe monopoussoir intègre la nouvelle aiguille signature des heures imaginée par le créateur : un cercle rouge épinglé d’un triangle.

Chrono Monopoussoir © Louis Erard x Alain Silberstein
Chrono Monopoussoir © Louis Erard x Alain Silberstein
Haut de page