>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Montre connectée : Swatch Group entre dans la danse
Economie

Montre connectée : Swatch Group entre dans la danse

mercredi, 22 février 2017
Fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Swatch Group et le Centre suisse d’électronique et de microtechnique à Neuchâtel annoncent un partenariat dans le but de développer un écosystème complet dans les technologies de l’information destinées aux petits objets connectés, dont les montres. Premiers produits prévus pour fin 2018.

Les deux nouvelles sont tombées quasi simultanément. D’un côté, on apprenait qu’Apple avait « probablement » vendu 5,2 millions de ses smart watches au dernier trimestre 2016, tandis que le Swatch Group faisait part de son partenariat avec le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM) à Neuchâtel dans le but de développer un écosystème « Swiss Made » pour les objets connectés. En ce qui concerne Apple, qui continue d’entretenir le plus grand flou sur les chiffres exacts de ses ventes de montres connectées, cela porte les estimations à 25 millions d’Apple Watches écoulées depuis le lancement du modèle en septembre 2014. Avec des telles statistiques, équivalant à la production annuelle de montres suisses, d’aucuns entonnent volontiers les trompettes de la victoire, en échos de la firme de Cupertino qui pérore volontiers sur sa seconde place dans la hiérarchie horlogère derrière Rolex en termes de chiffre d’affaires.

Force est toutefois de constater que le marché des montres intelligentes a connu un tassement en 2016.

Malgré ces rodomontades, force est toutefois de constater que le marché des montres intelligentes a connu un tassement en 2016, soit une maigre croissance de 1,5% à quelque 21,1 millions de pièces, selon Strategy Analytics. D’autres analyses parlent même d’un recul conséquent à 18 millions d’unités. Alors s’il est vrai qu’Apple, omniprésent, s’arroge 55% du marché, loin devant Samsung (12%), on ne saurait parler de raz-de-marée. Quant aux comparatifs, si les 11,6 millions d’Apple Watches vendues en 2016 représentent peu ou prou la moitié des volumes de montres sortant des ateliers helvétiques, on osera également la comparaison avec la production annuelle chinoise, pas forcément moins en phase en termes de segmentation de marché, qui se situe à près de 700 millions de pièces.

Tissot T-Touch Expert Solar all black
Tissot T-Touch Expert Solar all black bientôt en version connectée
Système propriétaire

En tout état de cause, il est indéniable que la montre intelligente a su se créer une place au poignet des aficionados. Quant à savoir si cette conquête s’est faite au détriment des montres traditionnelles, c’est une autre question. Certains horlogers suisses, pour éviter de se la poser, se sont jetés dans l’aventure. A commencer par Tag Heuer, qui table sur un triplement des ventes de sa Tag Heuer Connected à 150’000 pièces, suivi par Frédérique Constant ou encore Breitling, sans oublier les produits du groupe Swatch dont la Bellamy ou la smart T-Touch à venir de Tissot. En termes de volumes, on est évidemment encore très loin du compte par rapport aux ténors de l’électronique grand public mais l’annonce du Swatch Group, précisément, pourrait changer la donne. Est-ce à dire qu’après avoir patiemment observé le marché, voire testé l’accueil potentiel de ses produits en Chine notamment, la compagnie biennoise croit au futur de la montre connectée ? En se jetant dans la bataille aux côtés du CSEM, il y a tout lieu de le penser, d’autant que le partenariat entre les deux entités a déjà fait merveille, notamment au niveau des composants en silicium des mouvements mécaniques.

C’est donc vers un système propriétaire que s’oriente la solution Swatch Groupe-CSEM, système qui serait le premier du genre, labellisé « Swiss Made ». « L’écosystème, sur mesure et pensé dès sa conception pour la miniaturisation, consistera en une combinaison d’un système opérationnel, de circuits intégrés pour le traitement et la transmission des données, ainsi que d’outils de développement, le tout étant optimisé de concert pour maximiser l’autonomie et garantir la sécurité, explique le CSEM. Cette approche holistique est une première mondiale pour les objets connectés. Nous visons le lancement des premiers produits pour la fin 2018. » D’ici là, peut-être aura-t-on les « vrais » chiffres d’Apple ?

Haut de page
Economie
Les exportations horlogères en nette hausse
vendredi, 23 juin 2017
La rédaction
2 min de lecture
3
La Fondation Louis Vuitton
Culture
L’horlogerie ou la tentation de l’art – VII
vendredi, 23 juin 2017
11 min de lecture
5
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5