>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Minute, papillon !
Nouveautés

Minute, papillon !

mercredi, 30 novembre 2016
fermer
Editor Image
Marie Le Berre
Rédactrice indépendante

“Comment le temps fait-il pour tourner rond dans des horloges carrées ?”

Quino

« Porter à la connaissance du plus grand nombre des informations qui relèvent d’un secteur par trop méconnu. Vulgariser, au sens propre du terme. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Après le quantième de saison, le module 24 heures, l’affichage rétrograde et une conjugaison automate-sonnerie, Van Cleef & Arpels libère la poésie du papillon pour mieux attraper notre cœur avec cet automate qui s’anime en prenant, littéralement, de la hauteur.

Van Cleef & Arpels est entrée dans le monde des complications horlogères sans en avoir l’air, pour mieux raconter ses histoires, quitte à ce que le public ne comprenne pas comment. Depuis 2006, on a vu défiler les saisons, des étoiles de l’opéra, des monuments de Paris, des coccinelles ou des oiseaux de paradis. On a vu une fée jouer de sa baguette magique et d’une de ses ailes, des amoureux se rejoindre sur le pont des Arts ou se lancer des messages entre la tour Eiffel et Notre-Dame, des papillons voleter autour d’un arbre…

Van Cleef & Arpels Lady Arpels Papillon Automate
Van Cleef & Arpels Lady Arpels Papillon Automate: Boîtier en or blanc serti de diamants, 38 mm de diamètre, fond orné de gravures. Mouvement mécanique à remontage automatique, module automate exclusif. Décor en émail plique-à-jour, émail paillonné, émail champlevé, saphirs et diamants. Bracelet en alligator bleu, boucle ardillon en or blanc sertie de diamants. Édition numérotée.

Aujourd’hui, c’est un nouveau papillon qui s’invite à la fête. Au sein de la Lady Arpels Papillon Automate, dévoilée en avant-première du SIHH 2017, c’est donc un papillon bleu qui repose sur une fleur dessinée au fond du boîtier et qui déploie ses ailes en hauteur. Elles battent en rasant le verre saphir de la montre, dans un espace creusé à gauche de l’affichage des heures et des minutes.

Le papillon bat des ailes de manière aléatoire, automatiquement ou à la demande.
Vols aléatoires

Ce papillon-automate développé en exclusivité pour Van Cleef & Arpels fait l’objet de quatre demandes de brevet. Il bat des ailes de manière aléatoire, automatiquement ou à la demande :
• Quand la montre est au repos, le papillon s’anime à intervalles irréguliers, 19 fois en l’espace d’une heure. Les battements varient de deux à cinq en fonction de l’énergie disponible.
• Quand la montre est portée, le rythme s’accélère. Les déclenchements, liés aux mouvements de la masse oscillante du calibre automatique, dépendent de ceux du poignet. On peut atteindre les 19 fois en seulement une demi-heure.
• On peut également déclencher les battements à la demande, en utilisant le bouton-poussoir placé à 8 h sur la carrure de la montre.
• En bonus, le papillon permet de contrôler la réserve de marche. Si l’on remonte la montre manuellement par la couronne, il se met à battre des ailes en continu et s’arrête quand la charge est complète.

SIHH Van Cleef & Arpels Lady Arpels Papillon Automate
SIHH Van Cleef & Arpels Lady Arpels Papillon Automate
Nature Enchantée™

La Lady Arpels Papillon Automate s’inscrit dans la Nature Enchantée™, un univers cher à Van Cleef & Arpels. Le décor fait appel à plusieurs métiers d’art réunis dans les ateliers de la maison à Meyrin, dans le canton de Genève en Suisse. Les artisans ont dû collaborer comme jamais auparavant avec les horlogers, afin de se conformer aux contraintes de construction et de poids liées à la nature de la montre à automate.

Van Cleef & Arpels Lady Arpels Papillon Automate
Van Cleef & Arpels Lady Arpels Papillon Automate

Le papillon, dont les ailes sont réalisées en émail plique-à-jour, une technique qui produit de la transparence, s’élève sur une fleur sculptée dans de la nacre. En arrière-plan, une lune en émail paillonné, scintillant grâce à l’insertion d’une feuille d’argent, se reflète dans l’eau composée de saphirs bleus, mauves et violets. Les grains qui sertissent les pierres de différentes tailles sont colorés de peinture céramique pour mieux se fondre dans le décor. Pour les fleurs et le feuillage, on a eu recours à des diamants, de l’émail champlevé, déposé dans des cavités préalablement creusées, et de l’émail plique-à-jour particulièrement sophistiqué. Les artisans ont développé un procédé spécifique pour créer les feuilles en courbes qui forment des arches aériennes à la surface de la scène. Quant au fond du boîtier, il est agrémenté de gravures sur de l’or, sur du verre saphir et sur la masse oscillante.

Haut de page