>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

McLaren et Richard Mille font à nouveau des étincelles
Nouveautés

McLaren et Richard Mille font à nouveau des étincelles

vendredi, 28 mai 2021
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Cette édition limitée à 106 montres renvoie aux 106 hypercars Speedtail, la voiture de route la plus rapide jamais fabriquée par McLaren Automotive. Au menu : indicateur de réserve de marche, date surdimensionnée et sélecteur de fonctions sur un tourbillon automatique maison.

Alors que Richard Mille entame la cinquième année de son partenariat avec McLaren Automotive, fabricant britannique de supercars, les deux marques sont ravies de présenter la RM 40-01 Tourbillon Automatique McLaren Speedtail, fruit de leur dernière collaboration – la plus ambitieuse à ce jour. Son nom le laisse clairement entendre, cette montre rend hommage à l’une des voitures de route les plus rapides, les plus perfectionnées et les plus surprenantes produites par McLaren Automotive : la très futuriste Speedtail.

RM 40-01 Tourbillon Automatique McLaren Speedtail © Richard Mille
RM 40-01 Tourbillon Automatique McLaren Speedtail © Richard Mille

Imitant la forme d’une goutte d’eau, reconnue comme la forme naturelle la plus aérodynamique, la Speedtail, voiture de route trois places et troisième née de la gamme Ultimate de McLaren, est le summum de l’hypercar aux lignes fuselées. Avec sa motorisation hybride fournissant une puissance de 1’070 chevaux, la Speedtail parcourt à plein régime 112 mètres par seconde, affichant une vitesse maximale de 402 km/h qui en fait aujourd’hui la voiture de route la plus rapide de McLaren. Le dessin de la RM 40-01 Tourbillon Automatique McLaren Speedtail reflète la même quête incessante de performance aérodynamique que McLaren. En raison de la complexité sans précédent de la conception, cinq prototypes ont été nécessaires avant de parvenir à la forme optimale. Son épaisseur est bien plus importante à 12 heures qu’à 6 heures. La lunette et le fond du boîtier en titane sont donc unis par une carrure en Carbone TPT® soutenue par des piliers en titane de tailles différentes.

La protection du mouvement a conduit Richard Mille à mettre au point un verre supérieur unique doté d’un triple rayon prenant en compte le rétrécissement progressif et l’épaisseur de la lunette. Cette seule pièce a nécessité 18 mois de développement. Le bracelet arbore lui aussi un style asymétrique unique. Sa version en caoutchouc a été fabriquée grâce au procédé spécial Vulcolor® conçu par Biwi SA qui en permet le surmoulage. Visible à 6 heures sur le mouvement, la bande orange, couleur emblématique de McLaren, prolonge son tracé le long du poignet.

RM 40-01 Tourbillon Automatique McLaren Speedtail © Richard Mille
RM 40-01 Tourbillon Automatique McLaren Speedtail © Richard Mille

Le mouvement CRMT4, qui anime la RM 40-01, présente pour la première fois dans un tourbillon maison, un indicateur de réserve de marche ainsi qu’un guichet de date surdimensionné et un sélecteur de fonctions. Fidèle à sa quête perpétuelle de perfection, la marque a développé trois systèmes de réserve de marche avant d’arriver à la version définitive. Au total ce sont donc 8’600 heures de développement, en grande partie dédiées à la l’extrême finalisation des détails, qui ont été consacrées à l’architecture du mouvement pour placer la RM 40-01 sur la première marche du podium des montres « Swiss Made ».

Haut de page