>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Louis Moinet célèbre les pionniers du chemin de fer
Nouveautés

Louis Moinet célèbre les pionniers du chemin de fer

mercredi, 19 juin 2019
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Louis Moinet fête à sa manière les 150 ans du premier chemin de fer qui a relié les côtes atlantique et pacifique des Etats-Unis. La Maison propose ainsi en souscription deux séries limitées de 18 et 69 montres commémoratives Transcontinental.

L’idée de créer un chemin de fer traversant le continent américain, d’un océan à l’autre, date du début du XIXème siècle. Aujourd’hui, avec autant de respect que d’admiration, Louis Moinet rend hommage à ces hommes qui ont voué toute leur énergie et leur savoir-faire à dépasser les limites pour façonner le monde moderne. 150 ans après l’établissement du premier chemin de fer transcontinental, Louis Moinet propose une montre commémorative, destinée aux pionniers de ce nouveau monde dont nous avons hérité. La souscription « Transcontinental by Louis Moinet » est désormais lancée

Ecrin Transcontinental © Louis Moinet
Ecrin Transcontinental © Louis Moinet

Un astucieux automate a été mis au point pour reproduire le système à bielle de « Jupiter » et « 119 », les deux locomotives ayant effectué la jonction de Promontory Summit en 1869. La disposition des essieux comprend un train de deux grandes roues et une petite, qui distillent l’énergie en puissance continue. La bielle motrice la relaie alors aux deux tiges à piston en aluminium anodisé et alésé. Sauf que, surprise, ce n’est pas un piston mais bien la reproduction du fameux « Golden Spike » que le système met en vedette, en mouvement de haut en bas, tels les milliers de clous plantés le long du périple. Les heures et minutes se lisent au centre de la montre, les secondes à six heures, sur un segment figurant le devant d’une locomotive. Le mouvement est mécanique à remontage automatique.

Haut de page