>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Matériaux high tech pour la Richard Mille RM 21-01...
Nouveautés

Matériaux high tech pour la Richard Mille RM 21-01 Tourbillon Aérodyne

mardi, 11 mai 2021
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Richard Mille fait naître des modèles dont la précision, la légèreté, la résistance et la fiabilité sont liées aux matériaux utilisés. La nouvelle RM 21-01 Tourbillon Aérodyne répond en tous points à cette recherche, puisant son inspiration dans l’univers de l’aéronautique.

Richard Mille présente sa dernière version innovation pour l’habillage de la RM 21-01. La structure complexe du boîtier en or rouge 5N est renforcée par une ossature externe en Carbone TPT® pour la lunette et les piliers. Ce matériau composite, à la fois léger et résistant, est obtenu en superposant des centaines de couches de fibres de carbone via un procédé automatisé qui modifie l’orientation de 45° entre chaque couche puis est chauffé à 120 °C dans un autoclave avant d’être usiné au micron près. On retrouve le Carbone TPT® au cœur de la platine, conjugué cette fois à une structure orthorhombique alvéolée – exprimant les concepts d’air – en HAYNES® 214® traitée PVD bleu, une première pour la marque. Cet alliage nickel-chrome-aluminium-fer est principalement réservé à une utilisation dans des environnements thermiques dépassant les 955°. Sa résistance optimale à l’oxydation haute température permet un moulage et un assemblage classiques, le rendant particulièrement adapté aux chambres de combustion. Cette platine offre ainsi une rigidité incomparable, un coefficient de dilatation thermique extrêmement bas et une résistance exceptionnelle à la torsion.

RM 21-01 Tourbillon Aérodyne © Richard Mille
RM 21-01 Tourbillon Aérodyne © Richard Mille

Pour la construction des ponts, les constructeurs mouvements Richard Mille ont opté pour le titane grade 5, un alliage de titane-aluminium-vanadium biocompatible utilisé dans l’industrie aérospatiale, offrant une grande rigidité et une excellente résistance à la corrosion. Constitués de quatre bras sur une assise circulaire ajourée et cerclée d’or, les ponts de barillet et de tourbillon, placés dans le creuset central de la platine, offrent des propriétés mécaniques idéales à la rotation de ces parties mobiles du mouvement, non sans laisser s’exprimer toute la beauté du tourbillon. Ce calibre est terminé avec un traitement PVD en or rouge 5N pour rehausser les contrastes créés par le boîtier et affirmer le caractère de cette mécanique aérienne.

RM 21-01 Tourbillon Aérodyne © Richard Mille
RM 21-01 Tourbillon Aérodyne © Richard Mille

Le cadran en verre saphir assure une transparence totale sur la construction du calibre RM21-01 à remontage manuel. En lieu et place du chiffre 11, on trouve l’indicateur de la réserve de marche de 70 heures et à l’emplacement du chiffre 1, l’indicateur de couple. Celui-ci permet de visualiser instantanément la tension du ressort-moteur du barillet et optimiser ainsi le fonctionnement du mouvement. À 4 heures, on remarque le sélecteur de fonctions commandé par le poussoir central intégré à la couronne en Carbone TPT® et or rouge 5N avec un joint de même matière que le bracelet en caoutchouc blanc. D’une simple pression, on passe de la position neutre (N) au remontage (W) et à la mise à l’heure (H) de la montre.

Haut de page