>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Malte, la puissance de la forme tonneau
Points d'histoire

Malte, la puissance de la forme tonneau

jeudi, 09 février 2017
Fermer
Editor Image
Marie Le Berre
Rédactrice indépendante

“Comment le temps fait-il pour tourner rond dans des horloges carrées ? ”

Quino

« Porter à la connaissance du plus grand nombre des informations qui relèvent d’un secteur par trop méconnu. Vulgariser, au sens propre du terme. »

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Lancée à l’aube du IIIe millénaire et revisitée à l’occasion du 100e anniversaire de la forme tonneau, la collection Malte témoigne du savoir-faire technique comme de la créativité esthétique associés à Vacheron Constantin. La maison y exprime les facettes de son art de manière singulière, en particulier quand elle se plie complètement aux diktats de la forme.

La collection Malte fait naturellement référence à la croix de Malte intégrée au logo Vacheron Constantin, présente sur la quasi-totalité de ses cadrans de montre. Cette célèbre croix est devenue l’emblème de la marque en 1880. Ceux qui ont fait ce choix à l’époque n’ont probablement pas pensé au symbole historique de l’ordre de Malte et aux vertus qu’il représentait mais plutôt à un composant des mouvements mécaniques de forme similaire : une petite roue placée sur le couvercle de barillet pour limiter le degré d’armage du ressort-moteur.

C’est également dans son histoire que Vacheron Constantin a trouvé l’inspiration pour dessiner les contours des montres de la collection Malte. En 1912, alors que la montre-bracelet en était à ses balbutiements, la manufacture a été parmi les premières à s’inscrire en rupture avec la rondeur des montres de poche en adoptant la forme tonneau. Cette union du rectangle et de l’ovale, avec des variations courtes, longues voire fantaisistes, sera largement exploitée tout au long du XXe siècle. Elle deviendra d’ailleurs une caractéristique importante de l’esthétique de la marque qui choisira la forme tonneau pour la montre commémorative de son 240e anniversaire en 1995.

Vacheron Constantin Malte Tourbillon 2000 tourbillon
Vacheron Constantin Malte Tonneau Tourbillon, modèle présenté en l’an 2000.
Collection du IIIe millénaire

Cinq ans plus tard, Vacheron Constantin célèbre l’an 2000 en lançant une première collection Malte. Sous le nom de sa croix emblématique, elle entend créer une collection de référence en revisitant, dans un esprit contemporain, son héritage technique et esthétique. Ce faisant, elle réunit des modèles ronds et des modèles « tonneau » caractérisés par des cornes étagées, en forme d’éventail, une couronne frappée d’une interprétation stylisée de la croix de Malte et des aiguilles facettées de type glaive. En vedette, la Malte Tonneau Tourbillon intègre un mouvement à remontage manuel entièrement conçu et développé pour l’occasion dans les ateliers de la Maison. Sa grande particularité : contrairement à tous les autres mouvements qui animent et animeront la collection, il est lui-même de forme tonneau. Cette création d’exception est d’autant plus caractéristique de l’« esprit » Malte que la cage du tourbillon reprend, pour la première fois, le design de la fameuse croix. En 2003, elle fera l’objet d’une version squelette et en 2008 elle bénéficiera d’une première évolution du boîtier. Lignes plus tendues, cornes plus ramassées et couvre-anses pour parfaire l’intégration du bracelet donnaient un avant-goût de la collection Malte de nouvelle génération.

Vacheron Constantin Malte Tourbillon
Vacheron Constantin Malte Tonneau Tourbillon, modèle présenté en 2008.
Exercices de style

En 2012, cela faisait tout juste 100 ans que la forme tonneau était entrée dans l’histoire de Vacheron Constantin. L’heure était venue d’en faire la caractéristique principale d’une collection, et le choix se porte naturellement sur Malte. Depuis lors, toutes les montres Malte s’inscrivent dans un boîtier tonneau aux lignes raffinées, avec flancs plus incurvés et cornes plus discrètes, en partie dissimulées sous la lunette. Quant au cadran, il est généralement personnalisé par des chiffres romains à 12 h et 6 h. Classique dans l’esprit, contemporaine dans le style, la nouvelle collection se prête à des déclinaisons plus ou moins sophistiquées, adressées aux hommes comme aux femmes. Pour eux, la simplicité est incarnée par un modèle à petite seconde ; pour elles, par des modèles avec ou sans petite seconde rehaussés d’un rang de diamants sur la lunette.

Les montres de forme sont un terrain de prédilection pour les sertisseurs de haut vol.

Côté complications, c’est à nouveau un tourbillon expressément développé à l’interne qui a ouvert la voie. Il a conservé les deux principales particularités de son prédécesseur : la cage-croix de Malte et la forme tonneau du mouvement. Cette dernière demeure une exclusivité à part entière: non seulement elle est toujours réservée à la collection, mais, au sein même de la collection, elle est toujours réservée au prestigieux tourbillon. Nouveau fleuron de la mécanique horlogère, le mouvement de forme a tout naturellement donné lieu à un nouvel exercice de squelettage. Les artisans se sont inspirés de l’architecture pour créer une œuvre délibérément géométrique basée sur le triangle, avec effet tridimensionnel et jeux de clair-obscur.

Vacheron Constantin Malte Haute Joaillerie
Vacheron Constantin Malte Haute Joaillerie, petit modèle présenté en 2015.

Les montres de forme (autres que rondes) sont par ailleurs un terrain de prédilection pour les sertisseurs de haut vol. Chez Vacheron Constantin, où la Haute Joaillerie figure parmi les métiers d’art perpétués avec ferveur – on pensera notamment aux modèles Kalla –, le tonneau de la collection Malte ne pouvait pas échapper à l’exercice. Au sommet de la pyramide, on trouve la Malte Tourbillon et la Malte petit modèle pour dame, entièrement recouvertes de diamants taille baguette selon la technique complexe du serti invisible. Le métal précieux disparaît sous un lit de pierres ajustées une à une pour produire un maximum d’éclat.

Ryan Reynolds Altiplano Piaget
Histoires de montres
Altiplano, reine de l’extra-plat
lundi, 19 décembre 2016
6 min de lecture
9
Audemars Piguet Royal Oak extra-plate
Points d'histoire
La Royal Oak ou la révolution du design
mardi, 19 avril 2016
6 min de lecture
4
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5