>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Miss Audrey et Monsieur Bovet ou l’art de la convertibilité...
Nouveautés

Miss Audrey et Monsieur Bovet ou l’art de la convertibilité chez Bovet

jeudi, 04 octobre 2018
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Le système Amadéo développé par Bovet permet convertir une montre-bracelet en montre de table ou montre de poche. Les modèles Miss Audrey et Monsieur Bovet, personnalisables au niveau des peintures miniatures du cadran ou de la gravure du boîtier, en offrent une excellente démonstration.

Sept années auront été nécessaires à Pascal Raffy et aux techniciens de Bovet pour développer le système Amadéo. Cet ingénieux mécanisme breveté permet de convertir son garde-temps par de simples manipulations. En pressant simultanément sur les deux cabochons situés aux extrémités de la bélière, le brin supérieur du bracelet se dégage. Une fois retiré, il libère la lunette de fond, qui s’ouvre avec aisance et dégage le second brin. Il suffit ensuite de retourner le garde-temps et replacer le bracelet pour le porter sur son autre face. Une fois le bracelet enlevé, le garde-temps peut également se disposer en montre de table, la lunette arrière entrouverte lui servant de support. Troisième transformation, une fois le bracelet enlevé et la lunette de fond refermée, le boîtier peut, par pression sur les cabochons de la bélière, s’attacher à une chaîne ou un sautoir et devenir respectivement, montre de poche ou pendentif.

Miss Audrey © Bovet 1822
Miss Audrey © Bovet 1822
Miss Audrey

Son diamètre de 36 mm est façonné dans l’acier afin de garder sa légèreté lorsqu’elle est portée en pendentif. Miss Audrey est animé par un mouvement mécanique à remontage automatique logé dans un boîtier rehaussé d’une lunette et d’une bélière serties de diamants. Le cadran est ouvert d’un guichet de date à 6 h. Les heures et les minutes sont indiquées par deux aiguilles serpentines et les quarts sont ponctués d’index sertis diamants. Miss Audrey est présenté sur un bracelet satin et avec un sautoir, permettant de porter le garde-temps en pendentif.

Miss Audrey © Bovet 1822
Miss Audrey © Bovet 1822
Monsieur Bovet

Animé du calibre Maison Virtuoso II à spécialités horlogères, il affiche heures et minutes de face et de dos comme les secondes brevetées pour leur double affichage coaxial. En effet, les secondes se lisent de chaque côté du mouvement en partageant le même axe alors que leur sens de rotation est inversé. Une prouesse qui trouve toute sa légitimité lorsqu’elle s’applique au boîtier convertible Amadéo d’un Monsieur Bovet. La première face propose un cadran des heures et des minutes excentré à 12 h, laissant apparaître la construction du mouvement. La cage de secondes placée à 6 h complète cet axe vertical en affichant une triple aiguille dont chacun des bras parcourt successivement les 120° de la graduation de son cadran. La roue de grande moyenne et son pont visibles à 4 h répondent en miroir au balancier-spiral et à son coq alors que l’indicateur de réserve de marche trouve sa place à 10 h. La deuxième face propose un cadran guilloché « éventail » – dessin propre à Bovet et réalisé dans sa Manufacture de Cadrans – alors que le compteur des secondes positionné à 6 h, est mis en lumière par une finition satinée.

Monsieur Bovet © Bovet 1822
Monsieur Bovet © Bovet 1822
Art de la personnalisation

Au 19ème siècle déjà, Edouard Bovet proposait des personnalisations qui firent la renommée de Bovet. Rares sont les Maisons aujourd’hui qui ont su sauvegarder ces métiers d’art et Bovet est de celles-ci. Les cadrans pleins de Monsieur Bovet et de Miss Audrey conviennent parfaitement à la peinture miniature comme les carrures, lunettes ou bélières se prêtent à la gravure ou au sertissage. Des arts réalisés par les artisans de la Maison selon les souhaits des collectionneurs.

Haut de page