>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Montblanc Collection 1858
Nouveautés

Montblanc Collection 1858

Friday, 04 December 2015
Communiqué de presse
9 min de lecture

La collection 1858 de Montblanc, dévoilée au salon SIAR 2015, rend hommage à la manufacture créée sous le nom Minerva en proposant des montres contemporaines assorties de citations classiques et inspirées des chronomètres conçus tout au long de son histoire vieille de 157 ans.

C’est du chronographe à monopoussoir conçu par la manufacture au cours des années 30 pour permettre de mesurer précisément le temps que le nouveau chronographe à tachymètre Montblanc 1858 s’est inspiré. Orné d’un boîtier or rouge 18 carats aux cornes incurvées, la finition de son calibre à remontage manuel est strictement conforme aux normes de la haute horlogerie. Les finitions luxueuses de cet instrument de chronométrage restituent l’esprit des années 30 et des progrès techniques ayant marqué cette période, notamment par l’intégration de caractéristiques d’époque telles que la couronne biseautée et son bouton-poussoir coaxial et un cadran noir aux gros chiffres arabes luminescents muni d’un tachymètre.

L'héritage Minerva

La prestigieuse manufacture Minerva, fondée à Villeret dans la vallée de Saint-Imier en 1858, fait désormais partie intégrante de la manufacture horlogère de Montblanc. Sa grande spécialisation est reconnue au sein de la profession, ses chronographes et ses chronomètres sportifs mesurant des fractions de temps avec une précision chronométrique. Le calibre 13.20, inauguré au début des années 20, est l’une des créations emblématiques de Villeret, devenant l’un des mouvements chronographes de premier plan, développé spécialement pour les montres-bracelets. Le compteur mécanique, précis au centième de seconde et qui vit le jour en 1936, est également remarquable. C’est cette passion de la mesure exacte du temps, doublée d’une maîtrise absolue des diverses fréquences horlogères avec en prime la capacité de fabriquer ses propres balanciers et ressorts spiraux, qui a permis à Minerva de démontrer son expertise dans le domaine de l’horlogerie auprès de professionnels exigeants. Montblanc est fière de cet héritage et prolonge à présent cette tradition en créant de nouveaux calibres d’excellente qualité à l’aide des méthodes traditionnelles auxquelles elle a toujours été fidèle.

Montblanc souhaite s'inspirer de sa riche histoire de 157 ans pour façonner de nouvelles pièces.
L'inspiration derrière la conception des pièces

En perpétuelle quête de perfection horlogère, Montblanc souhaite s’inspirer de sa riche histoire de 157 ans pour façonner de nouvelles pièces.

C’est ce principe qui a conduit Montblanc, dans le cadre de sa collection Montblanc 1858, à réinterpréter un chronographe conçu par la manufacture Minerva dans les années 30. Ce côté vintage se manifeste par les dimensions du boîtier or rouge de 18 carats du modèle contemporain. La couronne de remontoir comprenant le bouton-poussoir du chronographe évoque aussi les facettes striées des montres d’époque. Sa forme maniable et ergonomique permettait aux pilotes de la remonter facilement en vol sans retirer leurs gants. Pour retranscrire fidèlement cet aspect vintage, la conception, la construction et la couleur du cadran sont très similaires à celles des chronographes produits pour les pilotes, les hommes au sol et les aventuriers de l’époque. Les cadrans des montres de la collection Montblanc 1858 sont ornées du logo Montblanc historique utilisé à cette époque, et les chiffres et les aiguilles luminescentes sont une reproduction parfaite de celles du modèle ayant servi d’inspiration. Seule la minuterie en chemin de fer autour du cadran bicompax du chronographe est légèrement différente, cet instrument servant à la mesure des petits fragments de temps étant pourvu d’un tachymètre sur le bord de la minuterie en chemin de fer finement tampographiée. Dans l’ensemble, l’esthétique vintage et la bonne visibilité nocturne retranscrivent bien l’esprit d’aventure des créations de la collection Montblanc 1858.

Chronographe tachymètre Montblanc 1858 (ident. 112637)

Le boîtier or rouge 18 carats de 44 mm de diamètre comporte des arrondis inspirés du chronographe de 1930. Tout comme le modèle original des pilotes, les cornes sont fines et incurvées. Les lignes et courbes typiques de cette époque permettent à la carrure, d’une profondeur de seulement 13,15 mm, de suivre les courbes naturelles de l’avant-bras et de reposer confortablement sur n’importe quel poignet. Dans le même esprit, la corne a été élargie à 20 mm pour que l’ensemble soit cohérent par rapport aux proportions d’origine. Pour mieux mettre en évidence le caractère historique de cette montre en édition limitée produite à 100 exemplaires, la couronne de remontoir biseautée sur laquelle figure le bouton-poussoir du chronographe a été conservée, ainsi que la lunette fine et ronde pour que la surface du cadran soit aussi grande que possible.

