>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Lui c’est Bond et la montre c’est Omega
Histoires de montres

Lui c’est Bond et la montre c’est Omega

mercredi, 03 février 2016
Fermer
Editor Image
Daniel Walpole
Planneur stratégique chez RE-UP

“La connaissance parle, mais la sagesse écoute.”

Jimi Hendrix

S’imprégner de culture et de créativité.

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Qu’il soit en costume pour briller ou en col roulé pour tuer, il y a une chose dont l’espion britannique ne se sépare jamais (sauf, bien sûr, s’il sort de l’eau en maillot aguicheur…) : sa montre. Il s’appelle Bond. James Bond. Et il porte une Seamaster, une Omega Seamaster.

En octobre dernier un certain espion britannique faisait son retour sur grand écran, plus affûté et séduisant que jamais.

Depuis la sortie du premier James Bond en 1962 (James Bond 007 contre Dr No au cas où vous l’ignoriez !), Bond a toujours été le parangon de la mode masculine haut de gamme. Et chacun de ceux qui ont incarné James Bond a marqué son époque : de Sean Connery avec son emblématique smoking blanc à George Lazenby avec ses chemises à jabot.

Mais l’engouement que suscite James ne tient pas tant à l’élégance de sa garde-robe qu’à ce qu’il arbore à son poignet.

En effet, aucun homme de la stature de Bond ne pourrait se permettre de porter un tel costume sur mesure sans la montre de luxe idoine.

Et même si dans le tout premier James Bond son choix a pu se porter sur une Rolex Submariner, durant les vingt dernières années il lui a préféré une Omega – la première étant la Seamaster Diver 300M (dotée d’un somptueux cadran bleu et d’une lunette de plongée assortie) portée par Pierce Brosnan dans sa première apparition à l’écran dans le rôle de l’agent 007 (c’était dans GoldenEye).

Rolex Oyster Perpetual Submariner de 1958 © Sotheby's

Dès lors, dans les sept autres films qui ont suivi, Bond est resté fidèle à Omega, la Seamaster étant souvent le modèle retenu (une façon de rendre hommage à son passé au sein de la Royal Navy, comme indiqué dans le roman original de Ian Fleming).

Seamaster Diver 300M de 1957 © Omega

Dans le dernier film (Spectre), on peut voir M. Bond (non plus Brosnan, mais le plus robuste et fruste Michael Craig) portant une exceptionnelle Seamaster 300, qui bien que très similaire au modèle classique de 1957 conçu pour les plongeurs, a été actualisée pour inclure de nouvelles innovations (elle est notamment équipée du calibre Omega Master Co-Axial 8400, un mouvement révolutionnaire qui résiste à des champs magnétiques supérieurs à 15.000 gauss).

Seamaster Diver 300M portée par Pierce Brosnan dans « Golden Eye » © Omega

Ce qui rend cette montre encore plus singulière,  c’est que pour la première fois Omega propose  à la vente une édition limitée de l’exacte réplique de celle portée par Bond dans Spectre (sauf qu’elle ne pourra pas exploser comme dans le film !). Tandis que ce modèle sera limité à 7007 exemplaires, Omega a aussi choisi de lancer simultanément un autre modèle : une Seamaster Aqua Terra 150M inspirée des armoiries de la famille Bond.

Seamaster Aqua Terra 150M © Omega

Même si nombreux sont ceux qui associent encore Bond avec Rolex (sans doute parce que Fleming indique que Bond avait choisi de porter cette marque dans les derniers romans de la saga), Omega  s’est aujourd’hui intégrée avec succès dans le cadre culturel de la franchise “James Bond”.

Car enfin où en serait Bond aujourd’hui sans son costume Tom Ford, une Aston Martin dans son allée et une Omega à son poignet ?

Vous connaissez la réponse à cette question.

Montres & ...
Les horlogers à la conquête de l’univers
vendredi, 28 avril 2017
Victoria Townsend
9 min de lecture
4
Economie
Exportations horlogères : la croissance est de retour
vendredi, 28 avril 2017
La rédaction
2 min de lecture
3
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5