>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Marc Hayek: « Les prévisions ne sont plus possibles »
Points de vue

Marc Hayek: « Les prévisions ne sont plus possibles »

mercredi, 05 avril 2017
Fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Rencontré à Baselworld, Marc Hayek, Directeur général de Breguet, Blancpain et Jaquet Droz, fait le point sur « ses » marques dans un environnement toujours morose pour le secteur horloger helvétique. Entretien.

Le rendez-vous annuel avec Marc Hayek, membre de la direction générale du Swatch Group en charge des marques Breguet, Blancpain et Jaquet Droz, fait désormais partie du rituel de Baselworld. L’occasion de prendre le pouls de trois des marques les plus en vue de l’horlogerie suisse.

Quel impact ont eu ces vingt mois de conjoncture difficile ?

Nous n’avons pas touché à la stratégie de base, mais nous avons été davantage à l’écoute du marché, de ses attentes. On constate par exemple depuis bientôt deux ans une évolution très positive des montres féminines, autant chez Blancpain que chez Breguet, dont les ventes dans ce segment de marché sont en hausse d’environ 35 % sur la période. Cela se reflète dans les nouveautés que nous présentons à Baselworld cette année, chez Breguet avec plusieurs déclinaisons dans la gamme Reine de Naples et avec une très technique Tradition Dame 7038. Idem chez Blancpain dans la collection Villeret. Cela dit, il est inutile de se voiler la face. Les marques que je dirige font toutes partie du haut de gamme, le secteur qui a été le plus affecté par la crise. Avons-nous passé le creux de la vague ? Je constate que depuis novembre dernier nous sommes à nouveau sur une tendance positive, voire très positive à partir de janvier. Maintenant, je me refuse à toute prévision. C’est probablement ce qui a le plus changé ces derniers temps. De nos jours, il n’est plus possible de se projeter dans l’avenir. Un seul exemple : avec le Brexit et la chute de la livre, les ventes ont explosé au Royaume-Uni l’an dernier. Mais que va-t-il se passer à la suite de l’attentat survenu près du Parlement ? Les attaques terroristes à Paris sont encore dans toutes les mémoires avec les répercussions que l’on sait sur le tourisme et donc sur nos activités. Tout ce que je peux dire, c’est que, globalement, la Chine va bien, Hong Kong est de retour. Quant à l’Europe et aux États-Unis, nous sommes toujours confrontés à des marchés difficiles.

Quand les temps sont difficiles, les clients achètent la sécurité et la pérennité.
Marc Hayek
Dans ce contexte, la bonne tenue des montres dame est-elle une bonne nouvelle ?

Effectivement. Nous constatons que les montres mécaniques pour dame sont de mieux en mieux acceptées sur des marchés qui, avant, étaient peu réceptifs à ce type de produits. C’est d’ailleurs une caractéristique assez générale qui concerne les marques de Haute Horlogerie et pas seulement pour leurs nouveautés. L’intérêt est de plus en plus marqué pour les pièces mécaniques sur l’ensemble du catalogue. On remarque en outre qu’en temps de crise les femmes sont nettement moins hésitantes que les hommes dans leurs actes d’achat. Il en résulte de meilleures ventes pratiquement partout.

En est-il de même avec l’horlogerie vintage ?

Quand les temps sont difficiles, les clients achètent la sécurité et la pérennité. En ce sens, les modèles porteurs d’une histoire ont toutes les chances de répondre à ces attentes. Comme on l’a vu, cette tendance n’a pas été sans influencer l’offre des marques depuis deux à trois ans. On observe d’ailleurs le même engouement pour des pièces des années 1960 et 1970. Le marché des montres de seconde main est ainsi en pleine explosion. Personnellement, je trouve cela plutôt « sympa ». Chez Blancpain, nous sommes d’ailleurs parfaitement en phase depuis 2003 lorsque nous avons relancé la Fifty Fathoms, une montre des années 1950. Idem chez Breguet avec la Type XX.

Blancpain Fifty Fathoms
Vous avez pourtant choisi la collection Marine pour lancer votre modèle phare de l’année à grande complication, soit la Marine 5887 ?

Après les lignes Classique et Tradition, nous devions retravailler cette collection très importante pour Breguet qui, rappelons-le, a été nommé horloger de la marine royale par Louis XVIII en 1815. On retrouve dans cette pièce notre tourbillon extra-plat, signature de la marque, mais aussi une équation du temps marchante couplée à un quantième perpétuel avec réserve de marche, une combinaison de complications tout à fait singulière mais qui me tenait à cœur. Pour moi, la collection Marine, plus que toute autre, doit symboliser l’esprit pionnier de Breguet et donc accueillir les principales avancées techniques de la marque. À l’époque, de grands progrès ont été réalisés en horlogerie grâce aux recherches sur les chronomètres de marine, des instruments indispensables à l’époque pour déterminer la longitude en mer.

Breguet Marine Equation Marchante
Breguet Marine Equation Marchante
Depuis deux ans, on constate pourtant une sensibilité accrue aux prix…

C’est vrai. Mais en parallèle on voit que les pièces ultra-compliquées et ultra-chères ont à nouveau un certain succès auprès des collectionneurs. Or ce type de montre reste un segment important pour Breguet. Nous continuons donc dans cette voie mais peut-être avec un nombre de références moins important sur un même modèle.

Qu’en est-il de Jaquet Droz, une marque de niche ?

En quantité, nous ne pouvons pas nous plaindre, mais le prix moyen a chuté. Nous avions une trop forte dépendance vis-à-vis des « grosses » pièces comme les automates, un segment évidemment très volatil. C’est pourquoi nous cherchons aujourd’hui à pousser les montres qui permettent de faire du volume tout en maintenant nos marges.

Haut de page
H
Economie
Horlogerie suisse en septembre 2017 - Le redressement s'est poursuivi
jeudi, 19 octobre 2017
La rédaction
2 min de lecture
Modes & Tendances
Les célébrités et leurs montres : le guide complet
jeudi, 19 octobre 2017
11 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5