La conception d'une grande simplicité de cette montre témoigne de l'esprit d'aventure du modèle original, ici amélioré.
Un cadran clair et inspiré

Le grand cadran bicompax, exceptionnellement clair, est pourvu de gros chiffres arabes et d’aiguilles de type « cathédrale » avec finition Super-LumiNova®*. Constituée d’un matériau non-radioactif offrant un éclairage prolongé, la montre est utilisable de nuit comme de jour. L’affichage est constitué de deux compteurs, l’un affichant continuellement les secondes (situé à 9 heures), et l’autre affichant les minutes écoulées depuis la mise en route de la complication du chronographe. Le fond du cadran en noir profond, sur lequel figure l’emblème Montblanc historique, est également pourvu d’une minuterie en chemin de fer avec un tachymètre pour mesurer la vitesse en chronométrant par kilomètre. La conception d’une grande simplicité de cette montre témoigne de l’esprit d’aventure du modèle original, ici amélioré.

Le calibre exceptionnel de la manufacture

Le calibre du chronographe à monopoussoir, pourvu d’un remontage manuel MB M16.29, est de la même taille qu’une montre de poche – visible à travers la face arrière du boîtier transparent en saphir – et tire son inspiration du mouvement chronographe d’origine, le calibre 17.29, conçu par Minerva en 1929. Ses composants sont par conséquent très similaires. Tout comme le chronographe historique ayant servi de modèle à ce produit contemporain et vintage, la roue à colonne, activée par bouton-poussoir, est intégrée à la couronne de remontoir. À travers la face arrière transparente du boîtier, il est également possible d’apercevoir l’emblématique pont du chronographe en « V », gravé et protégé par Minerva depuis 1912. Tous les éléments, y compris le barillet du grand balancier de réglage à vis de type « col de cygne », sont pourvus de nombreuses côtes de Genève et de contre-dépouilles biseautées à la main dans la plus pure tradition de la haute horlogerie. Le couplage horizontal de cette pièce classique comporte un levier maintenant les marteaux du chronographe, avec en finition une petite flèche, la signature visuelle de Minerva. Ce mécanisme résolument classique, assemblé, ajusté et fini à la main dans la manufacture Villeret en conformité avec les normes les plus strictes de la profession, comporte 252 composants, présente une profondeur de 6,30 mm et oscille à 18 000 vibrations par heure, une fréquence traditionnelle rappelant les battements du cœur pour une autonomie de 50 heures.

Montblanc 1858 Small Second
Édition spéciale Montblanc 1858 Small Second (ident. 113860)

La collection Montblanc 1858 inaugurée au salon SIAR 2015 comporte également un modèle en acier inoxydable de 44 mm. Cette version contemporaine, dont la conception suit les codes des chronographes historiques produits par Minerva, indique les heures et les minutes avec une petite trotteuse à 6 heures. Tout comme les anciens modèles, cette création activée par un calibre à remontage manuel est pourvue d’une couronne de remontoir dont les proportions sont idéalement adaptées à une utilisation quotidienne. Dans le même esprit, ses cornes fines et incurvées suivant les courbes naturelles du poignet, d’une conception à la fois pure et solide, rendent cette création particulièrement agréable à porter. Cette nouvelle montre de style vintage est pourvue d’un bracelet en alligator noir avec surpiqure sellier écrue, avec attache par boucle ardillon au poignet. Cette édition limitée de 858 pièces rend hommage à la création de Minerva en 1858.

Un cadran vintage

Pour les amateurs d’horlogerie traditionnelle, cette montre est pourvue d’une lunette fine optimisant la visibilité du cadran de jour comme de nuit. Les gros chiffres arabes et les aiguilles de type « cathédrale » avec finition Super-LumiNova®* beige, un matériau non-radioactif offrant un éclairage prolongé, permettent une totale visibilité la nuit. Pour mieux souligner le côté rétro en plus de l’apparence ancienne de la peinture luminescente, les secondes sont affichées dans un cadran auxiliaire à 6 heures conformément aux tendances des années 30 pour ce type d’instrument.

Un calibre précis et efficace

Dans l’esprit des modèles utilisés par les pilotes lors de leurs missions aériennes, le MB 23.03 à calibre à remontage manuel est à la fois simple et efficace. Ce mouvement, d’un diamètre important de 37,2 mm, rappelle la beauté des mouvements des montres de poche. Pourvu de 17 bijoux et offrant 46 heures d’autonomie une fois le barillet entièrement remonté, le balancier de ce mouvement oscille à 21 600 vibrations par heure. Les finitions visibles à travers la face arrière transparente du boîtier, notamment les vis bleutées, sont conformes à l’esprit des modèles produits dans les années 30.

Haut de page