>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Montblanc lance les montres de la collection Villeret 1858...
Economie

Montblanc lance les montres de la collection Villeret 1858 à Beverly Hills

Wednesday, 30 June 2010
Par Meehna Goldsmith
fermer
Meehna Goldsmith

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Même si les nouvelles idées et tendances naissent dans des villes telles que Londres, Tokyo ou New York, c’est sur Rodeo Drive, à Beverly Hills, que se joue le succès d’un produit.

«Ce sont nos clients de Beverly Hills qui donnent les nouvelles tendance pour le monde entier, explique Wael El Saadi, le nouveau directeur de la boutique Montblanc de Beverly Hills. Bon nombre d’entre eux sont passionnés de montres et très au fait des innovations dans l’univers de la Haute Horlogerie.» Depuis sa fondation en 1906, Montblanc s’est forgé une renommée fondée sur l’excellence de ses instruments d’écriture. Le nom de la marque est ainsi immanquablement associé aux stylos haut-de-gamme. Cette perception à l’échelle internationale s’avère un énorme avantage pour la société. Néanmoins, Montblanc reste si étroitement liée à cette catégorie de produits qu’il lui est difficile de susciter l’attention du public dans un autre domaine, notamment dans la sphère de la Haute Horlogerie dont la clientèle est particulièrement circonspecte et difficile à satisfaire.

Wael El Saadi, nouveau directeur de la boutique Montblanc de Beverly Hills © Meehna Goldsmith
Wael El Saadi, nouveau directeur de la boutique Montblanc de Beverly Hills © Meehna Goldsmith
Un concurrent sérieux dans le monde de l’horlogerie

Montblanc a néanmoins souhaité intégrer le cercle très fermé de la Haute Horlogerie. Pour la soutenir dans son effort, la société mère Richemont a acquis en 2006 la marque historique Minerva pour l’offrir à Montblanc. Sans attendre, Minerva et Montblanc ont uni leurs ressources pour fonder l’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie, dont les efforts ont culminé avec le lancement de la première collection Montblanc Villeret 1858 à l’occasion du SIHH 2007. La collection est composée de quatre modèles en platine, or blanc et or rouge, exécutés en séries limitées respectivement à 1, 8 et 58 exemplaires, en hommage à l’année de la fondation de Minerva. Certains connaisseurs rechignent toujours à mettre Montblanc sur un pied d’égalité avec Patek Philippe, Vacheron Constantin ou Audemars Piguet, dont le prestige n’est plus à démontrer (aussi bien en termes de qualité que de prix). En outre, les fidèles de la marque Minerva ont du mal à accepter la nouvelle signature sur le cadran d’une montre renfermant un mouvement Minerva et voient Montblanc comme un usurpateur.

Les sceptiques seront davantage convaincus par les négociations qui ont précédé le rachat de Minerva par Montblanc. «Nous avons réalisé que nous partagions avec Montblanc les mêmes valeurs ainsi que la même foi envers l’artisanat, la qualité et l’élégance », souligne Florian Brossard, constructeur de mouvements et membre de l’équipe technique de l’Institut. Florian Brossard a intégré Minerva en 2001 et a ainsi pu apprendre son métier avec Demetrio Cabbidu, actuel directeur technique au bénéfice d’une expérience de plus de 40 ans dans l’industrie horlogère suisse. Selon Florian Brossard, cette alliance s’est avérée particulièrement opportune comme le souligne le lancement en 2008 du Montblanc Star Nicolas Rieussec, le premier chronographe entièrement fabriqué en interne par Montblanc : « les 150 années d’expérience et de savoir-faire de Minerva, particulièrement dans le domaine des chronographes et de la mesure du temps, complètent idéalement le développement des montres Montblanc.»

Meehna Goldsmith, Florian Brossard et l'équipe de la boutique Montblanc de Beverly Hills © Meehna Goldsmith
Meehna Goldsmith, Florian Brossard et l'équipe de la boutique Montblanc de Beverly Hills © Meehna Goldsmith
La signature Montblanc : un véritable sésame

La collection Villeret reflète objectivement toute la beauté, la complexité et le savoir-faire d’une montre artisanale, comme en témoignent le maillechort lustré utilisé pour les platines ou les ponts et la précision des angles rentrants, plus aigus qu’aucun processus industriel ne l’aurait permis. «Nous parlons ici de Haute Horlogerie et on retrouve un véritable jeu de lumière entre les surfaces satinées et les angles polis qui met en valeur les mouvements et attire l’œil », explique Florian Brossard. Tous ces ornements prennent du temps. La collection Villeret étant fabriquée dans le plus strict respect de la philosophie et des procédés horlogers traditionnels, sa production est limitée à environ 250 exemplaires par an.

Même si Minerva était établie de longue date, possédait sa propre manufacture et s’appuyait sur le savoir-faire enviable d’une équipe de maîtres-artisans, il faut avouer qu’elle était sur le déclin au moment de son rachat. Les montres produites par Minerva ne pouvaient raisonnablement prétendre appartenir à la même catégorie que celles produites depuis l’arrivée de Montblanc. Son apport financier a permis à Minerva de développer ses ressources et son savoir-faire. Les deux entités ont fusionné en donnant naissance à une gamme de produits qui se démarquent réellement, tout en préservant le capital historique de Minerva, un véritable succès.

Montblanc est loin d’être novice en matière de marketing de luxe. En adoptant un positionnement adéquat et en sensibilisant la clientèle, la signature Montblanc sur le cadran est susceptible de devenir un véritable sésame, notamment lorsque les montres produites dans les ateliers de Villeret seront présentées au grand public. Comme le fait remarquer Wael El Saadi, «Montblanc est une marque qui jouit d’une renommée internationale et mise sur des produits d’une extrême qualité, aux lignes intemporelles, que l’on se transmet en héritage de génération en génération.» Grâce à la splendide boutique tout juste inaugurée sur Rodeo Drive, Wael El Saadi et son équipe vont pouvoir présenter ces montres à un panel d’acheteurs influents, déjà fidèles à l’enseigne Montblanc en laquelle ils ont pleine confiance. Qui sait, peut-être un jour les montres Montblanc jouiront-elles du même prestige que les stylos de la marque…

Haut de page