>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Milan 2015
Points de vue

Milan 2015

Monday, 11 May 2015
fermer
Editor Image
Franco Cologni
Président du Comité Culturel de la FHH

“Le talent nécessite toujours de l’effort, de l’engagement, des heures passées à perfectionner un geste qui devient, jour après jour, un don.”

Entrepreneur dans l’âme, Franco Cologni, pourtant homme de lettres, s’est rapidement lancé dans les affaires pour devenir un personnage clé du groupe Richemont.

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Au cours de la cérémonie d’inauguration de l’Expo Milano 2015, le chœur a introduit une superbe variante dans l’hymne italien. Alors que le texte original disait : « Formons un bataillon / nous sommes prêts pour la mort », les enfants et leurs parents qui l’ont entonné le 1er mai chantaient en revanche « Nous sommes prêts pour la vie ». Une perspective accentuée par le président du Conseil Matteo Renzi, qui a ajouté, en déclarant l’exposition ouverte : « Aujourd’hui commence le demain d’un pays qui a soif de futur. »

Cette soif de futur est clairement perceptible aujourd’hui à Milan. Elle se manifeste surtout à travers les initiatives de la vraie force motrice de cette décennie : la société civile. Les institutions sont lentes, mais les citoyens, eux, ont une capacité de réaction et d’organisation stupéfiante.

Trois exemples, plus un

1. Tout de suite après l’ignoble agression des « black blocks », qui, en barbares, ont mis à feu le centre de la ville, les Milanais sont descendus dans la rue pour nettoyer : aidés par la commune, certes, mais équipés de chiffons, de balais et de solvants pour rendre, incontinent, à la ville la dignité et la sobre beauté qui lui sont propres. Ils n’ont pas attendu des procédures à n’en plus finir : ils ont retroussé leurs manches et nettoyé, montrant ainsi leur respect des biens publics.

La créativité, l’engagement et le dévouement peuvent mener à un succès qui passera à l’histoire.

2. Le 30 avril, le grand maître de la mode italienne, Giorgio Armani, a fêté les 40 ans de sa marque en inaugurant un espace muséal et documentaire consacré à sa carrière, à ses collections, à sa créativité. Au prix d’un investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros, le « roi Giorgio » a restructuré un entrepôt de Nestlé et l’a transformé en un lieu qui, bien sûr, célèbre son génie mais démontre aussi que la créativité, l’engagement et le dévouement peuvent mener à un succès qui passera à l’histoire.

3. Le 2 mai s’est tenue la conférence de presse de présentation du nouveau siège de la Fondation Prada. Dans une distillerie des années 1910, Rem Koolhaas a créé des espaces merveilleux, en mesure d’abriter jusqu’à 10 expositions à la fois. Un cinéma, un bar, une « académie pour les enfants » et une bibliothèque complètent le tableau. Ce sont des investissements importants qui ont incité la Fondation Prada et ses 20 ans d’activité à dénicher de nouveaux lieux pour s’ouvrir au débat : pas un de ces palais du pouvoir, verrouillés et sous étroite surveillance, mais une agora de l’art et de la culture.

Le temps est la véritable énergie qui fait avancer la vie.

Le pouvoir de la culture s’affiche depuis toujours au cœur même de la ville de Milan, au palais de la Veneranda Biblioteca Ambrosiana, créée au xviie siècle par le cardinal Federigo Borromeo : gardien du Codex Atlanticus et d’autres textes précieux de Léonard de Vinci, ce musée – parmi les plus prestigieux du monde – abrite deux mois durant l’exposition « La Conquista del Tempo » (« La Conquête du Temps »). Mise sur pied par la Fondation de la Haute Horlogerie dans le cadre de l’Expo 2015, elle rappelle et souligne une fois de plus combien le temps est la véritable énergie qui fait avancer la vie et combien « conquérir » le temps a toujours conduit à de nouvelles conquêtes de la civilisation. Un message qui sera partagé par des milliers de visiteurs chaque semaine.

Tout cela se passe à Milan. Tout cela se passe grâce au courage, à la vision et à l’orgueil de citoyens, normaux ou particuliers, qui ont compris que la beauté ne naît que lorsqu’on se retrousse les manches et que l’on s’implique en personne, sans attendre l’aide de quiconque, sans mettre la faute sur quiconque. Un état d’esprit qui, espérons-le, durera au-delà des six mois de l’Expo.

Haut de page